Condamnations du Département de l’Essonne obtenues par Olivier VAGNEUX : François DUROVRAY se pourvoit en cassation

Publié par

Oh-là-là ! Mais-je-me-demande-bien-ce-qui-a-pu-motiver-la-décision-de-François-DUROVRAY-de-se-pourvoir-en-cassation, contre ma brillante victoire au Tribunal administratif lui enjoignant de me communiquer les grands livres budgétaires du Département et les productions de Catherine CHEVALIER au Département ?

Catherine qui ? Mais si vous savez, cette conseillère municipale de Savigny qui s’est retrouvée chargée de mission auprès d’Éric MEHLHORN, vice-président du Département (et maire de Savigny) ! Soudainement devenue spécialiste en droit administratif des biens, dans les questions de voirie. Hé, c’est moi le catholique ici ; celui qui croît aux miracles (bon, en réalité…)

1°) Que la condamnation ait pu devenir définitive à moins d’un mois des prochaines élections départementales et ainsi faire tâche sur le génial bilan de ceux qui ont augmenté les impôts départementaux de 29 % en 2016 ?

2°) Que la communication des grands livres budgétaires ait pu révéler les secrets d’une gestion qui n’est pas tellement meilleure que celle de la gauche, ce qui serait gênant pour quelqu’un qui s’est fait élire comme le sauveur d’une Essonne en faillite, ce qui n’était pas le cas et ne justifiait donc pas d’augmenter autant les impôts ?

3°) Que la communication des documents produits par Catherine CHEVALIER puisse appuyer mes allégations d’embauche de complaisance, pour ne pas carrément écrire d’emploi fictif, et donc de prise illégale d’intérêts et de détournement de fonds publics ? Rappelons à ce propos qu’une plainte numéro Évry 18 / 107 / 63 est toujours en instruction pour étudier le sujet !


Ce qui m’amuse est que cette affaire avait été suivie en son temps par Laurent SAUERBACH, alors directeur de cabinet du président du Conseil départemental, dont Bernard BLANCHAUD continue de vouloir faire la tête d’une liste commune à Savigny pour renverser DEFRÉMONT. Cela promet comme futur maire au niveau transparence et respect de l’administré !

Bon, après Bernard n’a plus aucune crédibilité, car comment un homme qui n’est déjà pas capable de défendre ses propres intérêts pourrait-il être plus à même de défendre ceux de la population ? De toute façon, lui est hors-course puisque inéligible pour encore plus d’un an…

Bernard qui a redécouvert SAUERBACH dans le combat pour la défense du musée Davout. Moi, j’aurais aimé que Bernard, qui n’est pas non plus resté inactif, soit plus véhément pour sauver la Savinière, la clinique VIGIER, la maison de la baronne STAFFE, le domaine de Courte-Rente…





Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.