Profondément dérangé par la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière organisée par l’ASBEC

Publié par

Il n’est un secret pour personne que mes relations personnelles avec l’Association Santé Bien-Être des Coquelicots (ASBEC) sont très mauvaises et que je ne partage pas tout à fait leur vision de la santé publique, ce qui est quand même embêtant lorsqu’on prétendait à devenir maire d’une commune (pour la publicité négative qu’ils vous font).

Je veux commencer par dire, avant le mais, que je respecte le libre-exercice de leur profession et tant mieux qu’ils aient l’idée et l’initiative de cette opération pour les gens qui ne trouvent personne pour les vacciner, sous réserve qu’ils aient réussi à trouver un vaccin.

Mais je trouve cela profondément déloyal, par rapport à tous les autres professionnels de santé saviniens, à qui je ne sais pas si la participation à une telle opération a été proposée, ni même si ceux-ci auraient eu le temps d’y participer, surtout si comme mes parents pharmaciens aujourd’hui retraités, vous travaillez 51,5 heures par semaine donc même le samedi.

Car il faut savoir que l’acte d’injecter un vaccin est rémunéré au professionnel de santé qui pratique la vaccination, qu’il soit médecin, infirmière ou pharmacien soit 6,30 euros si la personne qui le reçoit a obtenu un bon de prise en charge envoyé par l’Assurance maladie, soit 4,50 euros s’il s’agit d’une prescription médicale.

Et donc, sous réserve que la personne qui vienne se faire vacciner ait bien apporté sa feuille de soins, et que les professionnels de l’ASBEC n’y ait pas volontairement renoncé, il se pourrait que les professionnels de santé participant fassent une belle petite journée, en vaccinant à la chaîne.

Et moi, cela me dérange, déjà parce que c’est du travail en moins pour les médecins traitants et les infirmières de Savigny, voire même les pharmaciens, qui n’ont pas droit à cette grande campagne de publicité payée par la mairie pour un service équivalent (même s’ils n’en ont pas besoin).

Mais aussi et surtout de ce fait pour cette déshumanisation de la médecine, dans laquelle on commence par aller voir un professionnel de santé que l’on ne connaît pas et qui ne nous connaît pas, avant qu’un robot ne prenne la place, peut-être même de manière plus efficace.

En conclusion, je suis juste dérangé par la dérive que peut représenter cette opération, sous réserve qu’elle fonctionne parce que les gens aient réussi à se procurer des vaccins, dont le pire est qu’ils sont déjà fabriqués mais toujours stockés dans les frigos des labos.

Je suis surtout curieux de voir si les gens, qui normalement aujourd’hui, portent tous un masque et passent leurs journées à se désinfecter au gel hydro-alcoolique, sans parler du reconfinement, seront autant malades de la grippe saisonnière cette année.




 

7 commentaires

  1. Je tiens à dire que la journée de vaccination a permis de vacciner plus de 40 personnes gratuitement. Aucune facturation même à la sécurité sociale. Il est à noter les médecins se sont relayés gratuitement un samedi …. au lieu de travailler dans le cabinet et donc grosse perte d’argent. Sans compter que les patients non soignés pour autre chose. Je tiens aussi à préciser que les médecins sortaient de 60 heures de travail hebdomadaire. Et puis les médecins qui cherchent du boulot … j’en connais pas ?! Je suppose que je ne serai pas publié car la vérité ne vous intéresse pas. Bon courage à vous derrière de votre ordinateur. En espérant que ce blog donne du sens à votre vie et en vous souhaitant le meilleur avenir possible. Bon courage

    1. Cher docteur NGUYEN, je vous remercie de votre message et de vos précisions dont je prends acte. Je suis désolé que vous n’ayez pu vacciner que 5 personnes par heure, ce qui correspond effectivement non seulement à une grosse perte d’argent mais surtout à une grosse perte de temps. Sauf erreur de ma part, la vaccination est gratuite lorsque la personne vaccinée dispose d’un bon de prise en charge. Enfin, des médecins et d’autres professionnels de santé qui soit ne travaillent que 35 heures soit ne trouvent pas de travail parce qu’ils n’en cherchent pas à certaines conditions, j’en connais. Les professionnels de Pôle emploi que j’avais pu interviewer, une des rares fois où je décollais de mon ordinateur, en connaissent aussi. Voilà, vous êtes publié. Bon dimanche. OV

      1. Non la vaccination est un acte cotant. C’est le Vaccin qui est GRATUIT. En gros tout le monde se fait payer pour vacciner sauf nous hier … Pour les gens qui n’ont pas trouvé de professionnel disponible, on était là. Ce que je ne comprends pas c’est le nombre incroyable d’approximations dans votre article : je suppose connaître plus de médecin que vous dans toutes les spécialités. J’en connais AUCUN, sortie de Fac française cherchant du travail par manque de travail. En vous lisant, on a l’impression que le système de santé en période COVID est rempli de médecins feignants travaillant 35 heures par semaine ce qui semble en totale contradiction avec le ressenti de la totalité de nos professions de soignants libéraux ou hospitaliers qui sont au bout du rouleau. ( 60 heures c’est le minimum, les réanimateurs c’est 120h actuellement).
        Par votre argumentation, je ne comprends pas pourquoi vous nous détestez tant nous les soignants. Sachez que ce n’est pas réciproque. Essayez cependant de vous mettre à notre place. De ce que je lis sur votre blog, à priori vous ne travaillez pas vraiment et vivez chez vos parents pharmacien ( par avance, désolé si j’ai mal compris ce point) et comme vous le dites plus haut, restez la plupart du temps derrière votre ordinateur. Nous ( tous les soignants) on bosse parfois même gratuitement et cela ne vous suffit pas … Du coup c’est très démotivant. A noter, vous pourriez prêter main forte en prenant une formation d’aide soignant ou d’agent de surface à l’hôpital…

        PS : pour le manque de confraternité, on a demandé à quelques professionnels de venir comme nous bénévolement un samedi, personne n’a voulu, on s’est pas acharné… Vos parents font peut être cela en plus le samedi gratuitement, ils ont eu des refus aussi ?

        1. Sous votre contrôle, le vaccin contre la grippe n’est gratuit que pour les personnes dites à risque et remboursé à seulement 65 % pour les autres. Ensuite, les professionnels de santé qui vaccinent ne se font payer qu’à la condition qu’ils remplissent et transmettent la partie les intéressant de la feuille de soins à l’Assurance maladie.

          Pouvez-vous svp me lister les approximations dans mon article ?

          Oui, je connais des médecins qui, à Savigny même, parce qu’ils ont des enfants et peut-être aussi parce qu’ils ne veulent pas réellement travailler, disent chercher du travail, certains étant inscrits à Pôle emploi, mais rejettent toutes les offres qu’on leur fait.

          Non, je ne dis pas que tous les médecins sont des fainéants. Mais je dis aussi qu’il y en a.

          Non, je ne déteste pas les soignants, et je suis même le premier à justifier certains « dépassements d’honoraires » des secteurs 2.

          Je suis indépendant, donc je travaille différemment selon les semaines. La semaine dernière, j’ai travaillé 27 heures. Il y a trois semaines, 41. Ce n’est pas 60 ni 120 mais je ne sais pas si tous les métiers sont comparables. Je bosse aussi gratuitement selon les revenus de mes clients. J’ai aussi été bénévole pendant 3 ans en prison.

          Je ne vis plus chez mes parents, même s’ils me logent à titre gracieux.

          Oui, je sais que dès qu’on écrit quelque chose sur quelqu’un ou qu’on émet la moindre critique, alors il est démotivé…

          Oui, je pourrais faire plus, en renonçant à tous mes autres engagements associatifs et ecclésiaux notamment, mais après 7 ans à avoir essayé de rendre service aux autres et pour l’utilité que cela a eu, je suis devenu un bon connard égoïste qui me complaît désormais à simplement observer mes semblables.

          PS : Mes parents, après avoir bossé entre 51,5 et 54 heures par semaine pendant 43 ans (un peu moins pour ma mère du fait de son âge et des congés maternité), en prenant pour mon père seulement 2 semaines de vacances par an, ont maintenant tout arrêté. Je ne vais pas les blâmer.

          PPS : Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi vos confrères ne vous aiment pas, et n’adhèrent pas à votre projet de santé pour Savigny ?

  2. Très certainement, les médecins et infirmières préfèrent soigner un cas de cancer plutôt que les malades imaginaires qui trépignent en râlant devant la tente de l’Association.

    1. Il ne s’agit vraiment ici que d’une campagne de vaccination, donc pas de malades imaginaires. Mais typiquement, des médecins et des infirmières qui ont le temps de faire cela un samedi, à part parce qu’ils ont fait un choix d’aller se « planquer » en maison de santé, pour ne pas dépasser 35 heures par semaine, je n’en connais pas beaucoup. Car effectivement les autres ont tout le reste à gérer, et notamment la surcharge de travail liée à ces nouveaux confrères pour le coup pas très fraternels, qui exercent leur métier dans la limite de 35 heures. PS : je vais encore me faire taper dessus par l’ASBEC en relayant ce que pensent d’eux la plupart des autres professionnels de santé saviniens.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.