Quelqu’un pour expliquer la proposition de loi sur la sécurité globale à Christophe-Reynald MICHEL ?

Publié par

Si même la Commission européenne se met maintenant à critiquer cette proposition de loi, l’européiste Christophe-Reynald MICHEL va fondre en position latérale de sécurité…

Je ne sais pas s’il ne comprend vraiment rien à cette proposition de loi, ou s’il fait exprès parce que c’est un idéologue qui veut défendre à tout prix les idées nauséabondes de son parti.

Je rigole des habitants des Prés-saint-Martin dont plus d’un votant sur deux a choisi aux municipales un parti de petits bourgeois blancs qui détestent les immigrés et veulent interdire de filmer les bavures des policiers, bien souvent commises sur des gens issus de l’immigration.

Enfin, pour une fois que RÉDA était à l’Assemblée nationale, c’était pour approuver ce fameux article 24. Et après on va nous raconter que la droite s’est opposée à cette loi…


Déjà, avec MICHEL, vous ne pouvez pas discuter.

La preuve par cette petite figure rhétorique : « pas besoin d’avoir fait de grandes études pour comprendre le sens du texte ».

Sous entendu, si vous ne comprenez pas comme moi, c’est que vous êtes trop cons.


Le problème avec l’article 24, même si DARMANIN a fait rajouter cinq mots pour affirmer le respect de la liberté de la presse, c’est de criminaliser une intention, précisément une intention de nuire, alors que le fait de filmer une bavure, par nature nuit à l’image de la Police.

Déjà bien malin qui est capable de dire, sans m’appréhender pour me contrôler et le vérifier, si ma vidéo est retransmise en direct sur Facebook Live, avec ou sans floutage, ou si je la capte dans la mémoire de mon portable, puis que la retravaillerai après en floutant les visages.

On comprend surtout bien que les pouvoirs politiques n’apprécient pas le « journalisme citoyen », qui captent des images qu’on n’avait pas avant, par des captures systématiques, et que l’intention in fine est de créer un délit d’exercice illégal de la profession de journaliste.

De toute façon, on pourra bientôt dire que c’est un faux-débat tant les policiers ont une nouvelle tendance illégale à masquer leurs visages et à cacher leur numéro RIO. Et puis, Place de la République, ils ne se cachent plus et assument leurs coups…


Sur le premier tweet, on apprend que les journalistes doivent être protégés par les forces de l’ordre de l’ordre durant les manifestations…

Est-ce une consigne donnée à la Police de protéger les journalistes ?

En tant que journaliste, je n’ai jamais vu que la Police devait protéger les journalistes.

Il y a une tolérance naturelle qui s’applique effectivement aux journalistes, qu’ils aient ou pas de brassard Presse, ainsi qu’aux street médics.

J’ai aussi déjà entendu des sommations différenciées. Mais une fois que tu es dans la nasse, il n’y a plus vraiment de différence, et on ne t’en laisse plus sortir sans contrôle d’identité.


Sur le second tweet, j’en finis par me demander si MICHEL sait quel est son travail, et aussi s’il connaît le fonctionnement de la Justice…

Car d’une part, comment cette Justice, mais à commencer par l’IGPN, peut investiguer sans ces images de bavures qu’on ne pourra plus prendre parce que forcément, elles induisent une volonté de nuire à la Police en montrant une dérive de l’institution.

Mais surtout d’autre part, et en admettant que le tribunal actuel soit celui des réseaux sociaux, le nouveau tribunal n’en sera que celui des policiers qui se feront nouveaux juges en interpellant des personnes qui filment quelles que soient leurs intentions.

Dans tous les cas, il n’y aura pas les effets attendus par MICHEL qui feint d’y voir une quelconque solution, en niant les raisons pour lesquelles il y a ces films, qui se multiplient…


Je suis très gêné par les nombreuses sorties de Christophe MICHEL sur le sujet de la sécurité, lesquelles m’interrogent aussi sur son rapport à sa profession.

Parce qu’il m’avait dit que c’était difficile d’être En marche alors que la majorité de ses collègues étaient plutôt RN. Sauf que MICHEL a un discours de fachô, dans la pure lignée du RN.

On a bien compris qu’il veut embaucher des policiers municipaux, les faire travailler de nuit, et en faire des auxiliaires de la Police nationale, qu’il veut installer un maximum de caméras et qu’il veut généraliser les groupes de surveillance entre voisins. Bref, un discours hyper-sécuritaire qui ne fonctionne pas, puisque alors qu’on ne fait que durcir les lois sécuritairistes depuis 1986, on observe qu’une augmentation des violences dans la société.

Mais je ne comprends pas qu’un policier puisse autant vouloir faire détester la Police, alors que la majorité des policiers sait qu’il existe déjà l’arsenal législatif pour appréhender ceux qui commettent de telles vidéos et qu’il ne s’agit que d’une pseudo-déclaration d’amour de DARMANIN à la Police en essayant de cacher les bavures…




Un commentaire

  1. C’est quand même curieux. Quand on critique la prolifération des radars et de des caméras de surveillance, la réponse est toujours « si vous n’avez rien à cacher, vous n’avez rien à craindre ». Dès lors que l’on surveille ceux qui surveillent, là les pouvoirs publics ne sont plus d’accord. Ben voyons.
    Maintenant vu la miniaturisation extrême des caméras et leur coûts modiques, les pouvoirs en place ne gagneront pas la bataille de la désinformation même s’ils acharnent à garder leur domination.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.