Hassan MANSOUR (IFAC) ne connaît manifestement pas le sens du mot « conformément »…

Publié par

Je trouve personnellement affligeant que les maisons de quartiers de Savigny-sur-Orge soient placées sous la responsabilité d’une personne qui maîtrise aussi peu la langue française. J’avais déjà personnellement souffert de son animation du Grand débat national à Savigny. Vraisemblablement, il n’y a pas qu’avec le troisième livre du code des relations entre le public et l’administration que cet homme rencontre des difficultés…

Je vous vois déjà, tous autant que vous êtes, penser que je suis raciste (prouvez-moi d’abord qu’il existe des races humaines) parce que je me scandalise d’une mauvaise grammaire d’un représentant d’une administration condamnée pour ne pas avoir respecté la Loi.

Je me demande plutôt et surtout comment les jeunes qui fréquentent les maisons de quartier pour l’emploi peuvent sortir un CV correct quand le directeur de la structure ne m’apparaît pas capable de rédiger correctement un courriel…

J’avais écrit dans mon programme de 2014 qu’il fallait dégager l’IFAC. Je l’ai remis dans mon programme de 2020. Et je suis bien content que le marché public (750 000 € par an) se termine définitivement en décembre parce qu’ils partiront tous seuls, et qu’on pourra retrouver une gestion humaine et non-marchande de la question sociale dans les quartiers. Et donc au conseil citoyen, les faire remplacer par des adultes relais qui eux ne seront pas politisés.


« Objet : Remise des documents administratifs relatifs au CC de Grand Vaux

Monsieur,

Conformément au jugement  du tribunal administratif de Versailles  en date du 10 octobre 2019, je vous prie de bien vouloir vous présenter à la Maison de quartier de Grand Vaux –  5 allée Georges Clémenceau 91600 Savigny-sur-Orge,  afin que je vous remette  copie des documents cités ci-dessus en objet le  Mercredi  8 janvier 2020 à 17h30

Je vous informe que je vous inviterai à signer, en présence de deux conseillers citoyens , une attestation de remise en main propre   de ces   documents administratifs.

Je reste  évidemment à votre disposition avant notre rencontre, en cas de besoin.

Cordialement »


Si l’administration n’est pas tenue de répondre à une demande qui n’est pas exercée en français, il ne devrait pas être concevable qu’une administration puisse répondre dans une autre langue que le français. Et cela passe par la grammaire !


Je m’étonne qu’il soit question d’un jugement du 10 octobre, alors que la lecture publique a eu lieu le 18 octobre, et je ne comprends pas non plus que le courriel ne me soit pas adressé par le représentant du centre social de Savigny-sur-Orge, qui est l’administration condamnée.

Je passe sur les nombreuses erreurs typographiques, l’usage approximatif du graissage des caractères, le pléonasme du « ci-dessus en objet » et surtout le petit ton méprisant d’une administration qui a été condamnée à accomplir une chose qu’elle ne voulait pas.


Je voudrais juste m’arrêter sur ce « conformément ». Sur lequel je reviendrai ensuite.

Parce que le jugement ne dit pas que JE dois me présenter à la maison de quartier pour aller chercher les documents, mais que LUI doit me les communiquer.

Mais je ne vais pas le faire chier avec cela, parce qu’on ne tire pas sur une ambulance.

N’empêche que ces documents existent sous forme électronique, au moins en partie, donc qu’ils devrait me les communiquer sous forme électronique ; enfin s’il connaissait, et agissait « conformément » à la loi.


Il y a la petite sortie qu’il va me faire signer une attestation, sous le contrôle de deux conseillers citoyens. (C’est en fait pour qu’il puisse faire la preuve au Tribunal qu’il a exécuté le jugement.)

D’une part, il conviendra d’expliquer à M. MANSOUR que c’est une affaire qui ne regarde que le centre social de Savigny-sur-Orge, et pas le conseil citoyen de Grand-Vaux (combien on parie qu’il y aura Danielle HUGUET sur les deux présents ?)

D’autre part, moi je m’en fous, s’il ne me communique pas tout, mais que d’autres conseillers citoyens font la preuve qu’il n’y a pas tout, c’est lui qui sera dans la merde et pas moi. Et je retournerai alors au Tribunal.


Enfin, et j’en reviens au conformément.

La conformité est de respecter la Loi.

C’est notamment de me communiquer, et de publier TOUS les documents, et pas seulement ceux produits à la date de ma requête.

C’est de tout faire pour éviter d’en arriver à l’extrémité où j’ai dû en arriver, avec un directeur général de l’IFAC dont je vous ferai prochainement lire la pitoyable défense…

Non, MANSOUR applique, fait suite ou exécute le jugement.

Mais en aucun cas, il ne me convoque « conformément au jugement ».


Enfin bon, c’est toujours moins pire que Éric MEHLHORN, qui nous révèle sur Facebook qu’il n’était en fait pas parti en vacances puisqu’il ne « décroche jamais vraiment », et qui s’étale, ou plutôt qui étale sa méconnaissance du mot « étal », au pluriel « étals » parce qu’à trois mois des élections, il se met à aimer les commerçants et à faire leurs courses chez eux…


Il ne connaît pas plus le code postal de Savigny…



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.