Sur le documentaire d’investigation « L’arnaqueur de Tinder » (Netflix)

Publié par

J’ai regardé « L’arnaqueur de Tinder » sur Netflix, en anglais svp. 1 heure 54.

C’est l’histoire vraie d’un Israélien qui rencontre des femmes par l’application de rencontre Tinder, en exploitant tous les clichés sémites possibles (un coup, il est diamantaire, un autre, agent du Mossad, une autre fois, fils de rabbin, la fois suivante, gradé dans l’armée israélienne…), pour justifier d’une mise en danger qui nécessiterait qu’il n’ait plus accès à ses comptes et doivent passer par des tiers pour être financé.

Justifiant de la passation de très gros contrats, avec la complicité d’un associé israélien et d’un garde du corps russe qui se ferait agresser pour preuve du danger, il demande aux femmes amoureuses qu’il rencontre d’accumuler des prêts pour un montant total de 250 000 ou 300 000 dollars ; qu’il leur rembourse avec un chèque en blanc, puis il disparaît avant que le faux chèque ne puisse pas être débité.

Légalement, il n’est responsable de rien, puisque ce sont ces femmes qui exercent volontairement ces emprunts, sans menaces, justement parce qu’elles sont très amoureuses. Jalousie intense et extrême.

Pendant le bon premier tiers du film, on se dit qu’il faut vraiment être conne, ou plutôt très très amoureuse, pour tomber dans des filets aussi gros. C’est d’ailleurs l’a priori dans lequel on est conditionné pour regarder le film à la seule lecture du synopsis.

Et puis, on découvre assez vite des services bancaires et une police qui sont complètement dépassés et un gars extrêmement malin, du genre le nouveau Franck ABAGNALE Junior, pour ceux qui ont vu « Arrête-moi si tu peux » avec Leonardo DI CAPRIO, quand il ne sauvait pas encore la planète à coup de SUV hybrides. Qu’en pense Greta THUNBERG ? Du parc automobile de Léo ; pas du film évidemment ?

Finalement, ce sont des journalistes d’investigation norvégiens qui vont extrêmement bien faire leur boulot, du genre de ceux qui mettent leur plume dans les plaies, provoquant la réaction indignée de Gérard DARMON face à Edwy PLENEL dans On est en direct. Ils vont même retrouver la trace de la famille de l’escroc en Israël, qui se sachant découvert, va essayer la chirurgie pour changer de visage !

Écrivant un très bon article, ils vont ainsi alerter la dernière victime en date de l’arnaqueur, qui va le piéger à son tour, et le dénoncer aux autorités. Il sera arrêté en Grèce et transféré en Israël où il a fait 5 mois de prison pour un délit mineur. Sorti de détention, il vit aujourd’hui avec une mannequin et continuait de sévir sur Tinder, même si la sortie du documentaire Netflix lui aurait quand même fait fermer son compte. Enfin !



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.