Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : des raisons de la défaite de David FABRE

Publié par

De manière liminaire, je précise que je n’analyserai pas les raisons des scores des candidats encartés (DEFRÉMONT, MEHLHORN et IZARD) qui sont essentiellement dus aux votes des sympathisants de leurs partis. Leurs scores dépendent principalement de considérations nationales, et quasiment personne ne leur tient rigueur de leur bilan de mandat.

Ensuite, sauf alliance de dernière minute, dans le cas où les municipales seraient annulées, David FABRE est bien hors-jeu. Il s’agit donc ici du dernier article de la série qui s’intéresse aux raisons pour lesquelles certains n’ont pas atteint le second tour de l’élection municipale.


Avec 721 voix représentant 9,68 % des suffrages exprimés, David FABRE est arrivé en cinquième position (sur sept) pour sa troisième candidature à la mairie de Savigny.

Plus que de compter les 24 voix qu’il a manqué à David pour accéder au second tour, il convient davantage d’observer la mauvaise dynamique de ses résultats (38,8 % en 2008, 13,4 % en 2014 et 9,7 en 2020), laquelle ne semble pourtant pas décourager David qui affirme encore croire en ses chances, même s’il me semble personnellement compliqué de passer de 9 à au moins 26.

Voici donc quelques unes des raisons pour lesquelles je pense que David n’a pas atteint le second tour :


  • 2014 était dans toutes les têtes, et que les Saviniens, notamment ses anciens colistiers, n’ont pas oublié sa mésalliance, surtout avec SPICHER qu’il avait passé son temps à critiquer,
  • son clientélisme dans les quartiers a été ridiculisé par celui de IZARD, et donc très inefficace,
  • David était trop confiant de l’emporter et il ne s’est pas méfié ; il s’est auto-convaincu qu’il était populaire parce qu’il rassemblait du monde en réunion publique ; juste avant le dépouillement, il était persuadé de faire 30, il ne s’est sûrement pas autant donné que nécessaire,
  • le soutien de Laurence SPICHER-BERNIER, qui reste très impopulaire ; son dernier tract a réellement cassé sa dynamique de campagne (je l’ai senti toute la dernière semaine),
  • la trop grande place donnée aux anciens spichériens MONTRELAY et ZAMPARUTTI, qui ont renvoyé l’impression qu’on aurait des papys-adjoints, notamment aux Sports,
  • David a trop mis en avant le soutien de l’UDI (2,55 % aux européennes de 2019 à Savigny) et s’est privé d’un soutien indépendant,
  • les collages de David par certains de ses colleurs qui laissaient leurs déchets par terre (même si c’est paradoxalement Jean-Marc qui a le plus pollué),
  • certains de ses colisiters qui lui ont causé énormément de tort ; les mecs qui te font perdre dix voix chaque fois qu’ils ouvrent la bouche,
  • la vieille camionnette blanche, avec ses affiches collées dessus, ridicule, polluante, et qui en plus monopolisait une place sur le marché Davout,
  • sa campagne pas assez marquée sur internet et trop centrée sur le marché Davout,
  • le rapport pas clair avec son entreprise, lié aux rumeurs que ses employés devaient faire campagne pour lui, et qui ne mettait pas en confiance,
  • les documents de campagne qui reprenaient les propositions des autres et n’apportaient pas de plus-value, Qu’a-t-on retenu de ses propositions ? La santé mais quoi concrètement ?
  • sa lettre aux séniors, imprimée de manière non professionnelle et avec des étiquettes al faîtes plutôt qu’un vrai publi-postage,
  • les projets irréalistes et non nécessaires comme le centre culturel à la place du marché Davout,
  • la faiblesse de son opposition sous le mandat municipal. Rappelons en plus que David a été soutien de RÉDA aux législatives, et de LaREM à la présidentielle et aux sénatoriales !
  • les tribunes d’expression manquantes dans le bulletin municipal (une sur deux),
  • le coup de vieux qu’il a pris. Il n’a que 47 ans ! Où est passé le fringant jeune homme de 2008 ? On est passé de SARKO à POMPIDOU !
  • le chapeau de Bibi RÉ. Les gens n’ont pas compris David a publié une photo de Bibi en vacances (et ils se moquaient d’elle parce qu’ils sont méchants) !

Je vais terminer avec une petite histoire. Le vendredi soir précédant le premier tour, j’ai croisé David pendant un collage. Ils étaient deux et j’étais seul. Et pendant que nous discutions, David a tout laissé faire à son colistier, allant même jusqu’à le gêner ou le ralentir. Et au fond de moi, je me suis dit qu’au moins pour cela, il ne méritait pas de devenir maire. Et j’ose penser que les Saviniens ne veulent pas d’un chefaillon ou d’un inspecteur des travaux finis.


Je pense que David va y retourner, en s’alliant cette fois avec Bernard BLANCHAUD, et qu’il va faire encore moins qu’en mars.

Plus précisément, je pense que seul, il tombera à 8, et qu’avec Bernard, il plafonnera à 11 ou 12. Mais cela fera surtout parler en mal des deux, qui seront décrits comme opportunistes.

Son électorat reste majoritairement constitué d’électeurs de gauche qui le suivent depuis 2008, et je pense que ceux de droite, qui lui ont fait confiance parce qu’il était le candidat de SPICHER, vont l’abandonner.

D’abord parce qu’ils ne veulent pas que Savigny passe à gauche avec DEFRÉMONT, et ensuite parce qu’ils ont vu qu’il ne gagnera pas.

En clair, ne restera malheureusement que les « clients » de David qui en attendent quelque chose pour eux, de manière très intéressée, s’il était élu. Ils n’ont rien à perdre de continuer à voter pour lui, et ne seront pas plus accomplis par un autre candidat.



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.