Le vote par correspondance et le vote par anticipation, ou la défaite « de la démocratie en Amérique »

Publié par

Dès le lendemain de l’élection, il ne faisait guère plus de doutes que les sondeurs avaient encore perdu et que BIDEN allait l’emporter. Et pour cause, la défaite de TRUMP se traduit pour lui par un gain de 7 millions de voix entre les deux présidentielles !

Sauf que BIDEN semble l’emporter essentiellement grâce au vote par correspondance, et au vote par anticipation, qui ont pu se pratiquer jusqu’à six semaines avant l’élection (cela dépend des états), avec les limites que je vais ensuite développer.


On entend beaucoup de choses sur Joseph Robinette BIDEN.

Pour certains, il ne fera rien à cause de ses presque 78 ans. Je voudrais quand même rappeler ici qu’à peu près tout le monde disait la même chose du pape Jean XXIII. Le moins qu’on puisse dire est qu’avec un Sénat qui reste républicain et une Cour Suprême qui lui est défavorable, cela sera compliqué.

Moi, je vois surtout l’élu d’un état paradis fiscal, neuf fois millionnaire, dont la très longue carrière politique montre les très nombreuses contradictions.

Lui dit qu’il est simplement gaffeur mais la liste de ses gaffes, pour laquelle il passe son temps à s’excuser, est quand même assez longue :

  • toutes les fois où il a tenu des propos racistes, notamment sur OBAMA,
  • quand il a voté pour la guerre en Irak,
  • quand il a durci le système des peines fédérales,
  • quand il s’est opposé au busing,
  • quand il a prétendu avoir marché pour les droits civiques où on ne l’a pas vu,
  • quand il a prétendu avoir été arrêté en Afrique-du-Sud pour avoir soutenu MANDELA,
  • quand il a permis aux états de revenir sur l’avortement,
  • quand il a plagié le discours d’un homme politique britannique…

Il est peut-être catholique, parce qu’il a toujours un chapelet sur lui, disent les médias ; à la fois pour l’environnement mais propriétaire et passionné par les voitures de collection polluantes ; planqué comme TRUMP au moment de la Guerre du Vietnam, il n’en sera pas moins un démocrate américain, à la fois interventionniste pour se vouloir le garant de l’ordre libéral et à ne voir les autres pays que par les intérêts qu’ils représentent.


Je commencerai par critiquer le vote par anticipation, dont TRUMP et BIDEN eux-mêmes ont usé, contre-exemple par excellence ; le vote par correspondance étant aussi très souvent un vote par anticipation, puisque le cachet de la Poste, selon les états, doit dater au plus tard du jour de l’élection.

D’abord parce qu’une campagne dure jusqu’au jour du vote, et quand par exemple, comme dans l’état de Virginie, vous pouvez voter six semaines avant l’élection, vous ne disposez alors des mêmes éléments de réflexion que l’électeur qui se décide le dernier jour.

Ensuite, parce que la dynamique de la campagne n’est clairement pas la même, et il n’y a qu’à regarder les écarts dans les sondages, entre six semaines avant l’élection quand TRUMP accuse près de dix points de retard, et la semaine avant l’élection où il n’en a plus que cinq.

Bref, il s’agit d’un vote critiquable à la fois parce qu’il ne permet plus de changer d’avis alors que c’est l’opinion au jour de l’élection qui devrait être prise en compte ; et surtout parce qu’il encourage le partisianisme et donc le fait que les gens n’ont même plus besoin de faire semblant de s’intéresser à la campagne et à la politique, puisqu’ils vont voter de toute façon pour le candidat de leur camp.


Venons-en maintenant au vote par correspondance, dont nous savons aujourd’hui qu’il a été à près de 80 % démocrate.

J’ai été assez frappé de voir la campagne des démocrates pour faire voter les gens par correspondance dans les campagnes d’aides sociales (notamment la distribution de nourriture) ou encore pendant les manifestations « Black lives matter ». Ils venaient avec leur petite table puis ils haranguaient les foules. C’est aussi violent qu’un tweet de TRUMP.

Et là où les médias français se contentaient de pleurer la pauvreté et la violence policière, selon eux par essence la faute et la conséquence du grand vilain TRUMP (quand bien même c’est sous son mandat que le taux de chômage le plus faible de l’Histoire récente étatsunienne a été atteint), moi, je voyais surtout des démocrates agir par abus de faiblesse, en résumant la politique à certaines situations, pour inscrire des gens pour qu’ils votent à tout prix.

Alors évidemment, ce n’est pas parce que vous vous faites inscrire sur les listes électorales par des démocrates que vous allez voter démocrate.

Mais la démarche de profiter de la circonstance de la faiblesse des gens, et en plus de mettre leur situation sur le dos d’une seule personne, en vue d’encourager à ce qu’ils votent dans un sens, est quand même assez dégueulasse.

Et surtout ces gens ne s’inscrivent pas pour voter après une réflexion politique très poussée. Peut-être même certains se sont-ils inscrits pour espérer obtenir l’aide en question ?

Je ne vais même pas imaginer que cela puisse être d’autres personnes que les électeurs inscrits qui envoient leur bulletin de vote (seule la signature fait foi)…


En conclusion, le vote par anticipation et le vote par correspondance ne sont pas des votes démocratiques, à commencer par le fait qu’ils ne tiennent pas compte de tout ce qui se passe jusqu’au dernier jour de la campagne.

Ces deux modalités favorisent le vote partisan, participent à écarter les citoyens de la politique et finalement aggravent les fractures des nations.

En somme, le Covid-19 n’a pas seulement changé le résultat de l’élection par rapport à la gestion de la crise sanitaire, mais aussi et surtout en tant qu’il a provoqué une modification des modalités du vote, lequel a probablement fait voter des personnes qui n’auraient jamais voté autrement, favorisant alors les républicains, certes moins nombreux dans le pays, mais qui se déplacent plus aux urnes.

C’est donc finalement toute notre conception de la démocratie qui est à réinterroger. La politique doit-elle être faite par les gens qui s’intéressent et vont voter, ou vraiment par toute la population dont une grande partie qui se moque de tout ?



 

Un commentaire

  1. Je vois que tu n’es pas allé jusqu’à faire de la politique fiction jusqu’ à t’interroger sur les scores de chaque tête de liste au bureau de vote Chateaubriand si le vote par correspondance 6 semaines avait été possible à partir du 17 mai 2020. Notons toutefois que l’excuse d’abstentionnisme aux deux tours pour cause du COVID avancée par certains électeurs aux deux tours n’aurait alors plus tenu.

    Maintenant, il ne faut pas perdre de vue, que ce sont les citoyens américains qui votent et pas le monde entier. Il faudrait que les journaputes arrêtent de débiter des débilités pour influencer les peuples des autres nations alors que ce n’est pas notre élection. Tu remarqueras qu’à la suite de la victoire de Biden aucun n’a fait allusion au TAFTA (importation sans limite du poulet à la javel et boeuf aux hormones notamment) et qui va repartir de plus belle.

    Trump, a bloqué pendant 4 ans le TAFTA, (le commerce américain s’est tiré une balle dans le pied vu tout le fric qu’ils peuvent potentiellement se faire en plus sur le dos des européens), on pourrait au moins lui dire merci pour ça.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.