À Jean-Pierre GRILLON

Publié par

Édit au 31/08/21 : Les obsèques de Jean-Pierre auront lieu le vendredi 3 septembre à 10 heures 00 en l’église sainte Thérèse de Savigny.

J’apprends que Jean-Pierre nous a devancés auprès du Père ce dimanche 29 août 2021 à l’âge de 87 ans. Je pense bien à sa femme, Marie-Françoise, et à leurs filles. Mais également à tout ce que nous avons vécu ensemble. Il fut quelqu’un de très important pour le développement et l’affirmation de ma foi.

Je connais que ces dernières années furent difficiles pour lui, du fait de la maladie, notamment aussi le fait qu’il n’arrivait que très difficilement à lire, ce qui était une grande souffrance pour lui. Et puis la fatigue qui ne lui permettait plus d’être aussi actif que ce qu’il avait été.

Habitant de Clair-Village à la construction du quartier (1969), il avait failli devenir président du Club Clair-Village dans les années 1970 mais avait échoué d’une voix face à notre ami Louis BREGEON. C’était le moment où les chrétiens étaient en force.

Depuis leur déménagement à Paris, je ne voyais plus Jean-Pierre qu’au repas annuel de la conférence saint-Vincent-de-Paul et lors des trois jours de retraite spirituelle que nous passions chaque année à l’abbaye de La Pierre qui Vire.

Je l’avais revu une dernière fois il y a un peu plus d’un an. Était-ce aux obsèques de Gaby GIMENEZ, début juillet 2020, ou à celles de Simone POQUET, à la fin du même mois ? Je lui avais alors parlé de mes velléités de devenir avocat et il m’avait précisé qu’un de ses frères, encore plus grand et plus maigre que lui, avait été avocat. Mais comme déjà pour journaliste, il m’avait dit que ce n’était pas un métier, et m’avait fortement déconseillé de le faire. C’était Jean-Pierre.

C’est comme chaque fois que je prenais devant lui une position politique plutôt de droite, il en prenait une forcément de gauche.


Je pense me rappeler que tout a commencé un samedi après-midi de septembre 2003 en l’église saint-Martin. C’étaient les inscriptions pour l’aumônerie 5e. Il y avait cinq ou six animatrices femmes qui ne devaient pas avoir plus de 50 ans et puis un seul animateur homme, Jean-Pierre, qui venait d’en avoir 70. De mémoire, quelqu’un de mon groupe avait dit en substance : « c’est un vieux, on fera ce qu’on veut ».  Et c’est comme cela, qu’on a choisi de rejoindre son groupe.

C’était l’année de la construction de l’espace Père Coindreau à Savigny. Nous avons donc commencé là-bas, puis au fil de l’année, nous avons terminé chez lui, rue Alfred-de-Vigny, à Clair-Village.

Jean-Pierre était ô combien inaccessible par son langage pour des jeunes de 13 ans. En plus, il fermait les yeux quand il parlait, ce qui faisait qu’on ne savait jamais s’il nous voyait. Mais quasiment à chaque séance, il prenait un tableau et nous dessinait le schéma suivant pour parler de Pâques.

Pâques (le passage)

l’esclavage ==> la liberté

la mort ==> la vie

Je pense qu’il en restera au moins cela. Ce fut en tout cas une très belle année, avec beaucoup de bons souvenirs.


Ancien inspecteur général de l’agriculture, chef de service au ministère de l’agriculture, il avait fait une partie de sa carrière en Afrique. Or, tandis que Marie-Françoise nous parlait plutôt des boys qui faisaient d’excellentes tomates farcies, en hachant la viande entre leurs dents et en la recrachant ensuite, Jean-Pierre restait particulièrement marqué par la Centrafrique et nous racontait régulièrement sa rencontre avec BOKASSA pour lequel il avait dû commettre un rapport sur les prospectives de l’agriculture centrafricaine.

BOKASSA, à l’époque, voulait se dire à la tête d’un grand pays de plusieurs millions d’habitants.

Or, Jean-Pierre, dès les premières pages voire la première page du rapport, avait donné les chiffres de la Banque mondiale, qui évaluait la population à moins de deux millions d’habitants.

Et il avait reçu beaucoup de compliments et de félicitations de BOKASSA en personne, qui avait cité son nom, ce qui faisait dire à Jean-Pierre, qu’il n’en avait sûrement rien lu.


Jean-Pierre a été très engagé dans l’Église. Il a été un membre actif de l’équipe du catéchuménat, dans laquelle il a accompagné de nombreuses personnes, ainsi que de l’équipe espérance de Savigny.

Président fondateur de l’Association sainte Thérèse saint Martin, il avait accompli les démarches nécessaires à la fusion, puis en aura été modestement trésorier.

Malheureusement, sa dernière expérience parisienne s’est très mal finie, parce qu’ils l’ont mis dehors à cause de son âge, sans lui dire franchement.

Je lui dois d’avoir pu rencontrer et me sentir bien dans tous les groupes réunis autour de Danielle THOMASSET : les rencontres de Carême, le groupe Fraternité-Prière, les formations…


Je me rappelle de ces journées à repeindre ensemble le presbytère de l’église sainte-Thérèse, ou les petits travaux avec Michel BOUTILLIER.

Je me souviens de cette après-midi de 2010 passée ensemble au parc de Vincennes, entre deux cours à Paris I.

Je repense aussi à toutes ces fois où il m’a véhiculé.

À cette proposition d’aller marcher avec lui dans la montagne pour ramasser des myrtilles pour les confitures de la paroisse. Malheureusement pour moi, la semaine où je passais mon code de la route (une seule faute ; j’ai répondu trop vite et pas eu le temps de corriger alors que je me suis rendu compte de mon erreur).

À Dieu Jean-Pierre, et merci pour tout.

D’avoir été là dans ma vie, et d’avoir participé à ma construction personnelle et spirituelle.



Un commentaire

  1. Un homme « construit », positif, solide et à la forte personnalité comme il y en avait tant autrefois encore, à sa génération…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.