Ce n’est pas la politique qui quitte Éric MEHLHORN, c’est Éric MEHLHORN qui quitte la politique !

Publié par

Et nous souhaitons bon courage à l’entreprise qui voudra embaucher l’incompétent notoire qui a réussi à vendre les 2,5 hectares de la Savinière, estimée 700 000 €, pour 385 000 € ; ou encore qui s’est fait élire sur un CV de pas d’augmentation d’impôts et d’un urbanisme maîtrisé, et qui a fini en ponctionnant 2 millions € supplémentaires par an et en bâtissant 1700 logements. Heureusement qu’une commune ne peut pas faire faillite !


Bon, on va épuiser le sujet assez vite.

C’est toujours plus glorieux de dire : « Je m’en vais comme un prince » que « Je me suis fait foutre dehors par mon parti. »

Et puis aussi d’écrire : « Je pars essayer de trouver du travail dans le privé. » que « Il me manque quelques annuités avant la retraite. Je vais aller me planquer dans un emploi fictif de complaisance promis par mes potes LR, qui ne me le trouveront pas parce que je suis mort politiquement. »


Déjà, je suis plié de lire les commentaires de soutien et d’amitié par ceux-là même qui l’ont poignardé et qui ont soutenu TEILLET ou IZARD, ses concurrents à la primaire départementale. Mention spéciale à VERMILLET ET à TEILLET. Une pensée pour REDA. Que d’hypocrisie que la politique !

Et puis ce message ; alors que lundi soir, il y a deux jours, il était encore en course à la condition que IZARD accepte d’être son suppléant, selon ce qui avait été négocié samedi soir au comité départemental des LR…

Dire que la question ne se serait pas posée s’il n’avait pas perdu aux municipales, et qu’il n’aurait pas perdu si je ne m’étais pas présenté, et que je ne me serai peut-être pas présenté s’il ne m’avait pas fait condamner…


Alors il faudra lui apprendre que le projet du Christ de Saclay date de 2006, et que l’enquête publique pour le Grand Pôle intermodal de Juvisy a eu lieu en 2011. Au fait, on rénovait combien de kilomètres de voies départementales avant 2015 ?

Non seulement, il ne connaît toujours pas ses dossiers, mais en plus il a l’impression d’avoir travaillé là où il ne faisait en fait qu’accompagner des projets déjà lancés. Je ne sais pas qui lui a écrit son bilan mais je trouve bizarre qu’il ne parle pas de la traverse Vigneux – Athis.

Évidemment pas grand chose sur Savigny : fermeture de la maison des solidarités, voirie communale offerte au Département devant les collèges, école Ferdinand-Buisson détruite pour agrandir le collège Paul-Bert, crèche familiale fermée pour un RAM moins subventionné…

Il était le chef du groupe LR au Département. Il a trahi TRON pour DUROVRAY contre une vice-présidence à 3400 euros par mois. Et on ne lui a donné qu’une 10e vice-présidence, et tous ont continué de le mépriser et de lui cracher dessus en off. Jusqu’à VERMILLET ! Et il ne voyait rien !

Donc maintenant qu’il n’est plus rien, d’autant qu’il est aussi question qu’il démissionne du Conseil municipal de Savigny pour partir à Montpellier, je vais pouvoir organiser les rendez-vous avec la Justice. En voilà de nouveaux projets et défis qu’il va devoir relever !




 

4 commentaires

  1. Pour nous distraire voici un extrait du petit bréviaire des onomatopées :
    Spouatch ! : Bruit fréquemment constaté dans l’environnement des bovidés ! …

    1. Horrible ; tu viens d’activer la partie de la mémoire olfactive de mon cerveau.

      Quand je repense à MEHLHORN il y a un mois en train de faire du porte-à-porte pour sa candidature départementale. C’est JOSPIN ce mec. Il se voyait déjà candidat alors que DUROVRAY dès sa défaite a donné le mot de le lâcher.

      1. Plus sérieusement, c’est un défaitiste rejetant perpétuellement la faute et les échecs sur les autres ou la conjoncture.
        Il persiste à être dans le déni total de la moindre de ses erreurs (je me plaisais à l’appeler son Excellence ou sa Perfection). Il pense que cette application dérivée de la méthode d’Émile Coué de la Châtaigneraie lui permettra de surmonter la dépression voire même l’autolyse pour ceux qui ont sens très élevé de l’honneur tel les samouraïs japonnais. Je ne lui pardonnerai jamais la vente de la Savinière.
        En tout cas, il n’est pas mûr pour une autocritique à la chinoise.

        1. Il va nous faire comme SPICHER qui devait démissionner du Conseil municipal pour aller se trouver un super emploi et une superbe maison dans le Sud. François DAMERVAL avait d’ailleurs écrit un article assez méchant à sa défaite : « Au revoir Boulet ».

          Tu verras que MEHLHORN sera encore là au CM en 2026 (sauf si annulation). Par contre, il ne revendiquera plus rien pour la suite parce qu’il est définitivement cramé. Mais on est d’accord qu’il ne comprend toujours pas pourquoi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.