Estimant être harcelé, Jean-Marc DEFRÉMONT, maire de Savigny-sur-Orge (Essonne) sollicite une « protection fonctionnelle »

Publié par

Pour son dernier conseil municipal, DEFRÉMONT n’a rien trouvé de mieux que de faire inscrire à l’ordre du jour une demande de protection fonctionnelle (que la Commune lui prenne en charge ses frais de Justice) pour engager des poursuites pénales à l’encontre d’un indélicat qui le harcèlerait moralement.

Je me demande bien de qui il peut s’agir…

Oh mais attendez !

DEFRÉMONT n’a-t-il pas déjà tenté de poursuivre pénalement votre serviteur de ce fait ?

Parce que j’avais cité trop de fois à son goût son nom sur mon site !

Et non seulement, la plainte a été classée sans suite.

Mais la dénonciation fait aujourd’hui l’objet d’une information judiciaire !



Alors devinez quoi ? Oui quoi ?

Ce point, préalablement évoqué à la commission municipale du 16 septembre, n’avait pas été inscrit à l’ordre du jour de ladite commission, qui parvient aux membres cinq jours francs avant.

Mais qu’a-t-il donc bien pu intervenir dans cet intervalle ?

La condamnation de la Ville en référé liberté par votre serviteur ?

Des conclusions d’annulation de l’élection municipale de 2020 ?

Ou bien la révélation de quelques scandales de la mandature : un directeur des services adjoint qui propose à des commerçants de remplir à leur place un appel d’offre, un permis de construire accordé au mépris du Plan local d’urbanisme, un maire qui ferait interviewer sa nièce dans le bulletin municipal…

Les trois ensemble ! Avouez que tout cela est bien opportun !


Ainsi donc, à quelques jours de la fin de son mandat, Jean-Marc DEFRÉMONT est en roue libre. Ce faisant, il justifie mon discours selon lequel il est temps qu’on le renvoie à sa retraite. Il part complètement en vrille, même si le plus inquiétant apparaît davantage qu’il ne se trouve plus aucun « ami » pour lui dire d’arrêter avant qu’il ne soit trop tard. Qu’à cela ne tienne, DEFRÉMONT veut se payer VAGNEUX avec une protection fonctionnelle. D’autres ont essayé et s’y sont cassés les dents… Je finirai donc avec quelques remarques :

– le dernier maire qui a sollicité la protection fonctionnelle contre moi a perdu son poste à l’élection suivante…

– le dernier maire qui a voulu me casser par une condamnation pénale n’a fait que renforcer ma volonté de « le détruire », alors que j’aurais peut-être renoncé avant (surtout après ma défaite aux législatives avec 1,14 %)…

– est-ce que ce sont les mêmes personnes qui ont si brillamment conseillé DEFRÉMONT pour le passe sanitaire et le référé liberté, qui lui ont suggéré de faire cela ? Mort de rire ! Ce n’est même pas leur argent ; eux se contentent juste du spectacle !

– est-ce que ce sont les mêmes avocats de la Commune, que ceux qui se sont rétamés au Tribunal administratif puis au Conseil d’État, qui vont défendre DEFRÉMONT au pénal ? Je suis prêt à m’y confronter.

– vu que DEFRÉMONT a déjà tenté la procédure et qu’il s’est ramassé une première fois, n’est-ce pas une prise illégale d’intérêts ou un détournement de bien public que de tenter de recommencer la même chose qui a déjà échoué une première fois avec l’argent de la Commune pour la seconde ?

– au fait, si DEFRÉMONT n’est plus maire le 6 octobre, la protection demeure-t-elle ? Cela fera mauvais genre pour sa réélection, car réellement, il renvoie l’image d’un enfant qui veut à tout prix régler ses comptes avec moi, mais qui comme il n’y arrive pas, retente un cran plus haut. N’a-t-il donc rien retenu ?


Christine, Anneva, Jean-Marie ; au prochain Conseil municipal, bien sûr citez mon nom au maximum parce que ce lâche de DEFRÉMONT s’abstient bien de me nommer, mais davantage votez pour cette protection fonctionnelle que je puisse à la fois « me faire » DEFRÉMONT au Tribunal correctionnel en obtenant une relaxe, et plus largement par des poursuites en prise illégale d’intérêt et détournement de bien public, mais surtout par une deuxième plainte pour dénonciation calomnieuse !

Et sincèrement, Jean-Marc, si tu ne supportes vraiment pas qu’on critique ton action politique, arrête tout de suite. Préserve-toi. Parce que tu es sincèrement ridicule. À t’estimer harcelé parce que je critique ton action, certes avec véhémence, mais dans l’exercice d’un droit de la presse que tu ne contestes pas.

En réalité, ce qui t’énerve est que tu aurais voulu me neutraliser dans un Conseil municipal qui t’es acquis. Et donc tu essaies vainement de délégitimer tout ce que je peux faire hors de ce cadre. Mais la démocratie, c’est partout et tout le temps. Y compris dans une guérilla de résistance républicaine qui t’apparais insupportable parce que tu ne peux pas la comprendre en tant que tu n’es pas un vrai démocrate…




2 commentaires

  1. « tu aurais voulu me neutraliser dans un Conseil municipal qui t’es acquis », acquis à sa cause, pas à 100% mais comme il a le contrôle à 100% de la prise de parole et des sujets abordés, c’est clair que pendant qu’on par le de bouchons de bouteille en plastique, on ne parle pas d’urbanisme ou de voiries (ça ne risque pas d’arriver vu c’est transféré à l’intercommunalité),

    1. Oui, tu as raison. Par deux fois BRIEY s’est abstenu et a voté différemment de la masse des moutons. Toujours est-il que DEFRÉMONT a « craqué » et qu’il se prépare une fin de mandat qui restera dans les mémoires.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.