Mon dernier discours de Jean ESTIVILL – À la commémoration de la Résistance française

Publié par

Le dernier, soit parce que je suis élu maire et que je le censurerai impitoyablement parce que j’en ai marre de son révisionnisme historique, soit parce que je suis défait, et que je ne suis pas masochiste au point d’aller me faire insulter, moi, mon pays, mes ancêtres. 


Apparemment, il ne fallait pas plus de 10 personnes, selon un arrêté préfectoral. Mais la Ville n’avait alors qu’à retirer cet événement de son agenda…


Donc quelques mots lus par Jean ESTIVILL qui nous appelle à « perpétrer«  la Résistance.

Je pense qu’il voulait dire « perpétuer« , à moins qu’il ne considère la Résistance comme un crime ?


Avec comme dans chacun de ses discours, qui sont en fait des copier-collers les uns des autres cette citation de Denis KESSLER, pour taper sur MACRON et le Gouvernement.

Sa volonté est de détruire notre système social qui empêche les milliardaires de s’enrichir encore plus vite en exploitant d’avantage le Travail. Cette volonté dissimulée est pourtant avouée dès 2007 par la voix d’un de ses donneurs d’ordres, le vice-président du patronat français, le MEDEF, Denis Kessler dans « Challenges » : il s’agit de s’attaquer à toutes les avancées établies par le CONSEIL NATIONAL DE LA RESISTANCE, et même déclare-t-il de détruire l’esprit qui les a présidés : SECURITE SOCIALE, RETRAITE …

Mais cela n’a choqué personne, parce qu’on était tous contents qu’il tape sur MACRON, même Annie LABBÉ, colistière d’Alexis IZARD !!!


Et puis enfin, le bon gros révisionnisme de gauche : c’est la Résistance, et plus exactement le programme d’action du Conseil national de la Résistance, qui a fait de la France une puissance mondiale.

Parce que c’est bien connu qu’avant le 15 mars 1944, nous, Français, étions des ploucs qui vivions dans des maisons en terre.

Bon alors, cela nous change du discours que ce sont les immigrés, arrivés dans les années 1960, qui ont reconstruit la France après la guerre.

Parce qu’on est certainement restés pendant quinze ans à se toucher.

Mais encore une fois, il n’y a que la gauche qui peut faire de l’Histoire et toucher au roman national, dans l’indifférence générale, et sans que cela ne choque personne.

Parce que sans aller jusqu’à DE VILLIERS qui vous transforme les Gaulois en bons chrétiens.

Il n’est pas même pas possible de parler dans l’espace public de génocide vendéen, ce qui est quand même un fait, lorsque nous lisons les ordres de missions parisiens aux généraux.


En attendant, moi, ce sont mes ancêtres, tous Français d’aussi loin que j’ai pu remonter, qui ont fait ce pays, bien avant le CNR.

Au surplus, j’en avais deux dans la Résistance, dans une ramification du maquis Ognon-Doubs en Franche-Comté. Il y a même le nom d’un de leur cousin sur un monument aux morts.

Donc c’est vrai que mon oncle n’est pas sur l’Affiche rouge, mais ce n’est pas la mémoire de Celestino ALFONSO, qui doit autoriser ESTIVILL à insulter le pays qui l’a accueilli, et dont il n’est toujours pas reparti malgré tout ce qu’il lui reproche.

Et MEHLHORN de ne rien dire face à tout cela, de tolérer voire d’encourager…



Je suis sûr qu’on aurait même pu être amis s’il n’était pas aussi idéologue.


Ajouter votre légende…


Synchronicité…



Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.