Municipales 2020 : quel bilan pour l’UPR de François ASSELINEAU ?

Publié par

Ah l’UPR, portant le même nom qu’un petit mouvement d’extrême-droite qui concourrait dans les années 1930, le « parti qui monte malgré le silence des médias ».

Et voilà qu’au moment où il n’a jamais eu autant de militants (plus de 39 000, ce qui en fait un des plus grands partis de France) et où ses résultats électoraux aux municipales, toutes choses étant égales par ailleurs, ne sont sincèrement pas dégueulasses, la presse parle enfin de ce mouvement ! Pour relayer que des cadres du parti reprochent à ASSELINEAU de favoriser le recrutement de certains collaborateurs pour pouvoir leur faire des avances homosexuelles.

Mais où ira l’UPR sans ASSELINEAU ? C’est bien là le grand drame des partis personnels comme Les Patriotes de PHILIPPOT, le MoDem de BAYROU, le MPF de DE VILLIERS, le MRC de CHEVÈNEMENT et dans une autre mesure le RN des LE PEN et LaREM de MACRON.

Et effectivement, ses résultats sont loin d’être mauvais, dans les 21 communes (sur plus de 35 000) où le mouvement s’est présenté, pour un parti anti-Europe (quel lien avec la commune ?), qui voulait y aller vraiment tout seul (en s’entourant au plus large de citoyens ne rendant pas de culte à ASSELINEAU).


Il s’agissait des premières élections municipales auxquelles participaient le mouvement.

À l’élection présidentielle de 2017, l’UPR avait obtenu 0,92 %.

Aux élections législatives de 2017, l’UPR avait obtenu 0,67 %.

Aux élections européennes de 2019, l’UPR a obtenu 1,17 %.


Alors globalement, on constate que presque partout, les candidats UPR consolident, voire même améliorent les différents scores de ASSELINEAU, ce qui traduit d’une installation du mouvement dans la vie politique française, tout du moins localement.

En n’oubliant cependant pas deux éléments.

D’une part, la faible participation qui même si elle ne dit pas quelle est la participation des seuls sympathisants de l’UPR, gonfle les scores, alors que le nombre de voix n’a pas évolué.

D’autre part, le scrutin de liste qui fait que si chaque colistier, et sa famille vote pour la liste, alors celle-ci obtient mécaniquement quelques pourcents.

Il faut enfin regarder que l’UPR n’a réussi à se présenter que dans 21 communes, ce qui ne permet pas d’analyse à spectre large.

Même s’il convient de relever qu’elle dépasse 10 % à La Courneuve, en s’appuyant sur un candidat qui avait déjà obtenu 6,9 % en 2014. Et de noter aussi son score de 11,76 % à Saint-Arnoult-en-Yvelines.

En conclusion, l’UPR progresse légèrement mais reste un petit parti à la marginalité de la vie politique française, de laquelle il lui sera difficile de sortir.


Compilation des résultats de l’UPR aux élections municipales 2020

Antibes – Juan-les-Pins (06) : 1,38 %

Cannes (06) : 1,50 %

Nice (06) : 0,92 %

Marseille (13 ) 7e : 1,12 %

Bordeaux (33) : 0,66 %

Montpellier (34) : 0,54 %

Nantes (44) : 0,92 %

Tonneins (47) : 3,55 %

Marcq-en-Baroeul (59) : 1,57 %

Wattrelos (59) : 2,56 %

Lyon (69) – 8e secteur: 1,13 %

Villeurbanne (69) : 0,96 %

Paris (75) 18e : 0,41 %

Saint-Arnoult-en-Yvelines (78) : 11,76 %

Nanterre (92) : 1,70 %

La Courneuve (93) : 10,14 %

Montreuil (93) : 1,58 %

Noisy-le-Sec (93) : 1,76 %

Rosny-sous-Bois (93) : 2,08 %

Limeil-Brévannes (94) : 1,83 %

Saint-Maur-des-Fossés (94) : 2,12 %

Vitry-sur-Seine (94) : 2,72 %


Non comptabilisé du fait de la taille de la commune

La-Boissière-École (78) : 8,79 %



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.