Municipales 2020 à Savigny-sur-Orge : David FABRE à 10 voix du second tour !!!

Publié par

Avec 7 449 suffrages exprimés, il fallait obtenir 10 % des votes, soit 745 voix pour se qualifier pour le second tour des élections municipales.

David FABRE en a obtenu 721. Il lui en a donc manqué 24.


Mais puisque nous avons établi samedi que les 140 bulletins CURATOLO n’étaient pas valides, par infraction à l’article R.66-2-1° du code électoral, alors le total de suffrages exprimés n’est plus que de 7 309, ce qui établit un seuil de qualification pour le second tour à 731 voix.

Dans ces conditions, il n’en manquait plus que 10 à David FABRE pour se qualifier.


Le juge de l’élection va maintenant devoir répondre à deux questions :

1) Existe-t-il des doutes sur la validité d’au moins 10 suffrages exprimés ?

2) La qualification de David FABRE pour le second tour aurait-elle pu changer le résultat de l’élection ?


À la première question, nous apportons deux éléments de réponse.

A. Quatre votes litigieux sur les bureaux de vote n°9 et n°17.

Avec dans les deux cas, un bulletin de plus, comptabilisé, que d’enveloppes.

Dans ces conditions, il conviendra que le juge électoral considère qu’il y a au moins 4 bulletins litigieux, sur l’hypothèse qu’une personne a mis deux bulletins différents dans la même enveloppe, ce qui invalide ses deux bulletins.



B. 52 signatures litigieuses sur les listes d’émargement du bureau n°16

Sur lequel bureau on rappellera que Alexis IZARD a obtenu respectivement sur les deux tours 43,43 % et 54,37 % contre des moyennes sur la Commune à 21,84 % et 22,35 %.

Étant précisé que IZARD a obtenu comme deuxième meilleur résultat 26 % au premier tour et 37 % au second (comme par hasard sur un lieu de distribution de colis alimentaires pendant le confinement).

Et donc les signatures sont différentes entre les deux tours pour 32 personnes à coup sûr et probablement pour 20 autres personnes ; lesquelles sont toutes censées être venues voter en personne !

Je ne peux évidemment pas les publier, mais je les tiens à la disposition de toute personne qui voudrait les voir pour se faire son idée.

Je les imprimerai enfin sur du format A3 pour le jour de l’audience.


À la deuxième question, le maintien de David FABRE aurait-il pu modifier l’issue du second tour ?

Là encore, nous répondons oui.

La marge de progression de DEFRÉMONT entre les deux tours n’a pu se trouver que chez FABRE puisque CURATOLO et BLANCHAUD sont ouvertement de droite, alors que David est l’ancien candidat du PS, candidat DVG (divers-gauche) en 2014.

Dans ces conditions, 34 – 10 = 24 et c’est MEHLHORN qui l’emporte…


En conclusion, je soutiens toujours que David FABRE peut obtenir l’annulation de l’élection municipale, par voie d’exception d’illégalité des résultats du premier tour.

Et le juge de l’élection n’a même plus besoin de trouver 24 signatures litigieuses dans la liste d’émargement des Prés-saint-Martin, mais 10, voire même seulement 6 ! Et comme j’en ai 52…



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.