Politique fiction : Cathy CHEVALIER, maire de Savigny-sur-Orge

Publié par

J’aime beaucoup m’essayer à la politique fiction tant ce style est en phase avec ma profonde et légendaire malhonnêteté intellectuelle.

Ainsi, soit la prophétie se réalise, et je peux me vanter d’être trop fort, car oui, je l’avais vu venir et davantage, je vous l’avais indiqué avant tout le monde.

Soit elle échoue, auquel cas, je peux revendiquer que la non-réalisation de la chose annoncée est un fait exprès de mes adversaires, pour refuser de donner corps à ma prédiction.

Et si au passage, cela peut semer quelque zizanie, en appuyant sur des velléités, que tout le monde connaît, mais feint encore d’ignorer par de l’humour, et d’autres procédés de dissimulation…

Au moins, le futur poignardé ; la victime de l’histoire au cœur du roman policier que nous sommes en train d’écrire, pourra regarder en face arriver celui (ou celle) qui tient le poignard !


Parmi mes convictions, il y a celle qu’Alexis TEILLET sera prochainement reléguée aux poubelles de l’Histoire, du fait du rejet de son compte de campagne de la municipale partielle 2021, aux termes d’un considérant qui donnera à peu près ceci ; ou en fait pas du tout sur la motivation et dans la rédaction, quand bien même le résultat sera le même :

« Considérant qu’il résulte de l’instruction que les autres dépenses réglées sans l’intervention du mandataire financier, en violation de l’article 52-4 du code électoral, représentant 24 % du total des dépenses du compte de campagne et 3,6 % du plafond des dépenses autorisées, fixé à 68 844 euros pour cette élection,  (…)

L’article L. 118-4 du code électoral dispose qu’en cas de contestation formée contre l’élection, le Conseil d’État peut déclarer inéligible le candidat qui a accompli des manœuvres frauduleuses ayant eu pour objet ou pour effet de porter atteinte à la sincérité du scrutin. (…)

Eu égard à la particulière gravité de ce manquement à des règles dont M. TEILLET ne pouvait ignorer la portée, il y a lieu de prononcer l’inéligibilité de M. TEILLEY [toujours rajouter une coquille dans un nom, sinon ça ne fait pas pro] à tout mandat pour une durée de trois ans à compter de la présente décision. »


De là, deux scenarii possibles.

1°) Le Conseil d’État annule la seule élection de TEILLET mais maintient le Conseil municipal en place ; et il faudra un nouveau maire.

2°) Le Conseil d’État annule intégralement l’élection, et on retourne aux urnes. LR aura alors de toute façon besoin d’un nouveau candidat tête de liste.


Écartons de go l’hypothèse de LR qui se dit qu’ils auraient tout intérêt à prendre VAGNEUX avec eux ; ils préféreraient encore investir un NUPES. C’est d’ailleurs ce qu’ils ont fait aux départementales 2021 de Ris-Orangis où ils sont allés chercher une ancienne communiste en suppléante…

Avec la deuxième option, les hypothèses sont plus larges ; notamment l’hypothèse BLANCHAUD, c’est-à-dire non pas d’aller chercher Bernard BLANCHAUD, mais de faire venir Laurent SAUERBACH, comme Bernard le réclame.

Alors regardons plutôt qui on peut sauver au sein de l’actuelle majorité municipale ; qui y a-t-il de valable sur la liste TEILLET, que nous allons examiner dans l’ordre. Et là, c’est le drame !

TEILLET sorti, on dégage Angélique DE OLIVEIRA PINTO, qui n’était que la caution portugaise, et Frédéric DELAMAERE, qui ne sert à rien, mais qu’on croise encore dans les services comme quand il y travaillait. Pour preuve, ils étaient respectivement 2 et 3e de liste, mais ne sont même pas adjoints ou vice-président de commissions. Pas même une petite et inutile délégation…

Allons voir sinon du côté du numéro 5 de liste, Pascal LEGRAND, 1er adjoint. Il n’aura pas froid cet hiver, parce que je dois bien reconnaître que quand je l’ai vu essayer de prendre la parole à la seconde inauguration du Point information jeunesse, le 8 juin 2022, en présence de notre député, l’avant-veille du premier tour, je me suis dit qu’il avait encore bien du travail. Lui, c’est la caution associative.

Et pourquoi pas sinon un Renaissance (ex-LaREM) ?

IZARD, devenu député, n’en a plus rien à foutre de notre ville de merde. Et MICHEL n’a aucune ambition (au sens positif du terme) pour y aller.


Mais alors qui est la 4e de liste, également conseillère métropolitaine, à 980 euros brut par mois, pour siéger avec les autres maires de la Métropole ?

Qui est assez intelligente pour s’être retrouvée embauchée au Département de l’Essonne, pour une mission pour laquelle elle n’a aucune appétence, à défaut d’avoir la moindre compétence ?

Pourquoi d’ailleurs le Département est-il allé au Conseil d’État pour obtenir la suspension de la communication des travaux produits par elle ? Pourquoi un tel soutien, et une telle défense ?

Qui, en privé, ne cache pas son envie d’y aller, (pour devenir la nouvelle Laurence SPICHER-BERNIER parce que je pense qu’elles ont la même mentalité et la même folie des grandeurs) ?

C’est Catherine CHEVALIER, alias Cathy pour les intimes !


Alors, c’est en plus assez simple, parce qu’elle sera la seule à vouloir y aller.

Qu’elle n’est pas hostile à REDA, sans faire preuve de trop de révérence, donc qu’il ne s’opposera pas pour une liste commune LR – Renaissance, qui maintiendra le statu quo ante ; avec les mêmes postes pour les élus actuels.

Et que comme de toute façon, LR est en mort cérébrale, et n’a plus personne à mettre, ils prendront la première personne qui frappe à la porte. Y compris quelqu’un qui n’adhère pas encore chez eux, mais qui, à n’en pas douter, comme TEILLET avant elle, adhérera deux mois avant les investitures…

Bref, rendez-vous dans quelques mois pour confirmer tout cela !

Tout cela pour vous écrire que c’est CHEVALIER qui va essayer de succéder à TEILLET. Observez donc-la bien !



2 commentaires

  1. Reprenons ton article du 13/8 : https://vagneux.fr/2022/08/13/municipale-partielle-2021-a-savigny-sur-orge-decouvrez-combien-ils-ont-achete-leur-place-sur-la-liste-teillet/
    On constate que Catherine CHEVALIER n’a rien déboursé pour sa place de 2ne adjointe, et de conseillère métropolitaine.
    Catherine CHEVALIER passe régulièrement à la caisse … pour encaisser. Sauf que si elle était tête de liste pour une nouvelle élection, il faudrait qu’elle passe à la caisse mais cette fois-ci pour financer sa campagne. Le ferait-elle ?

    1. Ou peut-être alors qu’à l’instar de notre très cher Alexis TEILLET, elle en mettrait le moins possible, quitte à ne pas déclarer certains documents qui auraient été payés par d’autres (tu remarqueras que REDA avait contribué à la campagne de MEHLHORN qu’il méprisait mais pourtant pas de son ami TEILLET). Et qu’ainsi, si elle devait être élue, nous pourrions connaître une troisième annulation, sous réserve de la deuxième…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.