Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : « Sandrine de Balainvilliers »

Publié par

En plein rangement, classement, archivage des documents des élections municipales, je retombe sur la note d’un indic datant de juillet 2019 me parlant d’une certaine « Sandrine de Balainvilliers » dans l’équipe d’Alexis IZARD.

Et comme je suis très lent à la détente, je viens seulement de comprendre, 18 mois après, qu’il s’agissait en fait de Sandrine COUTÉ-REDMAN ! Étant par ailleurs trop persuadé que mon indic avait mal compris et qu’il désignait en fait Laurence BENEDETTI (de Villemoisson)…


En effet, Sandrine COUTÉ est la fille de Gérard COUTÉ, maire-adjoint aux Finances à Balainvilliers, 4 350 habitants, de 1995 à 2020.

D’où son « mon papa est adjoint aux Finances dans une commune » au cours d’une réunion publique, sous entendu qu’il savait mieux que BLANCHAUD qui intervenait sur le sujet.

Et puis surtout ce qui explique le soutien de Brigitte PUECH, ancienne maire de Balainvilliers, à IZARD, dans ses documents de campagne, alors que je ne suis pas certain qu’elle le connaissait énormément. Possiblement aussi le réseau DELAHAYE ?

PUECH, qui comme feu Gaston JANKIEWICZ, maire de Paray-Vieille-Poste de 1983 à 2013, avec Pascal PICARD, en est venue sur cette dernière élection municipale, à soutenir la cheffe de son opposition pour lui succéder. Sauf que là, cela a fonctionné.


J’ai déjà un peu écrit ce que je pensais de Sandrine COUTÉ-REDMAN, notamment dans cet article dans lequel elle trouve touchant que des enfants se volent des cartes à jouer.

C’est clair qu’avec cette mentalité, tu comprends son absence de scrupules aux fraudes électorales et autres actes déloyaux commis par sa liste pendant la campagne.

J’avais aussi trouvé bizarre, un jour où elle avait parlé en réunion publique de son « projet » pour le bas de Savigny, puis elle avait invité les gens intéressés à la contacter, puis je vais lui parler, et qu’elle me répond que « pas à moi ». Cela situe bien le personnage.

Après, ce que je ne trouve vraiment pas honnête, est que pendant des années, elle a joué dans le camp de MEHLHORN (les deux se tutoyaient en réunion publique) et elle passait son temps à défendre MEHLHORN et à taper sur BLANCHAUD dès qu’il disait quelque chose, et puis finalement, elle se présente sur la liste IZARD en trouvant que MEHLHORN fait de la merde…

C’est là aussi si caractéristique de l’opportunisme que l’on trouve chez En marche, avec des gens qui n’en ont vraiment rien à foutre de Savigny, et cherchent juste élection, honneurs et responsabilités. Encore une fois, ce n’est pas ma conception de la politique.



 

2 commentaires

  1. C’est l’archétype même de ces personnes qui cherchent seulement à trouver un tremplin pour leur carrière (sic) politique en entrant dans un parti comme  » en marche  » et qu’ils quittent pour le PS et ensuite LR etc… , n’ont aucune conviction et se foutent totalement des lieux et des personnes qui les élisent, c’est le cas maintenant de Savigny ou la plupart des candidats ne connaissent rien véritablement à cette ville, à son passé, à ses particularismes etc…un tremplin avec les copains, pas plus…

    1. Tout le problème est qu’il n’y a pas sur Savigny 39 personnes désintéressées pour former le Conseil municipal idéal et que finalement, les nouveaux Saviniens, parce que j’ose penser que j’ai avec moi le Savigny intellectuel, fait l’élection numériquement en votant pour une étiquette…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.