Savigny-sur-Orge : ce bassin de rétention qui se construit dans l’indifférence de la municipalité…

Publié par

Alors j’écris Savigny-sur-Orge, mais l’administration municipale a quand même commencé par dire, avant d’être placée devant l’évidence, que la parcelle (AE 112), située entre la rue des Rossays et la route départementale 257 ne se situait pas sur son territoire… #connaistaville

Et puis, à bien écouter le maire et ses services, la supervision du projet par la préfecture de l’Essonne  dispense le chantier de respecter le droit commun, de l’affichage d’un arrêté de travaux à l’obligation de ne pas faire du bruit à certaines heures indues de la nuit… #connaistondroit

Il est d’ailleurs particulièrement amusant d’observer que l’on est en train de justifier la création d’un bassin de rétention, par ailleurs certainement nécessaire, mais peut-être pas en bordure d’un terrain pavillonnaire, sans concertation, par un document portant sur l’autorisation de création d’un mur de soutènement…


De leur côté, ni le maire, ni ses adjoints, ni les polices, qu’elles soient municipales ou nationales ne peuvent rien faire. Ou plutôt ne veulent rien faire. C’est tout juste s’ils se déplacent… Ils soutiennent à fond les riverains mais ils ne voient pas de problèmes à jouer de la pelleteuse à 5 heures du matin.

Le plus fort ? Ben comme il n’y a pas d’arrêté affiché, il n’y a pas de preuve d’infraction des termes de l’arrêté, puisqu’on ne sait pas ce qu’il contient. Et la Police tient sérieusement ce discours !


Concrètement, qui commande dans cette ville ? C’est très bien de prendre des chartes de la promotion immobilière, mais quand on en est déjà pas capable de faire appliquer des arrêtés pluridécennaux, lesquels ne font eux-mêmes que retranscrire des dispositions législatives qui s’appliquent depuis plus de 20 ans…

Le retard pris à cause du Covid, alors que les chantiers ont pourtant continué pendant le confinement, a bon dos, pour justifier de travailler de nuit et en fin de semaine, alors que ce n’est pas comme si le T12 Express avait déjà plusieurs années de retard… Est-on réellement à quelques semaines de plus ou de moins ?


Force est donc de constater que la municipalité de M. TEILLET se fout de ce qui se passe sur son territoire. Pire, qu’elle fait primer l’intérêt d’un GPII (Grand projet inutile imposé) sur l’intérêt de la population, qui n’est pas forcément opposé au T12, mais demande simplement une compensation ou un dédommagement.

Et aussi, et peut-être surtout, de la part des riverains, qu’on arrête de se moquer d’eux en prétendant que le maire n’a aucun pouvoir de police ou d’urbanisme. Surtout qu’on voit qu’il en a par ailleurs, donc c’est qu’il y a vraiment des intérêts à ne rien faire et à ne pas intervenir. Gageons que le Tribunal administratif ne sera pas forcément de cet avis, au moment de devoir indemniser les riverains pour le préjudice !





Un commentaire

  1. Comment veux-tu qu’un maire qui n’habite(rait) pas notre ville puisse en connaître les limites réelles ?
    Il s’agit de travaux vraisemblablement sous la maîtrise d’oeuvre du SIAHVY et financé par nos factures d’eau suite à des contraintes du super-inutile tram-train qui n’existe pas encore !
    À ce propos, le jour (il finira bien par arriver) où le tram-train T12 sera enfin mis en service je pressens des grincements de dents des riverains. En effet, selon les témoignages des riverains du tram-train T13 St Germain – St Cyr, les nouveaux tram-trains seraient nettement plus bruyants que les anciens Z2N : génial !!!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.