Jean-Marc DEFRÉMONT poursuit le bétonnage de Savigny-sur-Orge. Vive l’écologie-béton !

Publié par

COMME PAR HASARD ! Un permis de construire accordé seulement QUELQUES JOURS après l’audience au Tribunal administratif pour l’annulation des élections municipales, à l’issue de laquelle il apparaissait inévitable que David FABRE verrait sa requête rejetée… Comme si DEFRÉMONT avait attendu d’être (temporairement) confirmé pour enfin révéler sa vraie nature de bétonneur méprisant la nature, l’Histoire et le patrimoine !

Ce n’est pourtant pas faute d’avoir vainement essayé de vous prévenir de ce qui adviendrait sans aucun doute possible. En commençant par afficher que DEFRÉMONT avait approuvé les plans locaux d’urbanisme de MEHLHORN, lequel rappel m’a valu une plainte pour fraude électorale du candidat, rapidement classée sans suite. On observera cependant qu’il n’a pas eu tant de diligence pour dénoncer la fraude électorale accomplie par Alexis IZARD avec ses colis…

C’était l’une des dernières maisons en meulière du côté pair de l’avenue Charles-de-Gaulle, entre la mairie et le cinéma. Et à en croire les orientations d’urbanisme de la nouvelle équipe municipale, nous aurons 22 logements sociaux à la place, puisqu’il construit du 100 % social, en tant qu’il ne croît pas non plus à la mixité sociale. Sûrement également la même raison pour laquelle il ne se bat pas tellement plus pour le projet de renouvellement urbain de Grand-Vaux.

Dans une de ses nombreuses plaintes, Jean-Marc avait relevé comme injure publique que je l’avais qualifié, avec son équipe, de « staliniens ». Mais la seule gauche qui dit vouloir améliorer les conditions de vie des travailleurs, tout en les enfermant dans cette « classe sociale », par exemple en les maintenant dans un habitat sélectif, ce sont bien les communistes, soit l’attitude idéologique de laquelle Jean-Marc, par son attitude, démontre à nouveau être le plus proche.

Ce qui est dommage est qu’on ne pourra jamais retrouver ce Savigny historique puisqu’au lieu d’un petit pavillon de 108 m² sur un terrain de 710 m², on va récupérer un immeuble haut de 14,85 mètres occupant 1385 m²… Mais au moins, si l’élection est annulée en appel, Jean-Marc sera grillé auprès de cet électorat, devenu si rare, de la vraie gauche sociale-démocrate et écologique ; celle qui au quotidien combat l’électoralisme ou le bétonnage par des actes.





 

4 commentaires

  1. Notons que les conseillers municipaux d’opposition dont je fais partie ne peuvent absolument rien puisque les compétences d’urbanisme incluant le PLU et la voirie ont été transféré à l’intercommunalité où seuls siègent et exclusivement les représentants de la liste à Defrémont !

    1. Relevons encore que DEFRÉMONT a fait le choix de conserver pour lui seul la capacité de délivrer les permis de construire alors qu’il aurait pu partager cette compétence avec son Conseil. Un peu comme s’il n’avait pas voulu que ses colistiers puissent s’exprimer sur ce sujet sensible sur lequel il s’est fait élire avec d’autres promesses…

  2. Autre scandale absolu : la destruction de la fort belle maison bourgeoise à fronton de la famille Robert, rue Chamberlain. Une fort belle construction fin XVIIIème-début XIXème que la municipalité devait impérativement acquérir (avec le jardin). Sa destruction est un scandale total, un appauvrissement irréversible du patrimoine de Savigny. A sa place un immeuble banal…Savigny, comme nombre de municipalités, a à sa tête des incultes, des « front bas », des gens élus au hasard de leurs déplacements professionnels…A Savigny la plupart des élus actuels se foutent totalement de Savigny car il n’y ont aucune attache réelle…Depuis 1960 la destruction du patrimoine à Savigny est terrible : destruction de la maison-manoir (du XVème-XVIème) qui fut à la pointe de la grande rue, en face du « Foch » , et remplacé par une école, destruction de la grande maison bourgeoise de la famille Kebali, rue des Rossays, de nombreuses maisons anciennes du vieux Savigny etc…et surtout le fort beau château de Grand-Vaux, détruit parce que la municipalité de René Legros en refusa le don car, donna comme raison ce dernier :  » c’est un des restes de l’obscurantisme  » !! Qui est obscur ? Les américains, beaucoup plus intelligents, ont racheté tout l’intérieur : boiseries, peintures murales, cheminées etc…et réinstallé quelque part aux EUA…Ils nous restent de l’intérieur de nombreuses peintures qui représentent les salons de Grand-Vaux : des merveilles de style Empire aussi belles que La Malmaison…

  3. Savigny ville béton, oui en effet, au 76 bd aristide briand en ce moment nous avons un immeuble en construction, murs contre les notres , 36 logements, trois étages et un commerce !!! nuisances actuelles et en perspective, deux sous-sols , un désagrément ppour notre petite résidence, car vision de fenetres vers chez noous et soleil caché !!!

    Merci de vos réflexions qui sont toujours très justes .

    J.LOnneux – 76 be aristide briand – savigny
    ________________________________

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.