150 000 € pour un préfabriqué dans la cour de l’école Louise-Michel, ou les conséquences du bétonnage…

Publié par

149 880 € pour un ALGECO pour un bâtiment à usage périscolaire.

Et nous ne sommes même pas dans une école prioritaire qui doit dédoubler ses classes !

C’est juste qu’au fil des années, il a fallu rajouter une classe à Louise-Michel (c’est mon école !), qui était déjà très juste. Et qu’il n’y a désormais plus rien de libre.

Et moi, je vous parie, que très rapidement, cela deviendra une salle de classe, à part entière !

Pourtant, on ne bétonne pas beaucoup dans ce quartier.

Même si c’est vrai que Louise-Michel accueille les enfants de l’hôtel social du Golf, et ils sont nombreux.

C’est qu’à force de déplacer les limites de la carte scolaire, on en arrive à cela…

Donc continuons le bétonnage, qui entraîne la surpopulation. Et ce n’est pas qu’à Louise-Michel qu’on devra installer des ALGECO. D’ailleurs au début, j’ai crû que c’était un de l’école Ferdinand-Buisson, avec les gamins qui travailleront dedans, avec les travaux à 50 mètres !

Avec désormais une population privilégiée qui sera dans des bâtiments en dur, et une autre qui sera dans des préfas, ce qui n’a jamais empêché les Saviniens de faire Corot.

Alors je demande dans combien de temps les nouveaux impôts des gens auront amorti ce service… Et de dire que non, la surpopulation n’enrichit pas la Commune…




Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.