Fun fact : Jean-Marc DEFRÉMONT et « Bien Vivre à Savigny » divorcent aux régionales

Publié par

DEFRÉMONT : ce nom rime avec trahison et avec abandon.

Je pense notamment à Grand-Vaux.

Jean-Marc avait beau jeu de dénoncer MARSAUDON qui ne s’était pas battu pour faire inscrire ce quartier dans le programme ANRU 1…

[C’est ensuite SPICHER-BERNIER qui obtiendra son inscription dans le programme NPNRU ou ANRU 2, même si la révélation de la liste des quartiers retenus n’aura lieu que le 15 décembre 2014, donc que MEHLHORN se l’attribuera alors qu’il n’y est pour rien.]

Lui ne se bat pas pour que ce projet soit financé. Le projet est du coup toujours bloqué, au stade de l’ « attente de conventionnement », ce qui est à peine gênant quand les relogements ont commencé depuis bientôt 2 ans, pour de banales questions de sécurité juridique.


Bref, je comprends qu’un certain nombre des camarades de DEFRÉMONT commence à avoir marre de ce petit maire tellement haineux de ma personne qu’il va fournir au Tribunal administratif des attestations de témoignage de lui et des agents comme quoi je fais peser de trop lourdes charges sur les services.

En même temps, c’est normal qu’ils n’aient pas le temps de s’occuper de mes demandes puisqu’ils occupent déjà tout leur temps à rédiger des attestations contre ma personne.

La présidente du Tribunal les a d’ailleurs remis à leur place : Bon, c’est la 32e requête de M. VAGNEUX [en réalité, beaucoup plus] qui demande à peu près toujours les mêmes choses dans les mêmes termes. Il faudrait peut être vous adapter pour anticiper ses demandes, leur a-t-elle dit à l’audience du jeudi 27 mai 2021. Ambiance !


Toujours est-il que pour une municipalité en place, je trouve qu’il n’y a pas beaucoup d’élan pour Savigny en général, parce qu’on voit toujours les mêmes élus, donc que c’est quand même le degré zéro du collectif. Sans parler de ceux de sa majorité qui ont arrêté de venir…

Et puis alors qu’il n’y a qu’une seule candidature de gauche aux départementales ; celle de Ludovic BRIEY (EELV), Lydia BERNET (PS) et Thomas BRONES (PCF), je trouve qu’ils ne sont pas actifs, ni présents, ni engagés : tractage, collage, présence… Où sont-ils ? Leur premier tract est un copier-coller de leur propagande, qui est elle-même le texte bateau de tous les candidats de la gauche sur le Département. On dirait qu’ils n’ont pas d’idées.

Et en même temps, quand tu vois que DEFRÉMONT fait la campagne de BAYOU (EELV) aux régionales et que son mouvement « Bien vivre à Savigny » fait la campagne de PULVAR (PS), tu comprends bien des choses. Et sincèrement, cela fait tâche.

Bien Vivre à Savigny, déjà parce qu’il est soi disant un collectif apolitique de la société civile ne devrait relayer aucune campagne. Mais sinon, parce que nous ne sommes pas dupes, il devrait relayer toute la gauche, des socialistes aux Insoumis.

Et en fait, tu comprends que derrière Bien Vivre à Savigny, ce sont des socialistes qui ne peuvent pas voir les écologistes. Comme DEFRÉMONT qui ne peut plus voir les socialistes. Enfin, les deux ne relayent pas des masses leur copain BRIEY qui devrait faire l’union. Que de divergences !

Au fond, ils se détestent tous et ont donc juste fait une alliance de circonstance. Et un an après l’élection, on le ressent, parce que Bien Vivre à Savigny, cela ne fonctionne pas… Une addition d’égo n’a jamais fait une liste municipale. Ce qui compte, c’est le programme, et ces gens n’ont pour seul programme que la politique nationale. Ils se foutent de Savigny.

Mais qu’importe pour eux, car après, au final, tous ces gens se retrouveront au second tour sur une même liste et avec un même programme, un mouchoir sur leurs convictions.






Un commentaire

  1. pour le fond :
    C’est un constat d’échec de gens qui entrent en politique avec peut-être quelques convictions mais qui finissent toujours par adopter celles du groupe qui les a coopté et sans jamais avoir la réflexion ni le courage de les remettre en question notamment si elles s’avèrent totalement absurdes et déconnectées de la réalité.
    Un exemple : Tu t’inquiètes des problèmes écologiques, tu es coopté par une association locale de protection de l’environnement, tu t’aperçois que le tramway est une connerie et une impasse sur le plan écologique et mobilité, tu t’opposes au dogme du greenwashing, tu te fais exclure de l’association.

    pour la forme :
    « celle de Ludovic BRIEY, Lydia BERNET et Thomas BRONES, je trouve qu’ils ne sont pas actifs, ni présents, ni engagés : tractage, collage, présence… Où sont-ils ? » =>Tu es mauvaise langue, j’ai vu Lydia BERNET jeudi 27 soir à 20h56 rue Lavoisier à pied en train de tracter. J’étais en vélo, et à 20h59m59s, j’étais rentré chez moi. Pour Lydia BERNET, je pense qu’à 21h00m00s, elle a immédiatement arrêté de distribuer des tracts pour reprendre sa mission de maire adjoint, de la mission de service public qui va avec et de son caractère dérogatoire au couvre feu !
    Le problème c’est que toi et moi, on se demande toujours bien pourquoi, il y a eu des patrouilles de police qui ont tourné à plusieurs reprises autour de ton domicile à 18h06 au début de l’application du couvre feu à 18h00 …
    Note : je pense que le couvre-feu est d’une inutilité intégrale (surtout pour une pathologie qui fait moins de 0,1% de mort) et que c’est juste un prétexte pour contraindre et asservir la population.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.