Patrick JALLET renvoyé devant le Tribunal de police pour ses menaces et injures homophobes sur Twitter contre Olivier VAGNEUX

Publié par

Pour mémoire, pendant la dernière campagne municipale de 2020, M. Patrick JALLET, boulanger de son état, m’avait adressé par message privé ces quelques mots : « enflure », « pd » et « je m’occupe de sa gueule ».


J’avais déposé plainte, une enquête préliminaire avait été ouverte, l’intéressé a été convoqué et l’affaire a été renvoyée devant le Tribunal de Police. Elle sera jugée le vendredi 18 juin 2021.


J’ai toujours écrit que j’aurais retiré ma plainte si JALLET s’était excusé. Il ne l’a pas voulu ; certainement trop « pétri » d’orgueil. Maintenant, il va assumer, et moi, je vais demander des dommages-et-intérêts. Je pensais à 300 euros (2 000 francs). À suivre…



5 commentaires

  1. Merci pour votre réponse, autre question:
    Avez vous des nouvelles de votre plainte contre Jean Estivill, candidat malheureux qui vous avait adressé des amabilités en 2020?

    1. La plainte, en question, si elle mentionnait ESTIVILL visait en fait Georges DURAND qui m’avait traité de « connard ». Elle est aujourd’hui au stade de l’instruction judiciaire dans le cabinet d’un juge à Évry-Courcouronnes, puisque aucun huissier n’a voulu porter ma citation à comparaître à l’intéressé. De fait, il sera assigné à la diligence du Ministère Public, et non pas à la mienne.

  2. Le paradoxe dans cette affaire est que les soit-disant menaces et injures homophobes (attendons le jugement pour voir les qualifications retenues) ont eu une notoriété bien plus étendue du fait de la prétendue victime elle-même que du fait de l’auteur initial. En effet le twitter de Jallet avait beaucoup moins d’abonnés que le présent blog, et que par ailleurs ce tweet a été reproduit à trois reprises sur ce blog.

    Alors qu’en pense l’étudiant en droit quand la victime amplifie l’audience d’un message privé qu’il rend public. Est ce du masochisme ou de la complicité d’injures envers soi-même?

    1. Cette circonstance de la publicité des propos n’a aucune incidence sur la qualification des faits incriminés.

      M. JALLET sera jugé pour l’envoi de menaces et d’injures privées à caractère homophobe.

      Le fait de les avoir publiées ne rend pas l’injure publique pour autant.

  3. Pour sa défense, je dirais que c’est pénible de voir utiliser nos noms sur internet par des petits malins qui se plaisent à tromper leur voisinage mais il faut arrêter d’y associer les homosexuels, C’est une insulte désuète et ringarde qui doit disparaître.
    L’agressivité est superflue, un simple « Je ne suis sur aucune liste » sous l’article aurait suffit à transmettre l’information.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.