Refus de communication de l’arrêté de recrutement (de nomination) du nouveau chef de la Police municipale de Savigny-sur-Orge : je saisis la CADA

Publié par

Il y a un peu plus d’un mois, j’ai reçu une lettre de dénonciation des conditions dans lesquelles le nouveau responsable de la Police municipale de Savigny-sur-Orge, Christophe CHARRIER, aurait pris ses fonctions. J’ai donc commencé une enquête, dont je vous dis un peu plus ici. Éric MEHLHORN aura beau crié à la fake news ; je constate simplement qu’il ne répond pas à mes questions, et j’en déduis alors ce qui m’arrange !


Le courrier, relativement bien documenté, dénonçait trois points qui ont retenus toute mon attention :

la personne ne cumulerait pas dix ans de Police municipale pour pouvoir exercer le poste, en application de l’article 6-2° du décret n°2011-444 du 21 avril 2011 qui dispose que la personne promue doit compter au moins dix ans de services effectifs, en position d’activité ou de détachement, dans son cadre d’emplois,

la personne n’aurait jamais exercé la fonction de responsable de la Police municipale dans une autre Commune (L’Haÿ-les-Roses) ; ce serait donc sa première affectation à un tel poste, ce qui contrevient là encore aux conditions fixées par l’article 6-2° du décret n°2011-444 du 21 avril 2011 qui dispose que la personne promue doit être titulaire du grade de brigadier-chef principal ou de chef de police. Il y aurait un mensonge à ce niveau,

– ce serait un recrutement de complaisance et par népotisme, parce que la personne serait amie avec Julien MIALLET, directeur de cabinet du maire.


Ces deux premiers faits sont normalement vérifiables dans l’arrêté de recrutement, aussi appelé arrêté de nomination de la personne à son poste d’agent.

J’ai donc demandé ce document au maire, qui ne m’a toujours pas répondu.

Oh, je me demande bien pourquoi. Ce serait tellement simple d’arrêter toutes les rumeurs, et ce n’est ainsi pas moi le plus gros des connards avec Christophe CHARRIER, parce que si tout est normal, mon enquête s’arrête là ! Alors que là, on prolonge, et on part pour quelques articles…

Et donc je saisis la Commission d’accès aux documents administratifs, afin de le contraindre à le faire.

Ce n’est pas parce que ce ne sera pas jugé avant la fin du mandat, que je vais rester passif. Je ne suis pas MEHLHORN et je ne commence pas à courir dans la ligne de sprint.


Je précise aussi que par correction, je me suis ouvert de toutes ces questions à Monsieur CHARRIER, qui à cette heure, ne m’a toujours pas répondu (bien que nous ayons échangé préalablement pour qu’il me communique son adresse courriel).


Personnellement, je reste très gêné par la politique du maire en matière de Police municipale, et je continue de douter de la nécessité d’avoir un tel effectif. De plus, Richard BRUNETTO me semblait correctement faire le travail. On me disait qu’il était mou, mais c’est tout Savigny, qui comme son maire aussi, est une bonne ville de mollassons (J’aime bien faire mon MACRON et insulter mes concitoyens à tour de bras, puis m’étonner et pleurer qu’ils ne votent pas pour moi).

Le fait est, et ce sont les statistiques publiques de data.gouv.fr, que je veux commenter depuis un moment (faut vraiment que je me secoue), qui le disent : les crimes et les délits les plus préjudiciables aux Saviniens augmentent (les agressions et les cambriolages).

Et la Police municipale, sous couvert d’une activité de sécurité routière, ne fait en fait que de la verbalisation rentière (vous avez remarqué le jeu de mots). Et donc elle ne résout rien, sinon qu’elle met de la tension là où elle devrait justement apaiser (ma vision de la PM)…

Et comme en plus, être entouré d’uniformes ne me fait ni bander plus ni éjaculer plus loin ou en plus grande quantité… (J‘aime beaucoup cette métaphore sexuelle ; j’ai l’impression qu’elle me rend viril.)


Au passage, et j’en finis par là, ce qui fait obstacle à une alliance avec BLANCHAUD, à qui j’ai parlé de cette affaire, comme il me parle des signalements qu’il reçoit aussi, dans la mesure où nous pouvons nous aider et travailler ensemble.

Il me dit que Christophe CHARRIER est un ami, sous-entendu qu’il n’enfreindrait donc pas la Loi.

[Bernard BLANCHAUD nous précise qu’il m’a déclaré connaître Christophe CHARRIER depuis environ 15 ans et que c’est un ami. Que ce dernier l’a assuré que son recrutement est en tout point conforme aux textes en vigueur et qu’il le croyait.]

Moi, dans mes amis, j’ai des mecs qui fraudent et des bons gros connards, à commencer par moi.

Le problème avec Bernard est qu’il veut être ami avec tout le monde, ne blesser personne, et qu’il est dans la mythification de l’administration (alors que paradoxalement, il veut tout externaliser, mais c’est un autre débat). En même temps, vu qu’il est plus populaire que moi au sein de l’administration, je suis jaloux.

[Bernard BLANCHAUD nous précise qu’il n’est absolument pas pour l’externalisation et, bien au contraire, qu’il fera tout son possible afin de créer des emplois locaux.]

Moi, j’assume de dire qu’il y a des agents communaux qui sont des nuisibles et qu’il conviendra de les dégager à notre élection. Oui, une chasse aux sorcières.

Et pour autant, celle-ci se fera proprement, et j’inviterai davantage tous ceux avec qui j’ai des problèmes à partir d’eux-mêmes, sans aller les pourrir en vue d’un recrutement futur, plutôt que de les placardiser, et les rendre dingues pour les faire craquer.



2 commentaires

  1. Mon cher Olivier. Suite à ton article relatif au nouveau chef de la police municipale, je voudrai utiliser mon droit de réponse comme la loi m’y autorise. Voici ce que je tiens à préciser :
    * Je t’ai déclaré connaître Christophe CHARRIER depuis environ 15 ans et que c’est un ami. Ce dernier m’a assuré que son recrutement est en tout point conforme aux textes en vigueur et que je le croyais.
    * Je ne suis absolument pas pour l’externalisation et, bien au contraire, je ferai tout mon possible afin de créer des emplois locaux.
    Tu n’as pas le droit de me prêter des propos qui ne sont pas le reflet de la vérité. Bernard BLANCHAUD

    1. Le droit de réponse, prévu à l’article 13 de la loi de 1881, ne s’applique pas ici.
      Mais je peux te consacrer un article, si tu m’en fais la demande, pour faire plus que ce simple commentaire.
      Je vais néanmoins intégrer tes réponses.
      Pour autant, si je suis d’accord avec le premier point, tu es très partagé sur ta ligne libérale, et selon le contexte, et que tu penses ou pas obtenir l’investiture de LaREM, tu varies énormément.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.