Après la primaire populaire de janvier 2022…

Publié par

TAUBIRA 1ère, JADOT 2e, MÉLENCHON 3e, LARROUTUROU 4e, HIDALGO 5e…

Encore une fois, une primaire présidentielle a permis le triomphe d’une minorité radicale au sein d’un courant politique ! Avec des participants qui ont préféré choisir leurs convictions à celui du candidat le plus à même de rassembler.

Ce soir, la gauche est en miettes du fait de la bêtise des JADOT, MÉLENCHON et HIDALGO, qui ont refusé de se saisir de cette primaire au service de leurs intérêts. Mais quelle erreur politique de leur part !


Avec TAUBIRA candidate, ni JADOT ni HIDALGO n’obtiendront 5 % des voix à la présidentielle, donc ils ne seront pas remboursés de leurs frais de campagne, qu’ils ne pourront pas réinvestir dans les législatives.

De fait, ils vont dépenser au minimum pour la présidentielle donc seront inaudibles, quoique HAMON avait dépensé plus que MACRON pour finir à 6,36 % en 2017, et ils perdront quand même au moment des législatives, pour lesquelles élections ils n’auront donc plus les moyens de mener campagne…


Beaucoup reprochent le fait que cette primaire ait été taillée sur mesure pour Christiane TAUBIRA. Disons plutôt qu’heureusement qu’il y a le Parti radical de gauche pour apporter son soutien à la candidate victorieuse, sans lequel le candidat issu de la primaire, s’il n’avait pas été soutenu par un parti, n’aurait jamais pu rassembler ses 500 signatures en 40 jours. Mais la victoire de TAUBIRA est parfaitement logique, par rapport à l’électorat de cette primaire, pour ce qu’elle incarne de la gauche française de 2022.

TAUBIRA est une femme, noire, proche des luttes woke, celle qui a fait passer le mariage pour tous et qui est partie au bon moment du gouvernement VALLS, pour rejoindre les frondeurs, lesquels ont quand même été réhabilités avec la victoire de HAMON à la primaire de la gauche de 2016 (désavouant la ligne VALLS). Elle a objectivement le profil de ce qu’attend le jeune militant de gauche actuel, qui se croît social et antilibéral, et qui ne se reconnaît pas dans MÉLENCHON sans quoi il serait déjà derrière ou avec lui.


Pour le reste, est-ce une surprise que MÉLENCHON soit 3e ? Pas tant que cela, puisqu’il est très clivant et que le scrutin au jugement majoritaire écarte les candidats clivants.

Est-ce une surprise que HIDALGO soit 5e ? Un peu plus, parce que cela montre effectivement le rejet dont elle pâtit à gauche, en tant que candidate bo-bo, s’inscrivant dans la lignée du PS version HOLLANDE, à qui on reproche, certainement en partie injustement, d’avoir détruit la gauche.

Il n’y a pas non plus de surprise à ce que JADOT soit 2e, même si l’analyse de son électorat montrerait en fait qu’il est complètement dépassé, par la ligne ROUSSEAU qui a fait campagne pour cette primaire.


Au final, cette primaire est-elle un échec en tant qu’elle rajoute un nouveau candidat à gauche ?

Non, parce qu’elle était nécessaire au peuple de gauche pour se rassurer de ses convictions.

Lesquelles sont aujourd’hui clairement minoritaires dans le pays, donc ne triompheront pas encore.



Un commentaire

  1. On peut se prendre à rêver que la candidate Taubira fasse échouer la qualification du non candidat-Macron au second tour, mais cette fois-ci, 20 ans après, je crois que ça ne posera pas le même problème.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.