Après Éric MEHLHORN le manutentionnaire, voici Éric MEHLHORN l’agent d’accueil.

Publié par

La collection ne fait que commencer. MEHLHORN n’a jamais été aussi actif, ni aussi prolixe sur ses réseaux sociaux. On en finirait presque par lui souhaiter que les élections ne soient pas reportées en mars 2021 pour ne pas que les Saviniens risquent d’oublier…

J’en profite pour signaler le lancement de deux nouvelles éditions. À leur tour, DEFRÉMONT et IZARD tentent de capitaliser sur la crise sanitaire. Les premiers épisodes pourraient s’intituler Jean-Marc le confectionneur de masques, et Alexis le distributeur de masques.


En premier lieu, je ne sais pas ce que sont des rendez-vous qui débouchent physiquement. MEHLHORN ne doit pas connaître les rendez-vous téléphoniques, et autres visio-conférences dématérialisées.

Ensuite, le message est plutôt bien rédigé d’un style rhétorique. Il donne l’impression que l’imposteur MEHLHORN traite la centaine d’appels sur sa permanence d’une heure.

Enfin, petit loupé néanmoins, MEHLHORN indique qu’il commence sa semaine le lundi à 10 h. Monsieur ne se lève pas très tôt.

Sans oublier le petit couplet, mais c’est quelle case qu’il coche sur l’autorisation de déplacement pour faire cela ?


Mais heureusement est-il là pour « soulager » les agents, manifestement débordés par les 13 appels qu’ils reçoivent chaque heure. Peut-être faudrait-il aussi les applaudir à heure fixe, et les remercier de continuer à faire leur travail ?

C’est bien parce qu’il fait vis ma vie d’agent municipal à la fin de son premier mandat. Comme cela, s’il est réélu, il connaîtra ce à quoi il ne s’est pas intéressé pendant des années. Je me demande bien quel sera le prochain métier qu’il va essayer.

Encore une fois, c’est je suis maire et je me mets en scène. Je profite de la crise pour user de mes prérogatives afin de me faire voir et davantage valoir en tant que chef de guerre. Et pendant ce temps, je capte toute la lumière des vrais héros du quotidien qui continuent de travailler dans le contexte, non pas parce qu’ils font mu-muse à essayer des jobs, mais parce que c’est leur travail ordinaire et qu’ils doivent l’exercer.


Dans un prochain épisode, retrouvez Éric le verbalisateur par drones, avec des policiers qui n’ont pas de masques et qui ne respectent pas la distanciation sociale, mais qui demandent aux autres de l’appliquer, et qui verbalisent ceux qui ne respectent pas le confinement.




Un commentaire

  1. Ohhh quelle mise en scène intégrale avec tous les gadgets qui vont avec sans qu’on soit certain qu’il sache s’en servir. Heureusement que ce n’est que sur Fessebouc où seuls ses fans (retraités pour la plupart) baveront d’admiration devant un maire aussi parfait et dynamique.

    Le site officiel de la ville de Savigny-sur-Orge est d’une vacuité affligeante. 2 pauvres infos récentes :
    – Savinens, vous mettez trop de déchets verts (car vous jardinez de trop) réflexion débile car il faut bien s’occuper pendant le confinement,
    – la réouverture à l’arrachée du marché Davout. À raison de 100 personnes maxi 30 minutes chacun sur 5 heures, ça fait 1000 personnes au taquet du taquet, sur une ville qui en compte 36500. Grâce à Mehlhorn, nous sommes sauvés de la famine !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.