Bernard BLANCHAUD nous écrit – Droit de réponse de M. Bernard BLANCHAUD

Publié par

Notre rédaction a été saisie ce samedi 27 mars 2021 à 17 h 15 d’un droit de réponse formulé par Monsieur Bernard BLANCHAUD à la suite de notre article intitulé « Bernard BLANCHAUD, souviens-toi que tu as approuvé la fermeture de la Savinière !!! »


Bien que nous ne soyons pas tenus de publier ce texte,

d’une part en tant qu’il outrepasse par sa longueur les prescriptions du quatrième alinéa de l’article 13 de la loi du 29 juillet 1881,

et d’autre part en tant qu’il ne s’agit pas réellement d’une réponse mais plutôt d’une tribune politique pour l’essentiel du propos (voir en ce sens l’arrêt de la Cour d’appel de Paris, 11e Chambre, 02 novembre 1994, Aron X contre Françoise Y),

nous avons choisi de retranscrire ce texte dans son intégralité,

lequel à la fois remplit notre blog à notre place nous épargnant du travail, en plus d’être davantage contre-productif pour Bernard, qu’autre-chose, si toutefois vous parvenez à le lire jusqu’au bout.


Je ne souhaite pas réfuter point par point l’ensemble des allégations.

Je ne suis évidemment pas d’accord avec la très grande majorité des affirmations.

Je ne peux cependant pas laisser passer que je serai le chef de mes colistiers et que je leur ordonnerai leur vote. Ces élus sont libres et indépendants de lui répondre plus avant.



DROIT DE REPONSE

Monsieur Olivier VAGNEUX,

Je fais suite à votre article publié sur votre blog modéré le 27 mars 2021 intitulé « Bernard Blanchaud : souviens-toi que tu as approuvé la fermeture de La Savinière ».

En vertu des textes de la loi du 29 juillet 1881 et plus précisément son article 13 , de la loi n°2004-575 du 21 juin 2004 et plus précisément son article 6 IV, des règles en vigueur et de la jurisprudence, je demande à exercer mon droit légal de réponse et à ce que vous publiez le texte qui ci-après.

En outre, en vertu de l’article 13 de la loi de 1881, cette insertion devra être « faite à la même place et en mêmes caractères que l’article qui l’aura provoquée, et sans aucune intercalation ». La réponse sera diffusée d’une manière adéquate, afin de garantir une audience équivalence à celle du message initial. Cela signifie que ma réponse devra apparaître au même endroit que vos publication et non pas dans l’onglet réservé aux réponses car ces dernières ne sont pas visibles sans faire une manipulation.

Voici ma réponse avec le texte au titre de mon droit de réponse que je vous demande de publier

Monsieur VAGNEUX,

A travers vos publications, vous exacerbez les haines et vous encouragez un mal-vivre ensemble. Pire, vous portez atteinte à l’intégrité des personnes, vous injuriez, vous diffamez, vous mentez, vous affabulez,… et tout cela sans que l’intérêt des Saviniens soit votre priorité. Vous n’êtes pas constructif et le dernier exemple est l’abstention de vos colistiers, devenus conseillers municipaux, lors du vote des subventions supérieures à 23.000 € à des associations Saviniennes sans aucune explication ni argumentation fondée (dont un vote contre la subvention au Baseball-Softball). Ne dites pas qu’ils font ce qu’ils veulent car personne ne vous croirait. En réalité et dans les faits, c’est vous leur chef !

Concernant votre publication en rapport avec le centre de vacances et de loisirs La Savinière, voici ce que j’ai à dire :

Je précise que j’ai bien voté la fermeture du centre de loisirs et de vacances après avoir lu le rapport détaillé de la Chambre Régionale des Comptes qui faisait apparaître une important déficit structurel, et après avoir subi une énorme pression morale (et physique puisque le geste de couper le cou avait été fait) de la part du maire, Eric MEHLHORN, qui nous (nouveaux élus sans expérience) avait menacé des pires maux ainsi que menacés d’une mise sous tutelle de la commune si nous ne faisions rien immédiatement. La faute doit également rejaillir sur l’ex-maire-adjoint, Jacques PATAUT, qui avait arbitrairement listé toutes les actions et décisions à prendre pour assainir – d’après lui – les finances de notre commune sans mesurer l’impact sur notre communauté. .   .

Pour moi, la fermeture provisoire paraissait indispensable avant de pouvoir tout remettre à plat et dans le bon ordre.

N’oublions pas que pendant de très nombreuses années les maires successifs, Jean MARSAUDON et Laurence SPICHER-BERNIER, sans oublier les adjoints aux maires, dont Eric MEHLHORN, Anne-Marie-Gérard,…, avaient très mal géré cet équipement communal :  trop nombreux personnels, trop peu de jours d’ouvertures, prix de ventes aux communes clientes très en-dessous du prix de revient, pas de recherche de nouveaux prospects, pas de nouvelles activités et offres,,,…

La fermeture provisoire paraissait inévitable le temps de tout remettre à plat.

Un laps de temps d’environ 6 mois aurait pu permettre d’envisager un nouveau mode de fonctionnement, de diminuer la masse salariale dédiée à cet équipement (sans forcément de licenciements, avec un maintien des emplois pendant la fermeture provisoire d’un certain nombre d’employés et avec une modification du lieu de travail pour d’autres), d’envisager l’ouverture à l’année, de créer un syndicat intercommunal de gestion, envisager la possibilité de céder une partie du foncier,….

Or, le maire et son équipe majoritaire, que j’avais quittés car en désaccord avec de nombreux choix et décisions, ont voté pour la vente. Vente qui fut bradée et qui va rapporter des millions à l’acquéreur.

Je n’ai jamais voté pour la cession, bien au contraire je n’ai eu de cesse de proposer officiellement des solutions concrètes, constructives et argumentées pour rouvrir l’équipement.

Je pense que mes explications suffisent à démontrer qu’une fermeture provisoire n’est pas synonyme d’une séparation définitive et d’une cession définitive d’un actif important d’une superficie de 24.000 M2 dont 2.400 M2 bâtis.

Prenons quelques exemples : si les saviniens découvraient du jour au lendemain, en même temps que le maire et les élus puisqu’il n’y a pas encore de comptabilité analytique dans notre grande commune, et que puisqu’il s’agit d’argent public de nombreux élus se désintéressent de l’aspect financier,  que :

  • Une de nos associations continue à percevoir une subvention municipale conséquente alors qu’elle commercialise des actions payantes qui sont contraires aux statuts et aux règles en vigueur. Ce n’est pas un exemple pris au hasard et ce cas s’est réellement présenté il y a quelques années dans une des plus importantes associations de notre commune : des séjours à très bas prix étaient accordées à des personnes n’habitant pas Savigny et qui avaient adhéré quelques jours auparavant afin d’en profiter au détriment de Saviniennes et de Saviniens ! Nous aurions pu fermer ou, pour le moins, interrompre les activités sans pour autant dissoudre cette association.
  • Un des autocars de notre régie municipale consomme 100 L/100 KMS. Nous déciderions de lui interdire de circuler. Nous ne le vendrions pas et nous effectuerions les réparations nécessaires afin que sa consommation redevienne normale.

Mr VAGENUX, par vos propos malsains vous continuez à véritablement pourrir l’ambiance citoyenne de notre commune. Vous n’êtes pas constructifs et vous êtes un ante-politique, c’est-à-dire que vous opposez et divisez les personnes au lieu de chercher à constituer un collectif positif et à les faire travailler ensemble et concrètement.

Lorsque vous dites que ma récente publication est à charge contre les élus minoritaires parce que je veux faire plaisir à l’équipe en place, vous mentez, affabulez et me diffamez. Force est de constater que tout ce que fait la nouvelle équipe est critiquée gratuitement et automatiquement par les opposant s qui veulent se donner une importance qu’ils n’ont plus ou pas. Ce n’est pas façon de faire de la politique.

Non je n’ai pas décidé de quitter la majorité par opportunisme et la décision – de trop – du maire qui m’a convaincu de ce que je devais faire par conviction, c’était la diminution de 40% des subventions aux associations !

Vous dites « au vu du passif du bonhomme… je lui dis tais-toi et assumes tes votes ». Puis vous m’insultez en me traitant de lâche, de minable et d’indigne,

Qui sait que vous aviez présenté votre candidature auprès de l’UMP ? Vous rappelez-vous lorsque nous assistions ensembles aux meetings de l’UMP et que je vous ramenais à Savigny… N’ayant pas été retenu, vous n’avez eu de cesse de vous en prendre à eux  les critiquer gratuitement.

Minable moi ? Pendant de nombreuses années, j’ai dirigé bénévolement 2 des plus importantes associations Saviniennes, le Club Olympique et le CO. Handball faisant de ce dernier le 1er club de l’Essonne avec 2 filières complètes de femmes et d’hommes,. J’ai créé des activités économiques et j’ai créé des emplois ; j’ai élevé et éduqué 3 enfants. J’ai obtenu des avancées notables pour l’intérêt des Saviniens. Etc.

Lâche moi ? Cette insulte n’est pas fondée, au contraire j’ai des convictions bien établies. Si j’ai quitté l’UMP (avant qu’il ne devienne LR) c’est parce que en tant que membre du Comité départemental – parrainé par feu Jean MARSAUDON  –  j’étais devenu une potiche : ; par exemple, les 3 dirigeants du Bureau nous demandaient de donner notre accord sans restrictions à toutes les décisions qu’ils avaient prises sans information, concertation et consultation ; c’est encore lorsque le Président SARKOZY n’avait pas tenu ses promesses électorales . Si j’ai ensuite quitté La REM, c’est d’une part lorsqu’on m’avait dit « tu es trop vieux et tu ne rentres pas dans le moule que nous avons construit », ensuite lorsque le copinage a fait passer devant moi au niveau local un arriviste incompétent en matière d’organisation et de gestion d’une cellule locale, ou encore lorsque le Président MACRON a commencé à faire l’inverse de ce qu’il avait promis (« Je désendetterai la France, je réduirai le montant de la dépense publique et je libèrerai l’entreprise ») et à ne pas mettre en place certaines réformes (celle en rapport avec le pouvoir trop du syndicalisme non représentatif dans notre Pays) par exemple).

Indigne moi ? Je ne mérite pas et je ne suis pas à la hauteur ? Mais qui êtes-vous, à part un petit roquet et un grand malade, pour vous permettre de dire de telles insanités ? Commencez par respecter les être humains et leur dignité, puis par construire une famille, élever des enfants, travailler, œuvrer dans l’intérêt général et j’en passe.

Minable, lâche et indigne, vous l’êtes d’avoir démissionné de votre charge de conseiller municipal, pour laquelle une grande partie de vos électeurs a contribué et en espéré de votre part une présence et un esprit critique.

Pour conclure, je vous dis : Tenez votre promesse qui était qu’en cas de défaite – et c’est bien votre cas – vous quitteriez définitivement la politique locale… Et arrêtez de vouloir me donner des conseils car je ne vous estime ni légitime, ni compétent pour le faire.



Un commentaire

  1. « Je ne peux cependant pas laisser passer que je serai le chef de mes colistiers et que je leur ordonnerai leur vote. » => Olivier Gourou en chef de VSA, tu as une telle emprise sur nous, tu arrives tellement à ordonner nos votes, qu’une conseillère de la liste VSA était une nouvelle fois absente du conseil municipal sans donner de pouvoir à l’un de tes deux autres colistiers présents.

    Je t’avais trouvé assez rude de le cataloguer d’inutile lors d’une de tes publications, j’avais même pris la défense de Bernard Blanchaud (s’en souviens-t-il ?). Mais à postériori, je ne dois reconnaître que malgré ta jeunesse par rapport à mon âge (24 ans nous séparent), tu avais une meilleure clairvoyance que moi à son sujet !

    Tu as cependant bien fait de publier sa tribune qui a plus d’élégance que les interminables et toxiques vulgarités et autres provocations du sinistre JPDLM. Le droit de réponse publié et non caviardé sur le même support, nul ne pourra t’accuser de diffamer ou tenter de le faire sans laisser l’intéressé la possibilité de s’exprimer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.