Que faire après le vote du budget primitif 2015 de Savigny-sur-Orge ?

Publié par

Il y a des journées où l’exercice qu’on appelle « politique » est fatiguant. Ce soir, je me dis que je perds peut être mon temps à essayer de proposer, en vain, pour des gens qui d’une part sont des naïfs et d’autre part sont de fieffés connards. Il y a bien des leçons à tirer de ce Conseil municipal du 13 avril 2015 qui me désespère…

Une séance qui ressemblait vraiment à un cirque du fait d’un public qui se comportait de manière animale, poussant des cris et interpellant vigoureusement le Maire d’une manière plus qu’insultante. La preuve que ces gens, qui ont élu MEHLHORN, n’ont pour beaucoup aucune éducation démocratique et privilégient leurs émotions à leur raison. C’est bien ça l’effet Charlie.

Ils ont plein de grandes idées, mais pour après-demain

« On ne lâchera rien« . « On va réfléchir pour les autres budgets« . « On va alerter la presse nationale« . Non, votre priorité serait d’obtenir un rendez-vous auprès du Préfet en appelant demain matin à la première heure son directeur de Cabinet. Négociez un entretien et faites valoir deux demandes : invalider le budget qui n’a pas respecté la procédure légale de débat d’orientation budgétaire et demander 15 jours de rallonge pour revoir le budget. Vous avez deux jours !

Ils ont foi dans l’opposition : « On a pris des mails« 

Si le débat d’orientation budgétaire du 10 mars 2015 est illégal et que notre opposition était compétente, alors pourquoi annoncerait-elle seulement ce soir, 13 avril 2015, par la voix de David FABRE, qu’elle va saisir le préfet pour une exaction qui a été commise il y a un mois… Je suis curieux de voir ce que ces personnes obtiendront de l’opposition mais s’ils espèrent, alors ils vivront. Moi, mon truc, c’est plutôt l’action réfléchie de court terme.

Le vote blanc pour adopter le budget, juste après l’arrivée de Claude FERREIRA, à 20 h 46

Étonnamment, Éric MEHLHORN fit interrompre par deux fois la séance et procéder à un nouvel appel à la deuxième reprise du Conseil municipal. Évidemment, les conseillers n’étaient plus 34 mais 35 donc la moyenne à obtenir pour pouvoir faire voter le budget en douce n’était plus de 11,33 soit 11 personnes (le nombre exact d’opposants) mais alors de 11,66 soit 12 donc une personne de plus que ce qu’on pouvait obtenir. Qui lui a soufflé cette brillante idée ?

Quelques remarques et insultes de parents qui n’aiment pas qu’on leur dise qu’ils ne se soucient que de leurs intérêts

« C’est la première fois que je viens à un Conseil municipal« . « Alors c’est ça un Conseil municipal« . « C’est la première fois que je vois la députée« . À part que cela confirme mes sentiments, j’ai aussi eu droit à une femme qui m’a offert un sac pour vomir mon dégoût des hypocrites opportunistes. Une de plus que je n’avais jamais vu en Conseil et qui n’avait donc pas dû lire le texte de l’audit qui pouvait au moins laisser présager la fermeture de la Savinière.

Rapport audit financier Savigny sur Orge

Pourquoi MEHLHORN a-t-il convoqué la presse ?

C’est le point le plus questionnant de toute cette affaire. Il n’aurait rien dit alors il n’y aurait eu personne au Conseil municipal et tous les Saviniens mis ensuite devant le fait accompli. Fallait-il alors démentir une rumeur d’augmentation d’impôts ? Fallait-il détourner l’attention par rapport à autre chose ? Est-ce une fuite qui a provoqué la conférence de presse avec la journaliste du Parisien ? Ou une bêtise, faite sincèrement et sciemment ?

Le meilleur avec Josiane DUFOUR :

Juste avant d’entrer, je suis interpellé par cette ancienne colistière de David FABRE qui m’a dit que j’étais injuste car  les parents ne pouvaient pas venir à cause de leur travail. Et moi, est-ce que je ne travaille pas ? Est-ce que je ne viens pas une heure plus tôt pour finir une heure plus tôt (ce qui est difficile quand vous n’avez pas fini votre article) ? C’est qui le con qui va se coucher à 3 heures du matin et se lever à 7 pour publier la vidéo de ce Conseil ?

Le lien de la vidéo du Conseil municipal sera là dans cet article, dans la nuit sinon la matinée du 14 avril 2015.

https://youtu.be/bOlIfVDzyrs : Lien provisoire – je dois trouver le temps de retravailler tout cela.

Pour terminer, la liste des traitres :

Nadège ACHTERGAËLE, Anne-Marie GÉRARD, Réjane MALGUY, Joëlle EUGÈNE, Laurence PINON-CHEVALLIER, Marie-Lucie CHOISNARD, Marie-France BELLIARD, Sylvie LAIGNEAU, Claude FERREIRA, Catherine CHEVALIER, Nathalie CAILLEAU, Véronique LABBÉ, Guilène DÉSIRÉE, Sandrine VIEZZI, Éric MEHLHORN, Jacques PATAUT, Daniel GUETTO, Christophe GUILPAIN, Sébastien BÉNÉTEAU, Bernard BLANCHAUD, Daniel JAUGEAS, Cyrille GEORGES, Romain PICON, Alexis TEILLET, Mathieu FLOWER, Jean-Charles HENRY, Franck BOUZIN, Nicolas FROGER

26 commentaires

  1. Pour reprendre vos propres termes : fieffé connard, vous me donnez envie de vomir !
    Moi, au moins, animal préhistorique que je suis, et je le revendique, j’élève monenfant comme il se doit, visiblement vous avez manqué une étape qi fait partie des cdes socaiux : respect, politesse et empathie.

    1. Bonjour Aby. Ce n’étaient pas les parents à qui je pensais en employant le terme de « fieffés connards » mais si vous vous identifiez à ce groupe, je n’y peux rien. Quant à mon éducation, je m’en suis libéré pour justement pouvoir remettre à leur place ceux qui j’estime le méritent. Bonne journée. OV

      1. Mon cher Monsieur, ne vous inquiétez pas, même si l’instruction et l’intelligence sont bien 2 choses différentes (j’en ai la confirmation tous les jours y compris en vous lisant), je vous informe avoir bien compris le sens des mots que vous employez (je pense qu’à BAC+5 (instruction donc méthode) ça puisse se concevoir (intelligence doc analyse)). J’ai simplement utilisé vos propres expressions à votre encontre : visiblement vous n ‘appréciez pas non plus.
        Ne prenez pas la peine de me répondre car moi j’en ai fini de vous lire et de vous écrire.

        1. Le niveau BAC +5 n’a rien à voir avec l’intelligence. En effet, je n’apprécie pas que des gens qui n’agissent pas au niveau du Conseil municipal viennent me donner des leçons à moi qui le fait tous les jours. Merci de votre visite. OV

          1. Pas très intelligente comme remarque, vous sentez vous supérieur en appartenant au conseil municipal?
            Malheureusement ce n’est pas le cas puisque le conseil municipal ressemble plus à une foire d’empoigne qu’à la concertation de gens intelligents.

            Bienheureux de quitter cette ville d’ici quelque mois alors qu’elle m’a été si chère pendant 15 ans.

          2. Je suis désolé M. Vagneux, mais il y a une sorte d’escroquerie intellectuelle dans ce commentaire.
            Vous ne pouvez pas, à la fois n’être que témoin des conseils municipaux (puisque vous n’y siégez pas) et « y agir tous les jours ».
            Ou alors votre tournure de phrase est ambigüe.

            L’objectif de ce commentaire que je fais : comprendre ce que vous écrivez : « moi qui le fais tous les jours ».

  2. Bonjour,

    Tout d’abord je tiens à vois remercier d’avoir relayer l’intervention d’hier soir. Par ailleurs afin de passer vite à autre chose, je suis gênée de la façon dont vous parler de vos cocitoyens… Mais souffrant depuis ma prime jeunesse de profonde empathie pour tout être humain, j’imagine que votre lutte contre des moulins à vent vous a apporter cette aigreur, et je ne connais pas le reste de votre engagement et de votre vie pour me permettre de vous juger.

    Je suis, avec mon mari qui était présent hier soir, jeune Savignienne (depuis 3 ans) et jeune maman (même délai).
    Nous tenions à être présents bien que nous faisons partis des privilégiés qui ne bénéficient pas des services de la ville car l’un de nous bénéficie des services de son employeur en terme de crèche d’entreprise et de centre de vacances et de loisirs. Pour autant nous nous sommes sentis concernés et avons été profondément choqué par le manque d’information et le court délai d’intervention. J’avoue qu’en terme de politique nous sommes novices, chacun son histoire, sa vie, ses obligations. Mais mon mari s’est engagé en tant que parent d’élève et l’information ne lui ait parvenu qu’hier en fin de matinée…. Qu’existe t il comme moyen d’information ? Votre blog? Si je n’avais pas lancé une recherche précise googuelesque je ne vous aurait jamais trouvé… Le site de la mairie? Soyons sérieux… Donc oui nos concitoyens étaient bouleversés hier soir, mais svp un peu d’empathie…

    Je discutais ce matin avec des jeunes mamans… Déjà Savigny ne représente pas un terrain propice pour élever sereinement ses enfants (incivilités, propreté, manque de parc, impôts élevés malgré tout ça), alors si on y ajoute ces dernières trouvailles, une desertation de nos classes moyennes familiales est à prévoir…

    Merci pour vos conseils cependant, nous allons avec mon mari et ses partisans parents d’élèves contacter le préfet.

    En vous souhaitant une bonne journée, et une bonne santé pour encadrer tout ça ,
    Cordialement

    1. Je n’appellerais pas cela de l’aigreur, même si vous avez peut-être pu lire en d’autres endroits de ce blog qu’on s’intoxique très vite au contact du milieu pourri qu’est la politique savinienne. Je pense qu’il faut dénoncer une vérité qui ne fait pas plaisir : les citoyens ne s’intéressent à la démocratie que lorsque leurs intérêts personnels sont menacés. Je le regrette.

  3. Comme d’habitude, je reconnais la pertinence de votre analyse intellectuelle pas celle de vos opinions.
    Sans doute parce que je fais partie de ces combats naïfs scandalisés par les vices de cette démocratie dégénérée.
    Quand le déficit de représentativité est comble, les-dits connards émotionnels mobilisent en 24h 4 fois plus de signatures que vous en une campagne.

    Pour la capacité à changer les choses, il fait reconnaître que l’on est ex-aequo : zéro pointé.
    Nous allons apprendre, en partie grâce à votre capacité journalistique, et malgré vos opinions.

    1. Vous êtes fort pour trouver une analyse dans ce que j’écris dans la mesure où il n’y en a pas. Je ne fais que rendre compte de faits, donc ce n’est pas du journalisme. Pour le reste, il y a en effet l’idéologie de ma pensée. C’est aujourd’hui que les gens doivent agir car demain, il sera trop tard.

  4. Pour ma part comme je vous l’ai dit, c’était la première fois que je participais à un conseil municipal et comme je le crois vous m’avez cité je me permets de répondre. Je vous remercie pour votre accueil et pour m’avoir éclairé sur la façon dont il se déroulait. Je suis moi même parents d’élèves avec trois enfants et en effet je dois dire que c’est récemment que j’ai commencé à me pencher sur ce qu’il se passait au sein de ma ville pour laquelle je paye des impots. Pourquoi pas avant? Par manque de temps ou d’intérêt. On a tous l’image que la politique c’est quelque chose d’abstrait de difficilement compréhensible pour nous. Par ailleurs pour ma part je reste persuader que c’est un monde remplit d’hypocrites qui ne pensent qu’à leur petit confort et leur prochaine réélection. L’exemple du discourt du maire pour les 50 ans de la MJC en est un exemple poignant. Je partage votre point de vue: En effet, les gens se mobilisent uniquement quand il s’agit de leurs propres intérêts. C’est malheureusement le lot commun aujourd’hui qui dénote une société nombriliste et qui ne s’interesse plus aux autres. Plusieurs choses m’ont en effet surprises hier soir. On m’avait expliqué que tout débordement verrait l’exclusion de la personne. Le maire n’a fait sortir personne et s’est laissé intérompre à de nombreuses reprises. Même si je comprends la colère de certains ce n’était pas propice à la sereinité des débats. Il a quand même laissé la chance à certaines personnes de s’exprimer même si cela ne menait à rien et que tout commentaire était par avance stérile. La décision était prise!!Seuls les élus de la majorité pouvaient faire quelque chose. Ils n’ont rien fait. Ils ont été de bons petits soldats ayant peur d’une éventuelle sanction. Ont-ils un libre arbitre? Ils ne semblent pas. Même si j’ai vu quelques élus de la majorité semblant se raviser devant les vociférations de la foule suite à leur vote sur le budget primitif. Ont-ils eu peur de se faire interpeller dans la rue par leurs voisins qui risquent de leur demander des comptes? Hier j’ai surtout vu le naufrage d’une ville qui comme la nation ne trouve rien de mieux pour résoudre ses problèmes que de spolier la jeunesse. Nos enfants seront déjà responsables de notre dette et maintenant localement nous les privons de tout ce qui peut leur permettre de se construire? Pauvre France! hier j’ai aussi vu les effets de manches de l’opposition et des politiques qui surfait sur la vague: Madame Spicher Bernier, Monsieur Fabre, Madame Guibert, Monsieur Guyard et Madame SAS. On leur voyait pousser des ailes grâce à l’appui de la foule. Raison pour laquelle je ne m’interessait pas à la politique jusqu’à présent même si j’ai toujours remplit mon devoir citoyen. Monsieur le Maire avait parler de débat mais je n’ai assisté qu’à des monologues répétant inlassablement les mêmes choses, ponctués par des applaudissements ou des cris.Aucune réponse réelle des élus de la majorité aux propositions ou aux questions des élus de l’opposition. Quelle déception!! Est ce cela un débat? A quoi servent ces discussions stériles? J’avoue être partis avant la fin d’abord parce que mes enfants étaient seuls à la maison mais surtout parce que finalement ces conseils municipaux me donnent l’impression qu’ils ne servent à rien. Quelques points cependant m’ont fait réagir: Outre les points mis en avant, j’ai noté la suppression des subventions versées au secours populaire et au secours catholique. Encore les pauvres qui vont en patir!! L’utilisation d’une société du Lot et Garonne pour l’arrosage des plantes de la ville. Pourquoi est-ce que les employés communaux ne peuvent pas s’en charger? Déjà qu’ils ne tondent plus les pelouses de la vanne. Ce serait un bon moyen de faire des économies. Aux dires de certains d’entre eux leur journée ne sont pas toujours très chargée. Peut être est-ce différent au printemps et en été… Le remplacement des bacs des ordures ménagères va coûter 1 Million. Est-ce vraiment nécessaire en période d’économie. En sortant du conseil j’ai croisé quelques assistantes maternelles de la crêche familiale elles étaient désespérées de ce vote et pour leur futur perte d’emploi. Je comprends leur colère et le besoin qu’elles avaient de crier leur désespoir. Elles voulaient initialement se mettre en grève pour protester mais finalement elles ont réalisés qu’elles ne feraient que pénaliser les parents ce qu’elles ne souhaitaient pas (ouf! la solidarité existe toujours).En rentrant, mon fils de 11 ans m’a demandé ou j’étais.
    Je lui ai juste raconté ce à quoi j’avais assisté et la décision prise par le conseil municipal. Il a ressenti une profonde tristesse même s’il n’est jamais allé à la Savinière, ni n’avait participé à Sport vacance jusqu’ici. Il souhaitait le faire cette année avec un copain de collège. le plus dur pour un père c’est de provoquer de la tristesse vis à vis de ses enfants et d’être impuissant pour la leur éviter. Pour conclure je souhaiterai au travers de ce blog m’adresser à la personne qui vous a agressé en vous disant que vos propos étaient un mépris envers les parents d’élèves. J’ai 3 enfants et contrairement à ses petits enfants, mes parents et beaux parents ne peuvent pas nous aider et je travaille 60 heures par semaine, pourtant j’étais là hier et je ne me suis pas sentis méprisé par vos propos, Monsieur Vagneux. J’y ai juste vu votre détresse et votre amertune vis à vis du non engagement de vos concitoyens face au naufrage économique de notre ville que vous dénoncez depuis longtemps. Ce que vous faite est bien. Il permet de nous alerter sur les dérives de notre équipe dirigeante. Heureusement pour moi je ne suis pas de ceux qui ont élu l’actuelle majorité sinon j’avoue que j’aurais honte. Est-ce cela la démocratie? élire quelqu’un pour 6 ans qui a tous les pouvoirs et n’accepte aucune discussion? Je pensais peut être naivement qu’il y avait de la place pour un travail d’équipe toutes tendances confondus mais peut être est-ce relié au fait que les élus actuels de l’opposition à quelques exceptions près sont plus interessés par leur propre carrière et les consignes de leur parti politique que par l’intérêt général. On peut avoir des divergeance mais le partage et la confrontation d’idée c’est ce qui fait grandir la personne et fait avancer. Mon impression, actuellement renforcé par le conseil municipal d’hier, c’est que j’habite dans une ville dortoir qui n’a rien à m’apporter outre le ramassage de mes ordures et que je paye environ 4000€ d’impots locaux juste pour cela. Ma femme m’a posé la question hier soir si on voulait vraiment resté dans cette ville qui n’arein à nous aporter. J’avoue que la question se pose….

  5. Comme d’habitude, j’approuve votre réflexion intellectuelle, pas votre opinion de vos concitoyens.
    Peut-être parce que je fais partie des connards naïfs qui ne s’habituent pas à cette démocratie viciée et escroc. Et qui, quand la mesure est comble participe à mobiliser physiquement 200 personnes en 24h.

    C’est dommage, ça rend votre blog pénible à lire.
    Merci pour le journalisme, navré pour l’idéologie.

    1. Ludovic PIOT, il faut arrêter de vouloir voir du journalisme là où il n’y en a pas. Ce que je fais s’appelle de la citoyenneté, et vous seriez sûrement capable d’en faire autant. Quant à mon blog, encore une fois, j’y écrit ce que je veux et vous êtes libre d’aller vous « informer » ailleurs.

      1. Vraiment, j’ai une incompréhension profonde pour votre démarche.
        Vous n’êtes pas élu. Donc vous ne pouvez pas agir.
        Vous relayez de l’info, mais vous considérez que ce n’est pas du journalisme et peu vous importe l’efficacité dans sa captation par vos concitoyens.
        Vous coupez court à tous les échanges avec un mépris affiché.
        Vous répondez aux questions que l’on vous pose en incitant les visiteurs à ne plus lire votre site.

        A quoi tout cela sert-il donc ?

  6. Je ne parle pas pour vous seul Monsieur mais pour tous ceux qui ce soir sont responsables de ce désordre et je préfère dire n’importe quoi que de faire n’importe quoi. La politique je la fais dans mon travail au quotidien en aidant du mieux que je peux les personnes que je côtoie. Je n’attends rien des élus ou de ceux qui profitent de tout ça, le preuve qu’il n’y a rien à en attendre. Pas besoin de m’envoyer des messages sur ma boîte personnelle. Merci!

    1. Alors, Madame, pourquoi ne pas créez votre propre espace d’expression plutôt que de venir squatter le mien dans lequel vous me mélangez avec des personnes dont je dénonce les comportements qui ne sont pas les miens… Quelle est ma responsabilité dans ce désordre ? Au contraire, j’ai prévenu du danger que représentait Éric MEHLHORN.

      1. Quel dommage que ces messages d’alerte soient restés si inaudibles.
        Encore une fois la volonté de s’exprimer n’a rien avoir avec le souhait de se faire entendre.
        Ironie, c’est le sujet même de votre article.

  7. Que vous preniez des décisions pour la municipalité c’est une chose dans la mesure où vous avez été élus pour cela. Mais le faire de cette manière n’est pas conforme à ce qu’on imagine quand on se fait représenter en tant que citoyen.
    Si vous vous étonnez d’une telle réaction c’est peut-être qu’en aucun cas vous aviez indiqué dans votre programme la fermeture de ces structures.
    Nous sommes tous capables de gérer une ville de cette manière. Nous imaginions qu’il fallait davantage de compétences et de discernement moral pour ce faire.
    Or, nous découvrons avec stupéfaction que vous décidez de manière fourbe des choses que nous ne pouvions pas supposer car cela n’était pas dans votre programme.
    Peut-être faudrait-il réfléchir aux conséquences de vos actes et prendre la mesure de vos décisions? Mais, je crains pour la France que cela vous dépasse.
    Vous comprenez qu’annoncer à une personne qu’il sera sans doute au chômage en septembre alors même qu’il travaille depuis plus de 15 ans dans une structure en œuvrant pour des valeurs sociales fortes et ce, pour un salaire loin d’être à la hauteur de ce qu’il apporte, laisse un goût d’écœurement et de colère.
    J’ai été une de ces personnes qui a crié ce soir et je rêve que d’autres voix s’élèvent pour éviter que des personnes comme vous se croient tout permis.

    1. Un jour, finirez-vous par comprendre que je ne suis pas élu et que je n’ai aucun pouvoir de décision sur quoi que ce soit ? Je suis spectateur et je commente le naufrage que j’annonçais. Mais manifestement, vous ne vous que trop occasionnellement aux questions politiques de cette ville, pour que vous ne le sachiez pas.

  8. je trouve votre ton et votre phrasé quelque peu irrespectueux sinon ordurier. Un peu étonnant de la part de quelqu’un qui traite les administrés d’animaux !

    1. Chacun utilise les moyens qui sont à sa mesure pour s’exprimer. Personnellement, c’est d’abord l’écrit et ensuite l’oral. Le comportement des Saviniens de ce soir fut à mon sens contre-productif. Ce n’est pas comme cela qu’ils feront céder MEHLHORN.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.