Dix reproches que l’on peut adresser à Nicolas DUPONT-AIGNAN

Publié par

Ce jeudi 1er octobre 2015, Nicolas DUPONT-AIGNAN, président de Debout-la-France (DLF), organisait une réunion de campagne à la salle des fêtes de Savigny. Étonnament, le maire de Savigny n’avait pas fait annoncer sa venue par le Twitter de la Ville (comme il avait fait avec Bruno LE MAIRE ou Marine LE PEN pendant la campagne des départementales #tricheur #malhonnête). Il avait également oublié de poster des barrières à l’entrée comme au Conseil municipal. À Savigny-sur-Orge, c’est Vigipirate quand on y pense…

Face aux régionales qui s’annoncent les 6 et 13 décembre 2015, je trouve objectivement que le programme de Nicolas DUPONT-AIGNAN (NDA) est le meilleur pour la Région. Mais de la même manière que je ne voterai plus Les républicains tant qu’ils n’auront pas sanctionné Éric MEHLHORN pour son incompétence néfaste, je ne voterai pas DLF tant qu’ils n’auront pas exclu Daniel JAUGEAS. Donc pour moi, ce sera blanc, et je vais même faire campagne en ce sens.

1. Le déclinisme de NDA

Pour autant que DLF soit une alternative intéressante (même si je suis loin d’être d’accord avec la moitié de son programme), je ne soutiens pas l’idée que DLF doive s’imposer à cause de l’échec de LRPS et des immigrationnistes du FN. Non, DLF doit gagner parce que ses idées sont bonnes pour la France. Toujours est-il que regagner notre souveraineté est indispensable pour proposer une nouvelle gouvernance française.

2. L’instrumentalisation du Peuple

À la Sorbonne, on m’avait défini cet objet du populisme comme un « groupe de personnes partageant une communauté d’intérêts« . Récemment, Michel ONFRAY le décrivait comme le « corps social sur lequel s’applique le pouvoir politique« . NDA possède ce défaut de prétendre parler en lieu et place d’un Peuple qui pour l’instant ne se déplace pas pour voter pour lui. Et il en fait une chimère immatériel comme les socialistes avec la Finance. Ce qui le rassure.

3. Le mensonge de la rupture

Nicolas DUPONT-AIGNAN préside un parti politique. Or, je pense que ce sont les partis politiques qui sont responsables du marasme actuel car ils incitent au clientélisme et à la malhonnêteté. Y a-t-il rupture lorsque NDA agrandit son parti d’anciens ratés d’autres partis ou lorsqu’il oppose des personnes compétentes à ses propres candidats, parce qu’il doit en présenter un certain nombre, pour avoir les financements de l’État ? Il est dans le système.

4. Trop souvent, il tend le bâton pour se faire battre

Lorsqu’on l’écoute dans les médias, NDA fait de bonnes critiques mais s’excuse souvent après de les avoir dites. Il reconnaît que ses positions sur l’euro sont controversés mais au lieu de les justifier, il prétend qu’elles sont un raccourci journalistique pour le dénigrer (ce qui n’est pas non plus faux). Autre exemple, lorsqu’il dit ce jeudi qu’il souhaite conserver les 35 heures. Alors l’économie ne pourra pas redémarrer.

5. De sa drôle de responsabilisation des citoyens

Il propose pour accéder au logement des prêts sur 30 ou 40 ans. Se rend-il compte de ce que cela signifie pour des personnes qui n’ont même pas 30 ans de devoir s’enchainer (donc de perdre sa liberté et sa souveraineté) à un crédit ? Lorsqu’il dit que dans sa Ville, quand on casse, il s’en prend aux allocations familiales, se rend-il compte qu’il assimile les casseurs à des assistés ? Certaines de ses petites phrases sont malheureuses.

6. Il aime taper sur les oligarchies et les médias

Je ne vais pas défendre ma corporation sur laquelle je crache autant sinon plus. Mais réellement, puisque les citoyens sont responsables, alors ils ne croient pas tout ce qu’on leur dit, parce qu’ils réfléchissent. Les oligarchies ne sont que la conséquence des élections successives, et les Français se trouvent assez stupides pour féliciter ces pratiques et les reproduire. Alors, je pense qu’il faut défendre son discours autrement.

7. Son autosuffisance qui vire au pathétique

« Mais c’est pas si idiot notre idée » ou « J’ai sauvé Yerres » ; certaines des phrases qu’il utilise en transition sont malheureuses car assez ridicules. Elles affectent alors son discours qui reste globalement du « parler vrai » et dévaluent le personnage. Un pu une fois, pourquoi pas. Mais lorsqu’il les reprend plusieurs fois dans la soirée et puis dans chacune de ses interventions, alors cela devient lourd et chasse le positif de la rencontre.

8. Sa comparaison incessante de Yerres, petit village gaulois, avec le reste de la France

Je ne peux pas m’empêcher de penser à cette vidéo parodique attaquant François DUROVRAY, ancien 1er maire-adjoint de NDA à Yerres. Tout y est dit : NDA a désendetté Yerres, petite ville de 28 000 habitants, qui possède malgré tout 600 agents, en faisant payer la communauté d’agglomération du Val d’Yerres. Alors si NDA est enfin un homme qui a su se servir de l’intercommunalité, la gestion peut se discuter rationnellement. Et elle n’est pas calquable au reste du pays.

9. Sa campagne de cumulard

Il est à la fois maire, député et président de parti. Même si c’est un grand bosseur qui est certainement capable de faire campagne en parallèle, je trouve malhonnête vis-à-vis des électeurs de forcément négliger ses autres mandats. Alors je n’ai pas aimé qu’il ne me réponde pas lorsque je lui ai demandé quel mandat il abandonnerait en cas de victoire. Même si j’ai bien compris qu’il irait alors à la tête de la région.

10. Les militants et les cadres qui l’entourent

J’ai posé une question pour demander comme il pouvait tolérer Daniel JAUGEAS et Jean-Charles HENRY dans son parti. Il m’a répondu ne pas connaître la situation de Savigny. Donc alors qu’il connaît la situation locale parce qu’il lit la presse, il n’y a aucune condamnation de la forme. Lorsque je suis arrivé à la salle des fêtes, plusieurs militants discutaient d’alliance au second tour et un en prônait une avec le Front national… Ce n’est pas possible.


Malgré tout cela, NDA reste certainement un des candidats les plus honnêtes de cette campagne avec un vrai programme qui corresponde aux compétences réelles de la Région. Heureusement donc que je ne parle pas ici des autres car il y aurait plus de dix reproches.

3 commentaires

  1. « je ne voterai pas DLF tant qu’ils n’auront pas exclu Daniel JAUGEAS. Donc pour moi, ce sera blanc, et je vais même faire campagne en ce sens. » =>
    Eh bien on sera deux, mais je sens qu’on aura pas fini de tourner pour coller des rectangles blanc sur les panneaux de libre expression comme aux élections départementales. Est-ce que cette fois-ci encore, on se fera poursuivre en ville (et menacer ?) par les militants « républicains » ?

    Ce que les lecteurs doivent savoir, c’est que Daniel JAUGEAS que j’ai côtoyé quelques temps ne m’a jamais parlé de politique et ne s’est jamais, au grand jamais, positionné sur les idées de NDA pour la bonne raison que cela ne l’intéresse pas, mais absolument pas du tout (cela aurait du éveiller mes soupçons). D’ailleurs, en guise de preuve, vous pouvez toujours chercher sur internet un quelconque écrit politique de sa part, il n’y en a pas ! Le blog internet qu’il publiait il y a quelques années était en vérité, intégralement rédigé et tenu à jour par quelques uns de ces amis. Ce site a disparu depuis de la websphère depuis sa petite trahison d’octobre 2013, car personne n’a voulu s’en occuper derrière.
    En fait, le seul sujet de conversation que vous pourrez avoir avec Daniel JAUGEAS portera sur l’immobilier et ce que ça peut rapporter. Sachez également, que Daniel JAUGEAS était très « optimiste » sur l’élection d’Éric MEHLHORN et qu’il avait la trouille que la « gauche » passe. Il en avait mis en vente sa maison pour retourner vivre à Draveil et être plus proche de son copain Georges. Ayant réussi à le faire peu de temps avant le second tour de des municipales (vendre sa maison, car être pote avec Georges, c’était déjà pour lui un ami de toujours), il a donc été obligé de se dédire de son compromis de vente, sa promotion de maire adjoint et de conseiller communautaire l’ayant fait changer d’avis. Soit dit en passant, vu l’état dans laquelle lui et son copain Éric ont mis la ville de Savigny-sur-Orge (ils ont liquidé en moins de 16 mois le peu de patrimoine original qu’il nous restait comme la Savinière), je ne suis pas certain que l’attractivité immobilière de la Ville de Savigny-sur-Orge en a été augmenté. Je pense même plutôt le contraire …

  2. 1 DE PLUS et on pouvait jouer au foot…non mais !

    Parmi tes 10 reproches y’en a un qui est exagéré quand même…quand même, la preuve, comment peut on être un grand bosseur quand on est maire…expliques-moi donc ça cher Abbé ?

    Un maire de n’importe quel bled de chez nous n’a pas besoin de sortir des grandes écoles, des familles politiques et du quai d’Orsay, qui depuis de nombreuses générations se protègent, il lui suffit d’avoir du bon sens et de nommer des gus et gonzesses compétents aux différentes entités de la vie municipale des électeurs prolos sans dents illettrés qui l’ont élu…ENSUITE IL SUPERVISE DECI DELA, même s’il n’y connaît rien, personne ne l’emmerdera puisque le ou les bipèdes en question qu’il a mis en place auparavant auront fait correctement leur boulot..point à la ligne !

    Apparemment c’est le cas à Savigny car tes potes sans dents illettrés d’essence socialo de la gauche caviar et de la gauche sont descendus , un jour de brocante ( oh la honte ! ) pour cracher sur ton cher pote le Melhlorn donc toi, tes potes et ta bande disaient qu’il était mou et incompétent, etc…En appliquant les directives de la Hollandaise Exemplaire qui est devenu radin il montre son fair play auprès du gouvernement en place et surtout en profite pour vous la mettre…J’AI ADORE SON TRUC…hé,hé !

    A Yerres c’est encore mieux car il fait peur à tout le monde le Briquet, sinon il te vire vite fait et comme l’opposition à Yerres c’est du pipi de chat,…qui va lui cracher qu’il ne bosse pas ? Un maire ne bosse pas bordel de bordel, ce sont ses valets salariés qui bossent et quelques lèchent culs qui veulent monter dans la hiérarchie politique…UN CAS D’ECOLE !

    T’as oublié ses propositions pour l’Agriculture, son coup pour refuser le traité transatlantique pour éviter de bouffer du poulet au chlore et autres saloperies , c’est pas mal, etc..

    T’as oublié aussi comment il a craché sur les socialos à l’assemblée avec ces gens non élus qui imposent à la Hollandaise tout ce qu’ils désirent ces pourritures, etc…à part lui, les autres de droite ont fermé leurs gueules !

    Etc…, etc…, etc…

    Quand tu le vois pleurer dans les médias en photos et vidéos, genre les rythmes scolaires en foutant des cadenas aux portes des écoles ou chez les gus qui couchent sous les ponts dernièrement, etc…, etc…, etc…c’est pour lui, pour sa carrière un jour, et pour le fun aussi ( oui, oui)

    Pour les médias ce n’est pas un reproche mais une qualité la preuve t’as vu comme il a exterminé les journaleux de la bande à Denisot…d’ailleurs avec mes potes y’en a un qui a dit ce jour-là : qu’est-ce qu’il me fait bander celui-là le Dupont ? ( on l’a viré , on évite les pédales et les gouines en politiques…non merci ! Une fois élu on s’en branle comme de l’an 40, ça va de soi )

    Au fait Monsieur le curé t’es tu posé la même question te concernant ?

    – Mes espions m’ont dit que c’est en préparation contre toi avec une différence c’est que chez toi ce n’est pas 10 trucs qu’ils ont trouvés…MAIS PLUS DU DOUBLE !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.