Sur le documentaire « Ronald REAGAN, un sacré président » (Arte, Les coulisses de l’Histoire)

Publié par

Ce film ambitionne de réhabiliter le 40e président américano-étatsunien Ronald REAGAN.

Mais est-ce un point de vue générationnel ? Avant de voir ce documentaire, je n’avais pas spécialement une mauvaise image de REAGAN, dont je retiens d’abord qu’il est le vainqueur de la Guerre Froide, même si je lui conteste surtout d’être celui par lequel l’ultra-libéralisme est arrivé.

Je pense d’abord que REAGAN a gagné en 1980 parce que CARTER a perdu, du fait de sa politique internationale, notamment la crise des otages en Iran, et puis des nombreuses gaffes dont il était coutumier. En fait, je pense que n’importe quel républicain aurait gagné contre CARTER.

Pour autant, j’ai découvert un REAGAN que je ne connaissais pas : fainéant – c’est en fait BUSH père qui faisait tout, méconnaissant des dossiers, par exemple lorsqu’il arrive à confondre le Pakistan et l’Afghanistan lors d’un débat pour la présidentielle de 1980, gros dormeur faisant des nuits de 9 heures et des siestes de 2 à 4 heures et gros amateur de bonbons. Un homme assez méprisant qui décrit l’Américain moyen comme un « plouc à pick up ».

Le documentaire pêche vraiment beaucoup par sa chronologie et ses transitions. On passe très souvent d’un REAGAN impopulaire à un REAGAN super-populaire, sans que nous soit réellement expliqué ce qui s’est passé, ou alors d’une manière peu satisfaisante et peu convaincante.

Par exemple, on nous dit que sa popularité remonte en 1981 après l’attentat dont il a été victime le 30 mars. Or, il est fait abstraction de tout l’aspect messianique du candidat sauvé par Dieu pour accomplir la suite de son mandat. (On apprend d’ailleurs qu’il aurait essayé de convertir GORBATCHEV en 1986.)

L’aspect économique n’est pas du tout suffisant. On nous explique que REAGAN se fait élire en promettant de baisser les impôts, ce qu’il fait, puis qu’il va brutalement les augmenter et que l’année suivante, le miracle économique a eu lieu, grâce à cette rigueur… Qu’une politique économique agisse en seulement une année reste peu crédible…

On apprend encore que REAGAN connut une popularité de 82 % chez les jeunes, ce qui apparaît étonnant, parce qu’il fait vraiment « vieux monsieur » dès le début de son mandat.

Ou encore qu’une procédure de destitution fut envisagée à la suite de l’affaire Iran Contra. Il faut d’ailleurs voir ce film de REAGAN décoré par les Talibans dans son bureau.

Enfin, le documentaire passe sous silence de nombreux aspects, notamment l’accident de la navette Challenger, qui a donné lieu à l’un des plus célèbres discours de REAGAN dans lequel il a su se montrer père ou grand-père de la Nation, par exemple.

Il élude encore les absences répétées de REAGAN avec la maladie d’Alzheimer qui se déclenchera officiellement en 1994.

Le lien du replay : https://www.arte.tv/fr/videos/090600-000-A/les-coulisses-de-l-histoire/



 

Un commentaire

  1. Ronald REAGAN doit effectivement sa victoire à la défaite de son adversaire. La fin de mandat fut particulièrement difficile pour Jimmy CARTER avec l’affaire très mal gérée* des otages à l’ambassade à Téhéran (l’Occident sidéré découvrait la montée en force de l’intégrisme musulman et les premiers courants islamistes).

    *https://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Eagle_Claw (des images trash des corps carbonisés des militaires tués dans l’accident furent publiés en couverture de VSD la semaine qui suivit).

    Quant à l’image de marque de Ronald REAGAN : un saltimbanque à la Maison Blanche.
    L’épisode 1 tourné en 1985 de la saga culte Retour vers le futur aborde la question en termes pas trop flatteurs :
    https://www.msn.com/fr-fr/divertissement/cinema/retour-vers-le-futur-cette-s%C3%A9quence-qui-a-contrari%C3%A9-le-pr%C3%A9sident-des-etats-unis/ar-AAPwAos

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.