Covid-19 : mon coup de gueule contre ceux qui s’évertuent à sur-valoriser le modèle social de santé français

Publié par

J’ai honte. Oui, j’ai honte de mon pays mais aussi de ses citoyens idéologisés. Et je pense que la France n’a pas dû avoir autant la honte qu’au lendemain de 1870 ou de 1940, au regard de sa gestion de la crise sanitaire du Covid-19.

Au début du confinement, le polémiste Éric ZEMMOUR parlait de la France comme d’un « pays du tiers-monde » (parce que nous n’étions pas capables de produire des masques). Au début, je me suis dit qu’il exagérait. Aujourd’hui, c’est pire que tout.

Nous aurions échappé dans les premiers temps au nuage de Tchernobyl (par déformation des propos d’un présentateur météo). Voilà maintenant que nous avons un micro-climat qui rend le Covid-19 beaucoup plus féroce en France que dans la plupart du reste du monde.

Les gens peuvent bien manipuler les chiffres dans tous les sens…

Avec ce problème que nous ne sommes déjà pas foutus d’avoir des chiffres. Fin avril, il y aurait 9000 morts supplémentaires du Covid-19 en ville (contre 20 000 recensés dans les hôpitaux et les EHPAD). Puis, de toute façon, comme on ne teste que les personnes symptomatiques, quand on avait des tests, parce que là aussi, nous sommes infichus d’en fabriquer…

Et au passage, faire du Donald TRUMP, et dire que les autres ont forcément menti parce qu’ils ne sont pas aussi démocratiques que la France, pays dans lequel le président est élu avec 25 % des voix…

Le fait est que environ 7 % des personnes atteintes du Covid-19 qui rentrent à l’hôpital n’en ressortent pas, ou plutôt les pieds devant, et que c’est l’un des plus fort taux de mortalité, y compris face à des pays pauvres qui sont plutôt autour de 5 %, quand les pays riches sont à 2 %.

Et on peut bien ramener les 20 000 morts français, qui seraient donc 30 000, à ceux d’Italie, d’Espagne ou des États-Unis d’Amérique, nous n’avons la même population que ces pays. Ouais les États-Unis ont dépassé 50 000, mais ils sont 5 fois plus nombreux que nous !

Et dans tout cela, on a des gens qui nous disent qu’on est bien soignés en France, et qu’on a le meilleur modèle social et aussi le meilleur modèle de santé. Mais c’est faux, et nous en avons ici bien la preuve. Peut-être l’avons-nous jamais eu, mais nous ne l’avons jamais éprouvé. Et donc des pays, qui ont cassé leurs hôpitaux, et qui ont tout liquidé au privé, s’en sortent même mieux que nous…

Et on a même Patrick COHEN qui va nous dire que les Allemands, qui quand même paient pour les Français qu’on leur envoie, ne sont pas meilleurs que nous parce qu’ils n’ont que 20 000 places de réanimation. Oui, mais pas avec la même mortalité.

En même temps, on n’a pas de respirateurs. Et on a un gouvernement qui fait de la communication, et qui a acheté 8 500 modèles qui ne sont pas adaptés à la respiration prolongée.

On n’a pas non plus les médicaments (mais on a Sanofi qui est tout content de nous dire qu’ils ont des usines en Europe), tout comme on n’a pas les masques, les respirateurs, les tests… Mais comment font les autres qui n’ont pas plus d’usines ?

Alors oui, la France est devenue un pays du tiers-monde, et non, notre modèle ne fonctionne pas, sous couvert qu’il n’ait jamais fonctionné, et qu’on ne se soit jamais dit cela uniquement pour nous convaincre qu’on avait raison d’une telle solidarité (que je soutiens par ailleurs).

J’attends donc de voir dans le monde d’après qu’on va redonner des crédits aux hôpitaux, réembaucher, refabriquer nos dispositifs et appareils médicaux en France, mais je n’y crois pas.

Et d’ores-et-déjà, je plains nos pauvres Français qui répètent tel un mantra que nous sommes les meilleurs, comme si cela allait les protéger de quoi que ce soit. Non seulement, ils m’énervent mais ils me font en plus honte de refuser de voir la réalité en face.

Et je ne vous dis pas quand il va y avoir la deuxième vague, dès la sortie du confinement. Et là encore, il faudrait expliquer aux gens que le confinement a juste été mis en place pour éviter de saturer les hôpitaux, mais que cela ne les empêchera pas de tomber malade !

C’était mon coup de gueule de ce matin.



 

 

 

2 commentaires

  1. Nous sommes tellement les meilleurs (en 2018) : maladies nosocomiales 4200 morts par an et aucune amélioration depuis 2012 source ARS :
    sources presses : https://www.sciencesetavenir.fr/sante/hopitaux-un-patient-sur-vingt-touche-par-une-infection-nosocomiale_124659 et https://www.science-et-vie.com/archives/infections-nosocomiales-la-guerre-permanente-20565

    Voilà pourquoi je refuse d’applaudir à 20 h ! Il n’y a pas que des gens qui bossent dans les hostos !

    1. Ah oui mais comme c’est plus grave que la grippe saisonnière et la canicule de 2003 parce que cela fait plus de morts, alors tu comprends ! Et je n’ai pas parlé des gens pour lesquels on attribue le décès à un facteur de co-morbidité et pas au Covid.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.