Petite anecdote sur les groupes de solidarité WhatsApp de La République en marche à Savigny-sur-Orge pendant le confinement

Publié par

Eux, c’est à dire les marcheurs de la liste IZARD, me reprochent de continuer à faire campagne en pleine épidémie de Covid-19.

Alors que eux, blanches et immaculées colombes, ne font plus campagne parce que tout ce qu’ils font là n’est pas politique ; parce qu’ils n’ont pas compris la définition de « politique ».

En même temps, des gens qui ne s’activent qu’un an avant le scrutin sans rien avoir foutu les cinq premières années du mandat de MEHLHORN, on comprend bien que dans leur bouche le mot de « politique » ne se rapporte qu’à l’élection…

Or, l’élection n’est rien d’autre que de la séduction. Pour ma part, la politique, ce sont tous les actes que j’ai pu poser depuis 2013, et sans interruption entre 2014 et 2019…


Les riverains de la rue des Lilas ont reçu ce document dans leur boîte aux lettres, à l’initiative de Christophe-Reynald MICHEL, 3e de la liste IZARD.

Et donc évidemment, vers midi, mon colistier Jean-Marie CORBIN, mais aussi une autre habitante de la rue des Lilas, qui n’a aucun lien de parenté avec la famille BALAYN ; parce que oui, Monsieur MICHEL, je ne connais pas que mon colistier et mon mandataire financier dans la rue des Lilas, m’interpellent et m’envoient ce document qu’ils savent venir d’un candidat En marche, et dont ils dénoncent par avance l’hypocrisie et l’intérêt.

Je le lis et je remarque que l’auteur du tract, qui accessoirement, a oublié les mentions légales d’impression, propose qu’on le contacte par mail. Mais qu’il a oublié de donner une adresse mail ! Et donc je le signale par SMS à l’auteur du document.

Et MICHEL me tombe dessus : qu’un groupe WhatsApp ne nécessite pas d’adresse mail (Merci, je connais !), et que ce n’est pas politique (« un groupe sans politique »), parce que sinon il n’en aurait pas distribué chez CORBIN et BALAYN. Et il ponctue la fin de sa phrase d’un très rhétorique « Réfléchissez ! » qui veut beaucoup en dire. Logique impeccable un peu trop implacable.

Et donc, je continue de le chatouiller sur cette adresse mail manquante, puisqu’il n’a pas compris à quoi je faisais allusion. Et que je vais finir par croire qu’il ne l’a pas écrit lui-même.

Et là il me répond : « c’est ce que l’on a mis en place dans beaucoup de rues. »


Voilà, MICHEL a tout dit.

Ce n’est pas politique mais « on » a mis en place des groupes de solidarité.

Donc ce n’est pas une démarche individuelle propre à une rue en particulier, mais bien une démarche collective, commune à plusieurs rues, avec une trame d’invitation partagée.

Qu’il y ait récupération politique ou pas à la fin. Ils font tous cela, je suis bien le seul à penser que la politique, ce n’est pas cela. Et qu’on attend de nos élus d’arrêter la communication pour prendre un peu de hauteur afin de faire des choix audacieux.

Bref, qu’est-ce que j’aime parler avec les colistiers d’Alexis IZARD ! Certainement cette mentalité, qui est la mienne, et qui les exaspère et les pousse à m’écrire que je ne vis que pour cela !

Dans un prochain article, je m’intéresserai aux livraisons de colis accomplies par IZARD et compagnie.




Un commentaire

  1. Il a oublié le mail ? Je lui suggère une idée : « groupe-solidarite-lilas@osons-savigny.com » Ça aura au moins eu le mérite d’être clair ! Maintenant, voilà qui en dit long sur l’idée que ce font les différents candidats concurrents avec leurs opérations nananère et tralala. Que de la com de préférence sur des réseaux sociaux inféodés aux USA mais rien de concret sur le terrain.

    J’avoue que je suis satisfait d’avoir été aussi prompt à t’envoyer un scan de son tract.

    Tu vois LREM voulait le pouvoir, ils l’ont et on les voit à l’oeuvre au niveau national. Des ploucs de financiers juste bon à manipuler à longueur des chiffres sur des tableaux excel et qui sont incapables de gérer une crise (pénurie de masque qui deviendront obligatoires une fois seulement qu’il y en aura, une décrue des contaminations qui tarde à venir avec un confinement qui a bien du mal à prouver son efficacité, une envolée de la dette, la mise à sac 35 heures avec la suppression de RTT, une application de pistage sanitaire aux contours douteux etc…)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.