Savigny-sur-Orge : le grand plan confidentiel de Jean-Marc DEFRÉMONT pour la sécurité du quartier de la gare et des lycées

Publié par

Ce vendredi 12 février 2021 à 17 heures 00 au gymnase Cheymol, la municipalité organise une réunion pour parler (in)sécurité dans le secteur de la gare et des lycées.

Mais vous n’en apprendrez rien pour cause de respect de « consignes de discrétion ». C’est la République qui s’affirme en se cachant… Allez comprendre !

Et je pense aussi que je suis complètement con parce que je ne comprends rien au communiqué du maire de Savigny-sur-Orge… Et surtout pas la logique des enchaînements de mots et de phrases. Le diagnostic est déjà foireux, alors les solutions…


À grands renfort d’euphémisme, le cabinet du maire qualifie de « troubles à l’ordre public » des rackets avec violences, dont la seule explication est le climat anxiogène due à la pandémie…

Et donc le maire a écrit au préfet, et en attendant la réponse du préfet, il réunit 20 personnes parmi lesquelles des victimes pour présenter des mesures, pour appliquer une « nécessaire transparence », mais il ne pourra pas les révéler, pour respecter les « consignes de discrétion ».

La seule chose que j’ai compris de son courrier au préfet, est qu’il allait embaucher un policier municipal de plus pour continuer le racket aux amendes de stationnement. Pour le reste, comme un élu de droite de gauche, il demande plus de policiers nationaux.

Rien de social, aucun terrain. Ce n’est plus de la sûreté mais du sécuritaire. On est dans la communication. On croît résoudre les problèmes en mettant du bleu dans la rue (lequel ne s’attaquera pas à ce problème et ne fera probablement que augmenter les tensions).


Quelle hypocrisie que cette soudaine découverte des problèmes d’insécurité à la gare.

Bel aveu également que l’inefficacité de l’arrêté interdisant la consommation d’alcool dans le quartier, qui n’était que de la communication, puisque Jean MARSAUDON avait déjà pris un tel arrêté en 2000 qu’il suffisait pourtant de faire appliquer. Ils en ont remis un deuxième qui couvre le même secteur et il n’est pas plus appliqué.

Évidemment, il n’est déjà même pas envisagé de remettre le poste fonctionnel de Police municipale à la gare. Alors pour le reste…


Les Saviniens sont des cons.

Ils n’ont été que 190 à signer ma pétition contre la transformation du commissariat de Savigny en hôtel de police.

Et aujourd’hui, ils se plaignent et m’appellent encore parce que la Police, désormais à Juvisy, ne se déplace plus quand ils sont en train d’être cambriolés ou qu’ils se font agresser à la gare.

Je les avais pourtant prévenus des conséquences de la réforme !!!


Ils me reprochaient, notamment sur Facebook, d’être trop procédurier et de dénoncer tous les délits que je pouvais observer.

Les mêmes qui vont pourtant aujourd’hui te demander la suppression de la prescription pour des crimes qui se sont passés il y a 40 ans, en toute cohérence.

Eh bien, restez donc dans votre monde de Bisounours et ne vous plaignez pas que les délits appellent les délits et que la violence engendre la violence.

Continuez de gaspiller les budgets de la prévention délinquance à acheter des caméras. Continuez d’apporter des réponses sécuritaires à des problèmes économiques et sociaux.

J’espère juste qu’aucun de mes amis ne figurera parmi les prochaines victimes…


Enfin, que pouvez-vous attendre de DEFRÉMONT alors que voilà ce qu’il pense de la Police !



2 commentaires

  1. D’accord sur tout ! A Savigny comme ailleurs des élus sans conviction, sans idée, sans programme réel sinon totalement correct, c’est à dire inutile, et des mesures qui n’en sont pas : « plus de moyens »…nous l’entendons depuis 40 ans ce refrain et tout va de mal en pis. Un policier de plus à Savigny, risible ! Des euphémismes, de la langue de bois, de la tartuferie voila, ce sont les élus de nos jours : le mot d’ordre absolu : Pas de vagues !!

    1. Surtout un policier municipal, qui ne peut rien faire d’autre que verbaliser, sauf à exceptionnellement être réquisitionné par la nationale pour une opération précise…

      Un riverain, lecteur assidu, me faisait remarquer par SMS qu’avec une réunion à 17 heures et un couvre-feu à 18 heures, les mesures annoncées ne devaient pas être très épaisses.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.