SCOOP : le cinéma de Savigny-sur-Orge est en vente (et la mairie n’est plus prioritaire !)

Publié par

Voilà un petit peu plus d’un mois que le plus vieux cinéma de l’Essonne a été mis en vente sur un simple site d’annonces commerciales…

Visiblement, les propriétaires n’ont pas plus réussi à dialoguer avec Jean-Marc DEFRÉMONT comme maire qu’avec ce bourrin d’Éric MEHLHORN qui faisait d’abord ses annonces à la presse et à la population puis qui les soumettait à la famille CHEMCHAM.

À tout le moins, DEFRÉMONT le gauchiste écolo ne semble pas avoir réussi à convaincre la famille par le génie de son projet de centre culturel bobo de gauche. Avait-il précisé si c’était à destination de la partie des Saviniens qu’il juge « moins éduqués » ?


Rappelons au passage tout le bien que DEFRÉMONT pense de M. CHEMCHAM, à la limite de la diffamation publique :

(notre) « position ne sera pas d’adouber Monsieur CHEMCHAM pour reprendre en gestion un équipement qu’il s’est fait payer deux fois »,

(Monsieur CHEMCHAM) « n’a pas fait la démonstration de son génie de sa gestion »,

« il a prétexté des malfaçons sur les travaux mais en réalité, on sait très bien que plusieurs banques l’ont lâché. »

« il ne pouvait pas financer les sièges et le matériel de projection et que c’est pour cela qu’il a utilisé le prétexte des travaux. »

« Donc s’il y avait quelque chose qui devrait se passer, il est probable que ce serait sans Monsieur CHEMCHAM, ce serait la moindre des choses. »


Je ne sais pas si maire, j’aurais plus réussi à convaincre la famille CHEMCHAM, mais au moins j’ai toujours gardé un lien avec eux ; et moi, j’aurais volontairement mis les moyens pour cet élément patrimonial de la commune. Je remarque juste que soit les autres n’ont jamais eu ce lien, soit avaient juste la volonté de faire une salle des fêtes bis ou une grande MJC.

Pour beaucoup, c’est une ruine parce que l’aspect extérieur est à refaire. Mais moi, à qui Monsieur CHEMCHAM l’a fait visiter, je sais qu’il y a du potentiel et que même si oui, il faut encore des travaux à l’intérieur, le jeu en vaut largement la chandelle.

Souhaitons maintenant pour la famille que le cinéma parte au prix qu’ils en demandent et surtout, s’ils finissent par s’en séparer, qu’il sera conservé dans sa vocation de cinéma.


Rappelons enfin que le Plan local d’urbanisme prescrit l’implantation d’un bâtiment d’équipement à cet endroit. Donc sauf modification du PLU, il ne pourra pas y avoir de nouvel immeuble à la place (enfin pas encore).

À ce propos, à l’attention de tous les naïfs qui ont voté DEFRÉMONT parce qu’ils voulaient moins de béton et plus d’arbres, où en est-on dans les comptes ?




Un commentaire

  1. Fin 2008, au moment de sa fermeture, un cinéma, ça pouvait encore valoir quelque chose. DOUZE ANS après qu’est ce que ça vaut, car quel est l’intérêt d’un cinéma de nos jours ?
    Il y a désormais dans nombre de domiciles, des écrans extra-larges alimentés par Netflix et Cie, et surtout une crise sanitaire hyper-super-archi-amplifiée qui est une arme de dissuasion massive et très longue durée contre toute tentative de loisirs en communauté.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.