Quand Jean-Marc DEFRÉMONT me prend ouvertement pour un con (et en plus, ça rime) !

Publié par

J’aurais aussi pu appeler cet article : 

  • Le maire de Savigny-sur-Orge ne sait pas désespérément se servir de son téléphone.
  • Pourquoi l’administration municipale de Savigny-sur-Orge est en fin de vie.

Jean-Marc DEFRÉMONT est très fort.

Alors que je ne l’ai pas rendu destinataire d’un message ; que j’ai envoyé à son cabinet dont il lit donc les messages (c’est beau la confiance), il m’envoie un courriel, avec l’adresse mèl de ce même cabinet, pour me dire d’écrire à son cabinet parce qu’il est en vacances… Cherchez à comprendre…

16 minutes après mon envoi, cela ne peut pas être une notification d’absence. C’est : « Je vous réponds pour dire que je ne vais pas vous répondre »…

Tout a commencé par la réponse au moyen d’ordre public du Conseil d’État.

La Haute juridiction m’a imparti 10 jours (retenez ce délai de dix jours pour la suite).


Et pour les besoins de ma défense et de ma démonstration, j’ai sollicité deux preuves de ma démission du Conseil municipal de Savigny :

  • le tableau du Conseil municipal,
  • le procès-verbal de la séance du Conseil municipal du 5 juillet 2020, lequel si la loi était respectée à Savigny, devrait être en ligne sur le site internet de la Commune…



Si Olivier VAGNEUX était devenu maire, l’administration VAGNEUX aurait fait ceci :

  • clic sur Répondre dans le courriel
  • clic sur Ouverture d’une Pièce jointe
  • clic sur Connexion au serveur interne de la Commune
  • clic sur le dossier Documents du Conseil municipal
  • clic sur le dossier 2020
  • clic sur le document recherché pour le téléverser au message
  • clic sur envoyer le message.

En 7 clics, mon administration aurait résolu le problème. Cela leur aurait pris 1 minute 30.

Peut-être un peu plus pour la formule de politesse consacrée.


Mais l’administration DEFRÉMONT, elle, préfère m’envoyer pas moins de 4 mails !

Pour ne pas répondre à ma demande, laquelle emmerde profondément DEFRÉMONT, puisqu’elle sait qu’elle peut me permettre de faire annuler son élection.

Et donc, ils jouent sur les délais puisqu’ils ont 30 jours pour me communiquer les documents, alors que le Conseil d’État m’en laisse 10…





Je ne me suis donc pas privé de leur dire ce que je pensais de leurs messages !



En conclusion, je comprends que DEFRÉMONT fasse tout ce qu’il peut m’emmerder parce qu’il est jaloux de moi et qu’il veut conserver son élection et les 6000 euros par mois qui vont avec.

Mais si leur temps, à l’administration, est si précieux, parce qu’ils sont absolument dé-bor-dés ; qu’ils ne le perdent pas en plus à m’envoyer des courriels à la con, qui nous font tous perdre notre temps.



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.