Quand Jean-Marc DEFRÉMONT essaie lâchement mais surtout illégalement d’échapper à sa responsabilité éditoriale…

Publié par

Avez-vous remarqué cette nouvelle mention, depuis l’édition de mai 2021, dans la rubrique « Expression libre » des magazines municipaux de Savigny-sur-Orge ?

« Les textes publiés sous cette rubrique le sont sous l’entière responsabilité de leurs auteurs, dont l’expression est libre et n’engage ni la rédaction, ni la direction de la publication. Ils s’interdisent les propos injurieux ou diffamatoires à l’égard des personnes ou des institutions et s’obligent au respect des lois et des règlements en vigueur, notamment ceux ayant trait aux publications de presse. »

Elle est non seulement illégale car contraire à l’article 42-1° de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse. On la qualifierait ainsi de « réputée non écrite » s’il s’agissait de la clause d’un contrat.

Davantage, elle est surtout indécente pour la démocratie en général et la liberté d’expression des élus municipaux. Je vais davantage développer ce dernier propos.

Dès lors, j’invite bien évidemment la municipalité à la retirer dès l’édition de septembre 2021.


Déjà, le droit de la presse ne prévoit pas la possibilité d’exonérer un directeur de publication de ses responsabilités.

En effet, l’article 42 de la loi du 29 juillet 1881 dispose que :

« Seront passibles, comme auteurs principaux des peines qui constituent la répression des crimes et délits commis par la voie de la presse, dans l’ordre ci-après, savoir :

1° Les directeurs de publications ou éditeurs, quelles que soient leurs professions ou leurs dénominations, et, dans les cas prévus au deuxième alinéa de l’article 6, de les codirecteurs de la publication ;

2° A leur défaut, les auteurs ; »

Tandis que l’article 43 de la loi du 29 juillet 1881 précise que :

« Lorsque les directeurs ou codirecteurs de la publication ou les éditeurs seront en cause, les auteurs seront poursuivis comme complices. »


Et ce qui est d’ailleurs très fort, de la part de la municipalité, est qu’ils l’ont eux-mêmes écrit et rappelé à l’article 32 du règlement intérieur du Conseil municipal ! Donc ils se contredisent eux-mêmes !

Aparté sur le règlement intérieur du Conseil municipal rédigé en écriture inclusive : c’est handiphobe parce que les logiciels de lecture des personnes malvoyantes ne peuvent pas la déchiffrer.


C’est pour cette raison (qu’un directeur de publication est toujours responsable) que le droit permet donc à ce même directeur de publication – maire – de refuser de publier, dans quatre cas précisément sur lesquels je ne vais pas m’étendre ici.

Mais évidemment, cette censure est également déférable devant le Tribunal compétent (administratif).


Donc il y a d’une part lâcheté du maire qui refuse d’assumer ce travail de contrôle, qui peut légalement aller très loin parce qu’un maire est même fondé à censurer une tribune municipale qui ne porterait pas sur un sujet communal !

Et puis gaminerie parce qu’on dirait un enfant en train de jouer à chat et qui invente une maison magique.

Imagine-t-on un meurtrier, qui cinq minutes avant de passer à l’acte, prévient que la loi ne s’appliquera pour lui ? Eh bien, elle s’appliquera de la même manière ! C’est tout autant inopérant.



Ensuite, je suis personnellement fatigué de toutes ces imprécations, selon lesquelles il y a des choses qu’il faut s’interdire, ou qu’il faut absolument faire de telle manière.

Parfois, je me dis d’ailleurs qu’on aurait peut-être pas eu HITLER si les gens avaient lu Mein Kampf, plutôt que de faire les dédaignés et donc de ne pas savoir de quoi il en retournait.


Dans le genre de comment il faut penser, vous avez la dernière campagne de communication du Gouvernement qui a décrété qu’il ne fallait pas débattre des chiffres du Covid…

Édit le 26/08 à 8 h 30: Mort de rire. Franceinfo qui sort une enquête montrant que certains chiffres du Gouvernement sont mesurés plus qu’a la louche…


Extrait de la vidéo suivante :


Ou encore Alexis IZARD qui vous explique le travail d’un journaliste qui devrait arbitrer la vérité.

Imaginez donc l’Histoire si l’on avait laissé la parole uniquement qu’aux vainqueurs !


Alors, sérieusement, DEFRÉMONT, pour affirmer que les élus s’autocensurent ? 

Et davantage, pour qui les fais-tu passer ?

Je peux te l’écrire, camarade : les élus de « Vivons Savigny Autrement » sont libres et ne s’autocensurent pas !

Eux prennent leur responsabilité et les assument.

Et s’ils devaient enfreindre la Loi, pour les besoins supérieurs de leur mandat d’élu, ils sont prêts à en répondre, non pas devant toi, mais devant les juridictions compétentes, c’est-à-dire les tribunaux.

Bref, cette mention est juste mesquine, et démontre le caractère peu démocratique d’un DEFRÉMONT qui fait primer le droit sur le mandat, là où comme tous les gauchistes, il est en boucle sur les figures des résistants de la seconde guerre mondiale qui se sont justement affranchis du droit… Paradoxal !




Un commentaire

  1. Si les gens avaient lu Mein Kampf, => Attention tu fais la promotion du nazisme ? Plus sérieusement, si les gens avaient lu Mein Kampf, ils sauraient que Hitler détestait encore plus les français que les juifs, parce qu’Hitler faisait partie de ces fous de guerre qui n’avaient pas accepté l’armistice de 1918 (et le traité de Versailles qui a suivi), car il avait compris que l’Allemagne prussienne n’avait pas perdu la guerre dans les tranchées françaises mais au niveau de sa propre opinion publique lasse des 4 ans de conflits.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.