La saison 4 de Dix pour cent, la saison de trop

Publié par

Ils auraient pu arrêter à la troisième, surtout avec le départ de Fanny HERRERO, mais ils ont voulu, commercialement, en faire une quatrième. Bien mal leur en a pris…

Dix pour cent fut, à sa création, une vraie bouffée de fraîcheur pour le genre de la série française. Elle cartonne par ailleurs dans de nombreux autres pays grâce à Netflix.

C’était d’abord la découverte du métier d’agent de star, et puis justement l’occasion de voir un certain nombre de nos célébrités dans un rôle volontairement à contre-emploi, ou plus exactement derrière la caméra, dans ce qui devait être leur naturel de gens comme nous.

C’était ensuite la révélation de Laure CALAMY et de Nicolas MAURY et dans une moindre mesure de Fanny SIDNEY, ainsi que la redécouverte de Liliane ROVÈRE pour ceux qui ne  connaissent pas sa carrière ni ne regardaient encore Family Business.

Ce qui a fait perdre son charme à la série, outre les malheurs qui arrivent à l’agence, est que non seulement, les histoires tournaient en rond (et pourtant, il n’y a pas eu des masses d’épisodes), c’est à dire toujours une étoile qui se met en difficulté et qui est sauvé par son agent, ce qui même si c’est la réalité est la face cachée que l’on ne veut pas voir parce que la star doit nous faire rêver et oublier notre quotidien de petite poussière.

Mais surtout que les stars de la série sont justement devenues les agents en lieu et place des stars du cinéma qui dans cette quatrième saison sont assez maltraitées. Beaucoup apparaissent le temps d’un caméo et puis il n’y a pas d’histoire avec eux.

Et tout est devenu tellement prévisible que cela en est si peu crédible. Par exemple, comment Andréa, avec tout son argent et son génie, peut-elle être bloquée par des petits problèmes de crèche et comment personne ne lui en tient réellement grief ? Oui, elle a des problèmes comme vous et moi, sauf qu’elle n’est pas star donc que sincèrement, on s’en fout.

Les personnages sont inégalement utilisés et leur trajectoire est incohérente. Hicham ne fait plus rien qu’apporter l’argent alors qu’il le perd. Hervé ne sait plus s’il veut être agent ou acteur. Noémie qui passe d’assistante d’agent à productrice. Élise qui arrive et qui fait ce qu’elle veut. Camille toute effacée. Andréa qui arrive quand même à s’occuper de son enfant. Gabriel qui n’est pas mais qui est avec Sofia… On dirait en fait qu’il ne s’est rien passé dans les trois premières saisons…

Pour le reste, il faut se rappeler des bons moments de la série, et il y en a eu quelques uns sur cette saison avec Sigourney WEAVER, Sandrine KIBERLAIN, José GARCIA ou Franck DUBOSC mais il y a eu franchement des épisodes ratés (avec Charlotte GAINSBOURG ou même Jean RENO) et la fin est juste triste, car tellement pas à l’image de la combativité des agents qu’on a connus.

Certains envisagent que quelques uns des personnages puissent maintenant continuer de vivre seuls avec leur propre série. Mais je ne pense pas que ce soit ce que le public attende, et surtout qu’on retrouvera la ferveur originelle de la première saison.

Bref, ce fut sympa mais il était temps que cela s’arrête. Et d’avoir prolongé d’une dernière saison, avec un final qui empêche tout redémarrage, laisse un profond sentiment de déception et de mélancolie. Et dans la période de confinement et de Covid, ce n’est pas le plus agréable ni le plus positif.



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.