Des conditions favorables au débat des municipales 2020 à Savigny-sur-Orge

Publié par

En m’excusant à nouveau auprès des Saviniens qui se sont déplacés pensant venir assister à un vrai débat, et qui m’ont entendu parler pendant plus d’une heure. Ce n’était pas inintéressant, mais ce n’était pas le but.

Sur les réseaux sociaux, certains justifient leur absence par un manque de « conditions favorables ». Les pauvres chéris, s’ils attendent dans une interco à 24 et une métropole à 206 que les planètes s’alignent pour agir, ils ne feront jamais grand chose.

Je rappelle que, comme je l’avais déjà fait en 2014, j’ai proposé un débat en septembre 2019 par une lettre ouverte dans mon premier journal de campagne. J’ai ensuite remis à chaque candidat une invitation nominative. Puis j’ai envoyé deux mails. Je n’ai jamais eu de réponse d’aucun d’entre eux pour participer à l’organisation.

Alors ils peuvent bien raconter que je suis fou, que je n’ai aucune proposition, et que je ne sais que critiquer. Cela aurait pourtant été facile pour eux de me mettre une correction, mais sûrement qu’ils n’aiment pas tirer sur des ambulances.

Ce qu’il faut savoir est que BLANCHAUD m’a répondu qu’il ne viendrait pas parce que ce n’est pas un combat de coqs ou une présidentielle. On m’a cependant dit qu’il était devant la salle dans sa voiture au cas où il aurait vu qu’il y avait du monde.

CURATOLO avait soi disant son meeting de prévu ce soir là. C’est bizarre parce qu’il était prévu le lendemain. De toute façon, Monsieur qui ne veut pas faire d’interview par téléphone, va devoir annuler sa réunion de ce soir à cause du coronavirus parce qu’il sait que plus de 1000 personnes veulent venir l’acclamer.

FABRE m’avait dit qu’il passerait ou qu’il enverrait un représentant, à savoir ZAMPARUTTI. Un mail l’après-midi pour me dire qu’il allait me donner une réponse définitive. Puis plus rien…

IZARD m’avait dit oui, mais m’envoyait des SMS en même temps pour savoir combien il y avait de monde, et si c’était intéressant qu’il se déplace. Qu’il serait venu si David FABRE était venu…

Et DEFRÉMONT et MEHLHORN qui ne se sont pas risqué, et m’ont ignoré…

Qu’importe, on retentera au deuxième tour !

Merci à Rémi POIRIER, journaliste à l’Essonnien et 91 Sports, de s’être déplacé, prêt à filmer et animer, en vain…



Un commentaire

  1. Certains illuminés ont déjà eu l’idée fantastique de vouloir rendre le vote obligatoire. Et moi, je suggère que l’on oblige les candidats à débattre publiquement sous peine de démission d’office. Et dire que ça a le culot de vouloir être élus, pauvres petits lapins !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.