Jurisprudence Christophe-Reynald MICHEL : n’est pas illégal le fait d’usurper le titre d’auditeur à l’IHEDN

Publié par

« En l’espèce, le titre d’auditeur à l’Institut des hautes études de la défense nationale (IHEDN) n’est pas protégé, au motif qu’il n’est pas attaché à une profession réglementée. »

Ainsi donc, selon la doyenne des juges d’instruction du Tribunal judiciaire d’Évry-Courcouronnes, tant nos bons amis Alexis IZARD et Christophe-Reynald MICHEL qui ont quand même accompli une semaine de formation du cycle jeunes de l’IHEDN, devenu l’IHEMI ; que finalement n’importe quel citoyen, peuvent se réclamer « auditeur de l’IHEDN ».

Peu importe même que la liste des auditeurs (et des anciens auditeurs) à l’IHEDN soit établie par arrêté du Premier ministre et publiée au Journal officiel de la République française.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

En recevant l’ordonnance de refus d’informer, de ma plainte avec constitution de partie civile qui n’est qu’une basse vengeance de quand MICHEL m’a fait poursuivre en diffamation pour avoir écrit qu’il avait fraudé pendant la campagne municipale, je n’avais pas envie d’aller plus loin.

Et puis, plus je creuse, et plus je me dis, que cela reste quand même une usurpation, que le droit doit quand même pouvoir punir. Je réfléchis donc à faire appel devant la chambre de l’instruction de la Cour d’appel. C’est gratuit et ne demande pas d’avocat !

Vous remarquerez au passage que le greffe a oublié d’indiquer les délais légaux de contestation de cette ordonnance, qui sont de dix jours à notification !


Pour conclure, je trouve assez méprisables ces jeunes conseillers municipaux issus de La République en marche qui se sentent obligés de s’inventer une vie pour se donner de l’importance, à défaut d’exister par leurs réalisations politiques.


Oh, il n’aime pas Savigny puisque son cœur est resté au Havre !

 

 


C’est dire toute la considération qu’ils portent aux électeurs, puisqu’ils se croient obligés de frauder une qualité, pour obtenir leurs suffrages. Parce que c’est aussi vrai que ce n’est pas ce qu’ils font depuis un an qui peut donner envie de voter pour eux.

L’honneur et la morale commandent, à plus forte raison pour des élus de la République, de ne pas s’octroyer un titre qu’ils savent ne pas mériter. On voit bien ici quelle conception les deux jeunes hommes s’en font…

Au fait, rappelez-moi pourquoi MICHEL me poursuivait en diffamation ?

Parce que j’avais écrit qu’il avait fraudé ?



Bonus : Christophe-Reynald MICHEL, la caution policière de La République en marche.

Non seulement, ils l’ont relégué à la 18e place sur 24 de la section départementale de la liste régionale (alors qu’il n’y a pas des masses d’élus LaREM en Essonne et que Savigny est encore la 4e ville du département), mais en plus ce n’est toujours que « CRM, le CRS ». Quel mépris ! Ils le considèrent comme leur marionnette, tel, oserons-nous l’écrire, comme un « idiot utile » qui ferait la preuve que les policiers (étonnamment profession non soumise à l’obligation vaccinale) peuvent aussi être macronistes ! Mais combien ?



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.