Champion DEFRÉMONT ! 42 millions en moins pour Grand-Vaux mais 6 en plus pour la Commune.

Publié par

Selon Le Parisien de l’Essonne, qui relaye les propos de Jean-Marc DEFRÉMONT, la rénovation urbaine de Grand-Vaux va coûter 94 millions d’euros dont seulement 10 % financés par l’État, et 30 millions à la charge de la commune.

Mais petit problème, la convention ANRU, signée par MEHLHORN le 25 janvier 2019, prévoyait un projet à 136 millions d’euros dont 37,6 millions, soit 27 %, pris en charge par l’État ! (Donc bien au niveau des 25 % en moyenne).

Et 86 pour le bailleur et 24 pour la Commune ! Or, si en plus DEFRÉMONT a obtenu des ajouts, je ne vois pas comment cela pourrait coûter moins cher ! C’est donc que le maire de Savigny, malgré la convention passée avec l’État, a perdu des financements !


Pendant plusieurs années, Jean-Marc DEFRÉMONT a relayé l’idée selon laquelle je ne connaissais que trop superficiellement les dossiers, alors que lui qui était dans l’opposition y avait quand même un peu plus accès que moi. Sauf que aujourd’hui qu’il est dans la majorité, je me rends compte qu’il dit toujours autant de conneries, même en ayant les dossiers.

Je me rappelle surtout de DEFRÉMONT, qui prétendait qu’on ne pouvait pas toucher au projet, parce que ce lâche, qui aurait dû démissionner de son mandat en quittant le Parti socialiste, savait que cela ne passerait pas au niveau de son électorat s’il affirmait vouloir bétonner. Or, il le fait non seulement dans toute la commune, ce qui est normal puisqu’il avait approuvé le PLU, mais aussi même à Grand-Vaux où il veut désormais rajouter des logements sociaux.

Je finis en disant, alors que les relogements ont continué pendant le Covid, que le problème n’est pas tant l’argent que le relogement. Et déjà si on bloque en ayant relogé que la moitié des familles des premiers immeubles à démolir en deux ans, qu’est-ce que cela va être ? On part pour 10 ans de relogement, si on garde ce rythme !

On appréciera enfin l’intervention pour le moins délirante de MEHLHORN, qui a été maire, mais qui n’a toujours pas compris comment cela fonctionnait et qui attend encore qu’on fasse le travail à sa place et qu’on lui apporte les financements…

« Je leur souhaite bon courage dans leur démarche, assure son prédécesseur, Eric Mehlhorn (LR). La participation de l’État dépend de critères assez précis et… délirants. C’est très compliqué, il y a plusieurs taux de financement, pour les bailleurs, les aménagements type routes, réseaux, les équipements de quartier. L’État a toujours de très bonnes intentions, mais se débrouille toujours pour minimiser les subventions car l’enveloppe Anru n’est pas extensible. »

Sinon, la géothermie pour Grand-Vaux, que je voulais ensuite étendre à Savigny, c’était dans mon programme, mais je ne me rappelle pas tellement avoir lu ou entendu DEFRÉMONT en parler… Je trouve cela malhonnête de ne pas annoncer ce que tu veux et vas faire, sans d’ailleurs consulter les habitants, ce qui montre bien sa conception de la démocratie participative !


Pour lire l’article dans son intégralité :

https://www.leparisien.fr/essonne-91/savigny-sur-orge-91600/a-savigny-sur-orge-la-ville-demande-plus-de-financements-a-letat-pour-renover-le-quartier-grand-vaux-29-07-2021-QQN3MMI75BBG5JVGJ3GLAKGKXA.php




Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.