Trop rigo-LOL, même l’avocat de la Commune déconstruit Sandra ALVES et Alexis TEILLET !

Publié par

La semaine dernière, il y avait le film « Diversion » à la télévision, avec Will SMITH et Margot ROBBIE.

Pendant le film, ils parlent de la « réaction de Gauchet », sur laquelle je n’ai trouvé aucune info.

Ce serait un concept sociologique, utilisé dans la manipulation individuelle, selon lequel une personne commet un acte, qu’elle croît volontaire, en fait parce qu’elle a été influencée.

Je m’y suis donc essayé sur mes deux cobayes préférés : Sandra ALVES et Alexis TEILLET.

Que j’ai allègrement conspués quant à leur participation à l’audience en référé suspension.

Moyennant quoi, ils ne sont pas venus et il ne restait donc qu’un avocat qui faisait tant bien que mal par rapport aux seuls éléments à sa disposition ; tous les autres témoins de la scène ayant été éliminés.

Encore un de mes pièges dans lequel ils sont brillamment tombés !


Malgré cela, leur présence n’aurait rien changé au magnifique sabotage de leur défense par leur avocat.

En effet, pour justifier qu’il n’y aurait rien à suspendre et sinon qu’une injonction ne serait pas nécessaire, celui-ci a écrit que la captation audio des échanges était en fait permise !!!

Alors évidemment, j’ai attaqué mes observations avec cela, en soulignant cette contradiction.


Au fait, aucune trace dans le mémoire en défense de la citation du règlement intérieur que m’a sortie Sandra ALVES pendant la commission.

Je ne sais pas où elle est allée la chercher, non sans me prendre de haut, en me disant qu’elle ne l’aurait quand même pas spécialement inventée pour votre serviteur.

Toujours est-il que la justification en droit de l’interdiction n’a jamais été défendue, autrement que c’est dans le règlement intérieur, qu’ils ont vainement essayé de faire parler…


Mais le plus magnifique fut la conclusion sur laquelle je suis restée.

Quand l’avocat de la Commune a dit que je n’avais pas besoin d’enregistrer puisqu’il y avait un procès-verbal reprenant les débats.

Alors j’ai sorti, comme en plus je l’avais écrit sur le site, le procès-verbal de la commission, rédigé par Sandra ALVES, dans lequel on ne lit aucune trace de nos échanges sur l’enregistrement !

Ce qui justifie donc que j’enregistre puisque les procès-verbaux ne sont pas fidèles…

Même pas besoin de faire croix – rond – R2 sur ma manette pour les achever !


Réponse vendredi, mais ce n’est pas encore gagné, parce que je n’ai pas non plus été très bon.

Là où ils peuvent m’avoir, c’est sur la question de savoir si le fait de se savoir enregistré en commission ne peut pas modifier leur liberté de parole.

Et si j’avais eu l’intuition de réagir, j’aurais quand même fait valoir que cela sous-entend en fait que ce sont de beaux enfoirés d’avoir un double-discours en privé puis en public. Pauvre démocratie !



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.