Sur la normalisation d’Europe écologie les Verts

Publié par

Scène encore impensable il y a quelques années : aux Journées d’été d’Europe écologie les Verts (EELV), un candidat à la primaire, Jean-Marc GOVERNATORI, qui se fait huer parce qu’il est anti-vaccin !

Mais où est donc passé le parti des antivaxx, des Zadistes, des opposants au Linky, des candidats transgenre et/ou voilés, des jeunes débraillés, des partisans de la légalisation du cannabis, des collapsologues, survivalistes, minimalistes et autres complotistes de tout poil ?


Le parti semble aujourd’hui essayer de se normaliser.

Il n’y a d’ailleurs qu’à regarder les photos de ces trois de ces journées d’été : typiquement des vieux blancs qui se félicitent d’utiliser un kit de vaisselle réutilisable (on voit ceux qui n’ont jamais fait de scoutisme) et qui doivent certainement discuter très sérieusement et très gravement du premier volet du septième rapport du GIEC, dont ils prennent évidemment tout pour argent comptant, et qu’ils n’ont certainement pas lu, puisque le résumé à l’intention des décideurs n’est pas encore disponible en français…

On peut encore penser à la manière dont ils ont gentiment calmé et écarté les nouveaux maires, par ailleurs auteurs de déclarations fracassantes sur le Tour de France ou sur les comparaisons entre la Police et Vichy. À Éric PIOLLE qui a donc arrêté, avec l’aide d’un conseiller en communication d’OBAMA, ce genre de sorties ou à Julien BAYOU qui s’est peigné et qui a mis une cravate…


Je pense que, comme le Rassemblement national, ils vont monter dans les sondages et dans les résultats, et que s’ils se présentent en 2022, ils feront bien plus que les 5,2 % de Noël MAMMÈRE en 2002 (l’année où la division de la gauche a permis à Jean-Marie LE PEN de se qualifier pour le second tour).

Mais qu’ils vont ensuite rapidement bloquer autour de 15 %, puis commencer à perdre doucement leurs voix, parce qu’ils sont en train de se couper de leur base militante, dont les convictions partent du terrain.


Aujourd’hui, EELV, c’est la génération des boomers qui a pollué comme des malades pendant 60 ans, au motif qu’à l’époque, on ne savait pas (rappelons ici que la première candidature écologiste à la présidentielle de René DUMONT date de 1974), et qui vient s’acheter une conscience verte à peu de frais.

Et ce sont ces mêmes personnes, qui quand bien même des vaccins déclencheraient des effets secondaires dans quinze à vingt ans, et qui donc n’en ont rien à foutre pour eux parce qu’ils mourront de toute façon dans quinze à vingt ans, ne veulent pas comprendre que des jeunes et des gens qui n’ont pas encore procréer puissent avoir des doutes ou des réserves sur les vaccins.


C’est cette même idéologie progressiste scientiste qui leur fait prendre à la lettre chaque mot du GIEC et qui a fait qu’ils ont érigé en nouveau Dieu Jean JOUZEL, lequel a soutenu chaque candidat écologiste aux départementales 2021 comme s’ils les connaissaient personnellement.

Et pas possible de leur parler du Climategate (en français l’incident des courriels du Climatic Research Unit), qui explique pour partie cette volonté du GIEC de ne regarder le changement climatique que de manière anthropique (du fait et de la responsabilité de l’Homme).

Comme avec les vaccins, c’est une science triomphante qui a forcément raison et qu’on ne peut, et surtout qu’on ne doit pas mettre en doute !

N’allez pas non plus leur dire, pour ceux qui sont en guerre avec MACRON, parce que le parti avait quand même appelé à voter pour lui au deuxième tour de 2022, qu’ils pratiquent le même chantage : ceux qui ne sont pas avec eux sont forcément contre eux…

Et comme en même temps, l’État renonce progressivement à ses grands projets d’aménagement, peut-être à part de transports, et que les seules zones naturelles qu’on va maintenant attaquer, sont pour faire de ladite écologie à coups d’éoliennes et de parcs solaires, on retrouve maintenant des écolos contre des écolos.


Dans ces conditions, je pense que EELV va continuer à exister et à faire des scores relativement importants à toutes les élections, et qu’ainsi, il ne sera plus possible de les considérer comme un « petit parti ».

Pour autant, EELV me semble être en train de se couper de sa base militante traditionnelle, et davantage active, qui devrait, à mon avis, partir du côté des Insoumis de Jean-Luc MÉLENCHON.

Et finalement, ne plus se retrouver qu’avec des opportunistes qui veulent le pouvoir. Certes, ils feront des scores mais pas d’écologie, et sinon une écologie faussée et manipulée à coups de rapport du GIEC.



2 commentaires

  1. « Aujourd’hui, EELV, c’est la génération des boomers » => Pas à 100%. Certains boomers écolos « canal historique » comme Jean-Pierre, avec son épouse Catherine, tous deux 74 ans, ont fait le retour au vert à Thiers (63) en 1977. Jean-Pierre honnit les jeunes écolos bobos qui trahissent l’écologie telle qui la concevait dans les années 70.
    En revanche, Jean-Pierre qui mange depuis toujours du bio et du sans OGM, est un pro-vaccin, et a une confiance un peu trop aveugle en la (business) science. Quel paradoxe !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.