Champions du monde ! Le cabinet du maire Alexis TEILLET infichu de faire un copier-coller correct

Publié par

Pour un maire qui devait se mettre au travail le lendemain de son élection et qui affirme travailler avec son opposition avec plein de projets pour les six prochains mois, je peux vous dire qu’en trois semaines, on m’a juste commandé une tribune pour le nouveau bulletin municipal…


Nota.

D’après Facebook, il a juste concouru pour le plus moche pull de Noël.

En mairie, les agents le surnomment le « fils à maman ». Ils sont méchants.


Mais revenons plus sérieusement à ma tribune.

J’ai 319 signes, ce qui est vraiment pas bézef comme dirait l’autre.

Et pourtant, sur ces 319 signes, le cabinet du maire arrive à me créer non pas un, mais pas moins de deux changements de style, ce qui relève donc de la malveillance caractérisée, pour ne pas écrire de l’incompétence crasse. Même pas capables de faire un copier-coller correct…

Heureusement qu’ils m’avaient commandé un format Word et que je leur ai envoyé un PDF. Non mais qu’est-ce que cela aurait été si je leur avais envoyé un fichier modifiable !

Une pensée pour mes amis colistiers de l’ancienne mandature, notamment Christine de RUFFRAY, grâce à qui je peux profiter de l’application du règlement intérieur et bénéficier d’un bon à tirer pour profiter, ensemble, de l’impéritie des gens qui entourent TEILLET.

Franchement, cela promet pour la suite ! Allez-vous trouver leurs deux erreurs ? Bonne journée.


Ma tribune !


Leur bon à tirer…



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.