Cinq ans après, l’esprit Charlie ?

Publié par

Quelques constations sur l’évolution de la société cinq ans après les attentats de Charlie-Hebdo.

  • Dans le contexte des attentats islamistes à grande échelle qui ont frappé la France entre janvier 2015 et juillet 2016, le Bataclan et Nice ont relativisé l’importance de ce qui s’est passé à Charlie-Hebdo. Le journal satirique était volontairement provocateur, et il s’est quand même calmé sur les caricatures religieuses quoiqu’il en dise ; alors que la population au hasard n’avait rien fait. Charlie n’a d’ailleurs plus le même ton d’impertinence.
  • « Tout est pardonné », mais pas tout à fait quand même. Chacune des interventions des survivants est empreinte de colère voire d’islamophobie. Et leur vie n’est clairement plus la même. Certains propos de Zineb EL-RHAZOUI, si on fait abstraction de son passé et de son histoire personnelle, la classent aujourd’hui clairement à l’extrême-droite, qui s’est empressée de la récupérer et d’en faire une égérie de la lutte contre l’islamisme radical.
  • Les Français demeurent d’accord dans leur ensemble qu’on ne doit pas mourir pour des idées. Inversement, ils ne comprennent toujours pas, voire ils condamnent, qu’on puisse vouloir mourir pour des idées, comme les djihadistes. Les détracteurs de Charlie sont restés les mêmes, et la population ne justifie pas plus avec le temps qui passe l’assassinat des journalistes et caricaturistes de Charlie, ce qui était une dérive possible.

Avec le temps qui passe, l’émotion est retombée, et il n’est donc pas certain qu’elle soit de nouveau aussi forte que ce qu’elle a pu être, eu égard au contexte. Mais j’ai confiance qu’il y aurait quelque chose.

Charlie ne fait plus parler de lui ; une fois quand ils se sont moqués d’HANOUNA, et que les fanatiques de l’animateur sont tombés sur le journal, sans justifier pour autant les attentats, et c’est important de le soulever.

Les Français restent globalement attachés à la liberté de caricature, et à la liberté de la presse. Et ils retourneront dans la rue pour la défendre si elle devait à nouveau être menacée.

L’esprit Charlie, c’est un rassemblement autour de l’essentiel, du moins dans les valeurs. Cela n’empêche pas de penser et d’affirmer que certains de leurs journalistes étaient cons (et pédophiles), mais c’est que personne ne mérite de mourir pour ses idées.

Un programme toujours à vivre et à appliquer. Cela apparaît de plus en plus difficile, mais cela résiste quand même, et c’est à stimuler et à travailler, en exerçant l’esprit critique et en développant l’esprit d’impertinence et de contradiction.



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.