Fin du détachement de Stéphane DURAND, directeur général des services de Savigny-sur-Orge, pour « perte de confiance »

Publié par

Toujours aussi hypocrite, le maire de Savigny-sur-Orge a annoncé en toute fin du conseil municipal du 22 mars 2018, mettre un terme au détachement de Stéphane DURAND, Directeur général des services, depuis le 1er mars 2015, pour « perte de confiance ». Sauf que malgré tout ce que je reproche à DURAND, je pense que cet homme est loin d’être déloyal, et qu’il a toujours fait ce qu’on lui a demandé. Non, c’est un fusible qui saute !

Fin du détachement, et fin du jeu. Bon débarras, Stéphane DURAND. Je ne suis pas mécontent qu’il dégage (dans trois mois). Je pense même avoir contribué à sa chute, et je m’en félicite, tellement cet homme a fait de mal à notre commune, en plus de briller par son absence d’empathie, voire sa profonde inhumanité, comme lors des entretiens de licenciement des employés de la Savinière. Il part, humilié, les yeux rougis, pour faire oublier les nombreux ratés de ce mandat !

Il y a eu toute la casse sociale de 2015. Il y a eu ma plainte, relativement à son usage de la voiture de fonction (il roulait trois fois plus que son prédécesseur). Il y a eu ces enquêtes administratives que j’ai déclenchées en mairie. Il y a eu l’échec de la vente de la Savinière à 408 000 €. Il y a eu la mauvaise gestion de la crue de 2016. Pourtant, les services, pas toujours les personnes, semblaient plutôt apprécier DURAND. Peut-être parce qu’il les laissait relativement tranquille ?

Pourtant, Stéphane DURAND est un correligionnaire. Je me rappelle de l’avant-dernière fois où je l’ai vu à la messe. J’étais en retard, et je me glisse au fond à droite de l’église. Et je me retrouve limite à côté de lui. Temps de la Paix du Christ, je fonce à l’opposé, et lui se retourne pour ne pas qu’on se croise et qu’on se serre la main. Il ne se retournera plus. Puis c’est la communion, et en revenant, il met ses enfants entre lui et moi ! Qu’est-ce qu’on est ridicules !

Je ne m’inquiète pas trop pour son avenir. C’est vrai qu’il ne gagnait que la moitié du salaire de son prédécesseur, qui était à plus de 10 000 euros par mois ; ce qui était déjà beaucoup trop pour ce qu’il a effectivement fait. J’espère juste qu’il ne sera pas remplacé par Valérie RAGOT. À moins qu’on le vire pour mettre un autre LR à sa place ? Dans tous les cas, je continue de penser que DURAND est un homme en qui je mettrais plus ma confiance qu’en MEHLHORN.


Je voudrais terminer en adressant un avertissement à tous les agents communaux de Savigny-sur-Orge. Regardez ce qui arrive à Stéphane DURAND, soumis d’entre les soumis ! Vous pouvez toujours vous assujettir à MEHLHORN, de la manière la plus méprisable qui soit, mais le jour où vous ne servirez plus (ou qu’on voudra vous remplacer), vous dégagerez en étant traité comme des grosses merdes ! PERSONNE N’EST À L’ABRI !

En réalité, c’est Valérie RAGOT qui a raison, lorsqu’elle a été entendu en audition libre dans les locaux de la Police judiciaire d’Évry, je vomis le personnel communal. Parce qu’il préfère le service privé de MEHLHORN au service public des Saviniens. Parce qu’il a abandonné le personnel communal qui a été licencié en 2015. Comment pourrais-je avoir confiance en des gens, qui ne sont pas solidaires de leurs collègues et amis ? Surtout s’ils ne respectent pas la Loi !

Je me rappelle des syndicats des personnels communaux (principalement les staliniens de la CGT et de FO ; la CFTC étant inexistante) qui demandaient au public de se taire lors des conseils municipaux de 2015 pour écouter le maire. Je suis écœuré par le fait que les comités techniques soient gangrénés par des amis du maire (et heureusement que l’autre DURAND – Georges est parti en retraite). Ils se feront tous niquer, les uns après les autres. DURAND n’est pas tout à fait le premier, mais il illustre bien cette manière dont le maire se débarrasse de ses servants.

Oui, j’ai crû dans les agents communaux de Savigny-sur-Orge. J’ai eu envie de construire un projet de ville avec eux, au service de la population. Aujourd’hui, je suis désabusé, et je leur souhaite que je n’arrive jamais au pouvoir, parce que je commencerai par une chasse aux sorcières pour virer les nuisibles, et ensuite que j’ai compris qu’il faut faire malgré eux, voire contre eux, parce qu’ils ne comprennent désespérément rien. Ils sont bien à l’image des Saviniens.



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.