La Cour administrative d’appel confirme l’annulation de l’arrêté anti-Linky de Savigny-sur-Orge

Publié par

La première chose qui me frappe, tout de suite, est que l’arrêt n’est pas signé, au mépris de l’article R. 741-8 du code de Justice administrative. C’est un moyen de cassation mais j’imagine que Jean-Marc DEFRÉMONT, qui n’est écolo sur l’étiquette, se contrefout de Linky et ne va pas se pourvoir en cassation.

Il a jusqu’au 22 septembre 2021 inclus pour le faire.

Mais qui sait, peut-être pourrez-vous le convaincre en écrivant à lemaire@savigny.org ?

Imaginez si DEFRÉMONT recevait ne serait-ce que 100 courriels comme celui-ci. Je pense qu’il agirait.

Je ne crois pas à un « danger » des ondes. Par contre, je connais des gens hyper électro-sensibles, et je sais que ce n’est pas supportable pour eux. Exactement, vous me pardonnerez la comparaison, comme certaines vaches à proximité des lignes à très haute tension. Ce n’est pas parce que ce ne m’arrive pas à moi que c’est une raison pour mépriser les autres ou me désintéresser du sujet.

Toujours est-il que je suis contre Linky pour au moins trois raisons : le flicage qu’il permet (qui n’a d’ailleurs jamais appelé Enedis et ses partenaires, et de constater qu’ils vous reconnaissent à votre numéro de téléphone),  le gâchis d’un compteur à obsolescence programmé dont la durée de vie est estimée à 15 ans quand les compteurs électromécaniques tiennent 40 à 50 ans facile, et le licenciement qu’il va y avoir des releveurs.

(Ah oui, mais on a moins de chômage qu’à l’été 2019 – faut voir la nouvelle catégorisation du chômage ; c’est comme aussi que les gens dépensent 10 % en plus à l’été 2021 qu’à l’été 2019 – source : les terminaux de paiement par carte bancaires. Mais de vous à moi, vos commerçants acceptent-ils encore les espèces ? Parce que les miens sont quasiment tous passés en sans contact. Donc les nouveaux paiements, ce n’est pas un rebond de la consommation mais juste la conséquence que les gens ne peuvent plus payer en liquide…)

Et puis j’en ai marre de cette infantilisation permanente. Je suis encore capable de savoir ce qui fonctionne chez moi, avec quelle puissance électrique, et je n’ai pas besoin qu’on vienne me donner des conseils sur comment gérer ma consommation électrique.


Comme souvent avec la Justice administrative, et notamment sur le sujet de Linky, pour lequel j’ai assisté à plusieurs audiences, la Justice ne dit pas aux communes : les ondes ne sont pas dangereuses mais vous ne faites pas la preuve qu’elles sont dangereuses donc vous ne pouvez pas prendre d’arrêté.

Comme cela, tout le monde s’y retrouve d’une façon ou d’une autre, mais le sujet reste bloqué.


Honnêtement, je ne suis pas convaincu par la ligne de défense des avocats de la Commune.

Mais ce sont les mêmes limites que lorsqu’ils sont opposés à moi. C’est-à-dire qu’ils se concentrent sur l’irrecevabilité (la forme) pour noyer le fond, sur lequel ils n’ont pas grand chose à dire. C’est aussi la limite de prendre des usines comme SEBAN & associés.

Et puis, si la forme n’est pas un problème, ils n’ont pas défendu au fond.

Là, ils n’ont pas abordé l’aspect protection des libertés individuelles, alors qu’il y avait moyen de déposer des questions prioritaires de constitutionnalité et des questions préjudicielles devant la Cour européenne des droits de l’Homme.

Malheureusement rien…


Une certaine presse a donné la parole à Éric MEHLHORN, mais il n’avait rien à dire.

Il faut bien reconnaître que c’est la détermination d’Alexandre LEFEBVRE, qui a posé plusieurs questions et déposé plusieurs motions, et la pression mise par une partie de la population (entre 100 et 200 Saviniens inquiets ou remontés) qui avait fait que MEHLHORN avait cédé et pris cet arrêté sans convictions.

Dans des termes que j’avais critiqués à l’époque, et sans dire qu’il était possible de ne pas voir un arrêté ne pas être annulé, même si cela s’est fait dans certaines communes, celui de MEHLHORN était voué à l’échec dès le départ car mal rédigé…

Le combat continue. On ne lâche rien. Surtout que le temps nous donne raison, à la fois sur l’obsolescence des compteurs, dont certains sont déjà HS cinq ans après avoir été posés, autant que des politiques en mal de médias qui ont besoin d’expliquer qu’ils se serviront de Linky pour nous protéger… ESTROSI, je parle de toi !







Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.