« Ce soir, la Ville sera à nous » : les encombrants soutiens du candidat LaREM Alexis IZARD

Publié par

C’est amusant parce que samedi 17 avril, je commettais un article dans lequel j’indiquais que je venais de saisir la Commission d’accès aux documents administratifs parce que Jean-Marc DEFRÉMONT, maire de Savigny-sur-Orge, enfreignait la Loi pour couvrir son élection, en me refusant la communication d’un rapport de police municipale.

Et comme par hasard, lundi 19 avril, partait à La Poste un courrier daté du jeudi 15 avril (quatre jours pour que quelqu’un l’emmène à La Poste), avec lequel je recevais ce rapport. Au moins, je sais maintenant où il faut appuyer pour que cela fasse mal…


Alors que nous dit ce fameux rapport ?

Qui est à mettre en lien à la fois avec la photo des réseaux sociaux,

et les témoignages obtenus selon lesquels les jeunes en question, sont partis se cacher dans la cité Châteaubriand dès lors qu’ils ont compris que la Police arrivait.

Ce qui n’a pas empêché qu’ils soient quelques uns à me menacer dès 18 heures 40. Alexis était là, d’ailleurs. Est-ce la place d’un candidat un jour d’élection ?


Déjà qu’il aura fallu attendre 17 heures 00 pour que la mairie se bouge, alors que je harcelais déjà Barbara OBADA en lui demandant d’agir dès 15 heures 30.

Au moins, cela bat en brèche la thèse selon laquelle il ne s’est rien passé.

Et puis les propos de jeunes devant ce bureau de vote, notamment le :

« Ce soir, la ville sera à nous ».

Alors, il y a déjà une certaine conception de la démocratie et de l’élection.

C’est prendre une ville pour servir ses intérêts, par exemple s’octroyer des emplois.

Mais qui peut donc parler ainsi ? Quels soutiens de quel candidat ?

Devant un bureau dans lequel le candidat IZARD indique dans ses écritures qu’il avait 7 colistiers, et sur lequel il obtiendra 43 % des voix dès le premier tour, contre 21 % en moyenne sur le reste de la Ville.

Puis, est-ce normal de parler politique devant un bureau de vote ? Non, ce n’est pas le lieu !


J’ai cette faiblesse de penser qu’il n’y a que les soutiens de IZARD pour parler ainsi.

Surtout quand tu connais un petit peu les dessous de cette campagne.

Et donc que le parti, qu’il soit LR, ou UDI ou même LaREM, qui veut s’associer à IZARD, doit s’attendre à de sacrés emmerdes, après toutes les promesses clientélistes qui ont été faites, au point que certains en déduisent qu’en cas de victoire, Savigny sera à eux.


Allez zou, cela part au Conseil d’État, avec le reste.

On va l’obtenir cette annulation !




Un commentaire

  1. Et comme par hasard, lundi 19 avril, partait à La Poste un courrier daté du jeudi 15 avril (quatre jours pour que quelqu’un l’emmène à La Poste), avec lequel je recevais ce rapport. Au moins, je sais maintenant où il faut appuyer pour que cela fasse mal… => Antidatage ou pas ?
    En tout cas, l’antidatage par mail, il ne vaut mieux pas qu’il réessaye. En effet, les convocations au conseil municipal du 18 mars dernier ont été bloquées par « inadvertance » dans le serveur de messagerie de la mairie pendant 72 heures. C’est en lisant les méta données du mail reçu que je m’en suis aperçu. Ce type d’informations est facilement accessible avec un client de messagerie lourd de type Thunderbird. Et là aussi, ça a fait mal, puisque le maire a été obligé de décaler le conseil municipal d’une semaine.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.