Valérie PÉCRESSE et la loi du béton

Publié par

Je suis effaré par ce que je peux lire dans le programme régional de la candidate marxiste Valérie PÉCRESSE, qui fait maintenant dans la « lutte des classes », puisqu’elle emprunte ce vocabulaire pour exprimer son prétendu soutien auxdites « classes moyennes ».

Alors, déjà bien gouverner la Région, ce serait commencer par s’occuper des compétences obligatoires de la Région avant d’aller s’intéresser aux compétences optionnelles ou facultatives à la con, qui permettent juste de remplir de vide une page de programme.

L’Habitat est une compétence de la Métropole du Grand-Paris.

Le Logement, dont la construction de logements sociaux, est une compétence de la Commune.

Alors, je passe rapidement sur l’hypocrisie d’une écologie qui consiste à créer des squares au pied des immeubles tout en continuant à ravager les terres agricoles franciliennes.

Je relève la mesure anticonstitutionnelle car discriminatoire d’exclure du logement social ceux qui auront été condamnés pour dégradations de locaux, violences ou trafics, sur laquelle je n’entame pas le débat. Il n’y a pas ni Justice ni rédemption. Tu paies tes fautes toute ta vie. Ce n’est pas Libres ! qu’ils devraient s’appeler. Ce n’est pas la droite mais l’extrême-droite !

Et j’en arrive à la protection des quartiers pavillonnaires et au refus de financement des projets de logements sociaux partout où il y en aurait déjà plus de 30 %.

Alors, moi, dans mon schéma directeur de la Région Île-de-France, ou SDRIF, qui certes a été adopté en 2013 avec l’opposition de Valérie PÉCRESSE, mais qui a été maintenu en vigueur par la même Valérie PÉCRESSE par une délibération du 28 mai 2019 portant bilan de l’évaluation du SDRIF; tandis que ce même document était mis en conformité en vue des JO 2024 donc qu’il y avait la possibilité de le modifier, il est écrit ceci :

Ce qui par exemple dans mon quartier de Grand-Vaux à Savigny-sur-Orge oblige à construire 300 logements supplémentaires, et donc participe au bétonnage.

Surtout que ce n’est pas fini, et qu’à chaque révision, on ira encore plus loin dans la densification pour que Valérie puisse raconter que tant de centaines de milliers trouveront un logement sous le prochain mandat, ce qui ne sera jamais grâce à elle.

Et que la réelle conséquence de ce SDRIF est qu’on augmentera ensuite le taux minimal de logements sociaux à 30 % par commune (mais pas beaucoup plus quand même).

Bref, quand je vois Gonesse (Val d’Oise) pour Europa City ou n’importe quel quartier autour d’une gare (Juvisy, Petit-vaux, Épinay…), et donc que cela bétonne, je pense que Valérie PÉCRESSE est une fausse écolo qui fait juste du greenwashing.

Moi, tant d’hypocrisie m’énerve, et je ne voterai pas pour elle.



Un commentaire

  1. Valérie Pécresse qui se vante d’avoir vendu le siège du conseil régional à Paris pour devenir locataire en proche banlieue. Vendre l’actif pour subvenir aux charges est une exécrable méthode de gestion.
    Valérie Pécresse qui se vante d’avoir doté les lycéens d’ordinateurs mobiles : Quel ordinateurs ? Des tromblons souffreteux et poussifs !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.