De la mystérieuse probabilité que les trois témoins de Jean-Marc DEFRÉMONT emploient exactement les mêmes termes dans leurs attestations

Publié par

Aujourd’hui, je vous parle du recours en annulation de l’élection municipale à Savigny.

Dans sa requête, David FABRE a fait mention d’un tract diffamatoire le concernant diffusé quelques heures avant la fin de la campagne du premier tour, ne lui permettant pas d’y répondre, et lui ayant probablement coûté sa qualification pour le second tour.

Personnellement, je l’ai reçu. Mes parents qui sont dans ma rue l’ont reçu aussi. Des voisins l’ont reçu et m’en ont parlé. Et un témoin de David FABRE qui habite aux Gâtines l’a également reçu.

Extrait de la page 6 de la requête de David FABRE

Au demeurant, on peut lire dans la requête que David indique que ce courrier a été distribué aux Marguerites, aux Gâtines, aux Coteaux et sur le Plateau.


Et là on a DEFRÉMONT qui se ramène, toujours « née » à telle date, en affirmant qu’il faut écarter mes écritures des débats parce que je suis partial.

Bah oui, c’est que je suis partie à l’affaire.

Et puis que ma conception de la politique, c’est aussi de faire des choix et de prendre des décisions. Pas comme toi, l’islamo-complice, qui ne veut pas voter les subventions de fonctionnement aux écoles privées de Savigny mais qui n’a absolument rien à faire ni rien à redire de l’octroi d’un illégal permis de construire pour une mosquée ou du prêts de locaux communaux à une association communautaire musulmane.

Au passage, il me reproche de l’avoir qualifié de « stalinien ». Mais n’est-ce pas une méthode stalinienne que de vouloir faire taire de la sorte tous ceux qui ne pensent pas comme vous ?


Et donc le nouveau maire de Savigny, commune de 37 000 habitants, comptant plus de 22 000 électeurs arrive avec… ATTENTION SUSPENS, JE L’AI ÉCRIT DANS LE TITRE… TROIS ATTESTATIONS !

C’est tout ce qu’il a trouvé !!! Même ses colistiers ne veulent pas témoigner !

Trois attestations de témoignage pour dire que lesdites personnes n’ont pas reçu le tract diffamatoire contre FABRE, donc qu’il faut réduire la portée de ces documents.


Mais le plus fort, c’est que parmi ses trois attestations, il y en a déjà deux qui ont la même adresse !

Dans le quartier des Cherchefeuilles, qui n’est absolument pas mentionné comme étant un des quartiers dans lequel le tract diffamatoire a été identifié comme y ayant été distribué.

Et surtout, pure coïncidence, les trois témoins utilisent exactement les mêmes mots pour témoigner :

Je prends connaissance de la pièce n°9 produite par Monsieur FABRE dans sa protestation électorale et j’affirme n’avoir jamais reçu un tel document. 

En dehors des documents officiels de la campagne, je n’ai reçu aucun tract entre le vendredi 13 mars et le jour du vote.




Bref, il n’y a rien de sincère dans ces attestations, qui se révèlent ainsi être des commandes, avec un texte soufflé ; d’autant que comment auraient-ils pu savoir autrement ce qu’était la neuvième production de la protestation électorale de David FABRE ?

Il y en a donc juste une qui dit que l’intégralité d’une rue n’a pas été couverte, sous réserve qu’elle soit sincère.

Et en plus, DEFRÉMONT fournit ces attestations sans même les mentionner dans son mémoire.

C’est juste qu’en fait, il avait uniquement envie de me défoncer la gueule, comme il le fait dans ses deux pages, sans cependant apporter aucun argument contre la requête de David, en taisant ce qu’il sait, et surtout en montrant son vrai visage d’une personne profondément malhonnête intellectuellement, qui prend en plus le Tribunal pour des cons…


Heureusement pour moi, les colistiers de Jean-Marc DEFRÉMONT sont un peu plus volubiles sur les réseaux sociaux, et disent autre chose que lui, pour ne pas écrire qu’ils le contredisent carrément, ce que je ne me prive pas de soulever devant le Tribunal.

Sérieusement, qui irait mettre en doute les paroles de MM. KOUAMA et GARDELLA, maire-adjoints de DEFRÉMONT et ainsi officiers de police judiciaire ? Leur témoignage ne peut être que véridique, sans quoi ils n’occuperaient pas cette place, n’est-ce pas ?






3 commentaires

  1. Aux magistrats de déterminer s’il y a des raisons de penser qu’il y a eu subornation de témoin ou pas …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.