Le rapporteur public conclut à l’annulation des décisions de refus de communication des productions de Valérie RAGOT et des documents du Conseil citoyen de Grand-Vaux

Publié par

À l’heure où je publie cet article, je devrais normalement être au Tribunal administratif de Versailles pour plaider deux affaires.

Sauf que je suis en fait en train de passer une épreuve de droit européen des affaires à La Sorbonne dans le cadre de mon Master 1 de droit public (épreuve de dissertation en une heure).

Et dans le fond, cela tombe plutôt bien parce que je n’ai rien à ajouter à mes écritures, ni même au rapport du rapporteur public, dont je sais, par avance, qu’elle est d’accord avec moi, dans les deux affaires.




La première fois que j’ai échangé avec Sandra ALVES, directrice des Affaires juridiques de Savigny-sur-Orge, c’était par téléphone, vers le mois de mai 2019, lorsqu’elle n’était que juriste au Grand-Orly Seine Bièvre.

Et elle, qui est si parfaite quand cela l’arrange, et qui ne peut se départir en aucune circonstance de son devoir de réserve, m’avait alors déconseillé de faire un recours parce que j’allais « encore le perdre ».

D’où parles-tu ? Disait-on 51 ans plus tôt, en mai 1968.

Ce qui est amusant est que je n’avais alors encore perdu aucune affaire contre le GOSB en mai 2019, et que je ne perdrais la première qu’en juillet 2019 et la seconde qu’en juillet 2021…

Contre quatre gagnées, mais seulement une à l’époque des faits !

Donc la nana, à l’époque, était juste dans l’esbroufe.

Et après cela, elle veut aujourd’hui me donner des leçons de morale, alors qu’elle déploie également des talents de perversité, néanmoins fatalement bien inférieurs aux miens !


Bref, là où tu vois encore que cela déconne, c’est que j’ai quand même gagné une première fois sur la communication des productions de Valérie RAGOT de décembre 2015 à juillet 2016.

Et donc, quelqu’un, par exemple une directrice des Affaires juridiques compétente, aurait pu se dire que j’allais aussi gagner pour la communication des documents de juillet 2016 à décembre 2016.

Mais comme ils sont dans la haine idéologique de ma personne, ils préfèrent dépenser 2 800 euros pour mettre trois avocats sur l’affaire, puis se plaindre que je coûte cher à la Commune…

Cela ne trompe que celui qui veut bien être trompé ! Mais il y en a…


Pour la blague, sinon, j’ai croisé RAGOT à la commission de propagande en préfecture ce lundi 22 mai 2022. Malheureusement, elle a fait semblant de ne pas me voir…



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.