Usurpation présumée de qualité par Alexis IZARD et Christophe MICHEL : je plaide devant la Cour d’appel ce 11 octobre 2021 !

Publié par

Ô quelle joie et quelle hâte de retrouver cet après-midi mon avocat général préféré à la Cour d’appel de Paris ; celui qui m’avait allumé en audience il y a un an, avant d’être ensuite désavoué sur l’aspect juridique du dossier par la chambre de l’instruction, laquelle m’avait finalement donnée raison (jusqu’à aujourd’hui, j’ai encore toujours tout gagné, soit 4 fois, devant la chambre de l’instruction) :

« Quand on se dit homme politique, on gonfle ses poumons et on parle sans micro. (…) On n’embête pas le procureur avec ce genre de choses (…) dérisoires. »

Je me suis donc cette fois préparé psychologiquement à la petite phrase qui est que mon affaire est nulle et que je ferai mieux de faire autre chose de ma vie que d’embêter la Justice.

Sauf que comme je l’expliquais à certains, en privé, notamment à Sandrine COUTÉ-REDMAN, je n’en ai rien à foutre d’Alexis IZARD et de Christophe MICHEL, je fais maintenant et gratuitement mes travaux pratiques de droit pour quand je serai un futur grand avocat pénaliste (ce à quoi se destinait Alexis TEILLET après onze années d’études de droit avant de finir chargé de mission au Département puis directeur de cabinet de la maire de Juvisy. Il a raison. Il travaille moins et il gagne beaucoup plus.).

Mais sérieusement, le plus intéressant dans ce genre d’audiences, c’est la discussion que tu peux avoir avant avec les avocats, et parfois des grands pontes du Barreau. Je me suis fait plein de contacts dans la salle des pas perdus.

Et puis tu sens toujours la phrase polie du : « c’est bien, c’est courageux que vous vous défendiez seul » et derrière, le sous-entendu entre les dents : « petit con, tu nous prends notre argent à te défendre sans nous ».


Sur l’affaire qui nous intéresse aujourd’hui,

Vous le savez, IZARD et MICHEL sont des fraudeurs, ce pourquoi la Commission des comptes de campagne les a d’ailleurs pénalisés du remboursement d’une partie de leur compte, sans pour autant se prononcer sur le volet « achat de voix » qui fait l’objet d’une autre procédure distincte.

Et voilà que MICHEL est tout colère que je l’écrive sur mon site, d’autant que je parle également du bureau de vote Châteaubriand, dans lequel 11 % des signatures sur les listes d’émargement sont différentes entre les deux tours !

C’est le bureau où IZARD fait 43 % au premier tour et 56 % au second, alors qu’il ne dépasse pas 26 % ailleurs au premier et que son score global est de 21 % au premier tour et 23 % au second tour.

Et donc MICHEL porte plainte en diffamation, plainte rapidement classée sans suite, et moi, je décide de ne pas laisser passer cela.

Dans sa plainte, MICHEL explique qu’il est très attaché à sa « réputation numérique ».

Et moi de lui répondre, ben mon grand, si tu es si attaché que cela à ta réputation, pourquoi tu la salis en t’inventant une vie ? Notamment quand tu racontes que tu es auditeur à l’Institut des hautes études de la défense nationale (IHEDN), donc c’est de l’usurpation de qualité, donc un délit pénal.

Seulement voilà que la doyenne des juges d’instruction d’Évry-Courcouronnes me dit : ce que vous dénoncez est de l’usurpation de titre attachée à une profession réglementée, pas de l’usurpation de qualité dont les conditions d’attribution sont fixés par l’autorité publique, donc pas de délit.

Ou comment requalifier les faits pour les discréditer et se débarrasser de l’affaire…


Moi, je ne me démonte pas :

L’article R. 1132-15 du code de la défense, dans sa version applicable à l’espèce, dispose que :

« Les auditeurs admis à suivre les sessions nationales ou régionales sont désignés par arrêté du Premier ministre sur proposition du directeur de l’institut. / Les auditeurs admis à suivre les sessions régionales sont désignés par décision du directeur de l’institut. »





Il y a encore les mentions de cette qualité sur le site de l’IHEDN, qui a changé de nom, le site des avocats du Barreau de Paris, et les sites régionaux de l’ex-IHEDN…

Bref, je pense que cela devrait le faire cet après-midi à l’audience !

Et puis sinon, j’irai en cassation pour violation de la loi !



 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.