Ce que nous devons encore au régime de Vichy

Publié par

Voici une petite liste non exhaustive des mesures héritées de Vichy, qui s’appliquent encore aujourd’hui, à partir de mes propres découvertes.

Pour ceux qui voudraient en savoir plus, je les renvoie au travail de l’historienne Cécile DESPRAIRIES, dont je n’ai pas lu les ouvrages, mais qui en a listé au moins 100. Je l’ai déjà entendu à la télévision, et c’est une femme très intéressante.

À noter que certaines de ces mesures avaient été votées sous le Front populaire, mais n’avaient jamais été appliquées. Et que beaucoup sont un copier/coller de ce qui se faisait en Allemagne.


On rappellera que les lois, à l’origine de ces pratiques, ont normalement été supprimées par l’ordonnance du 9 août 1944 relative au rétablissement de la légalité républicaine sur le territoire continental dont l’article 1er dispose que :

« La forme du Gouvernement est et demeure la République. En droit, celle-ci n’a pas cessé d’exister. »

Et l’article 2 que :

« Sont en conséquence, nuls et de nul effet tous les actes constitutionnels législatifs ou réglementaires, ainsi que les arrêtés pris pour leur exécution, sous quelque dénomination que ce soit, promulgués sur le territoire continental postérieurement au 16 juin 1940 et jusqu’au rétablissement du Gouvernement provisoire de la République française.
Cette nullité doit être expressément constatée. »


J’ai enfin mis des couleurs selon les thèmes :

– politique

– économique

culturel et sportif

– sanitaire et social


  • le changement d’heure,
  • la police nationale,
  • les Compagnies républicaines de sécurité alors Groupe mobile de réserve,
  • la carte d’identité,
  • le numéro de sécurité sociale (utilisé pour la carte d’identité),
  • Le Code de la route,
  • la sirène des pompiers le 1er mercredi du mois,
  • la loi de « non-assistance à personne en danger »,
  • le menu au restaurant proposant un plat à tarif fixe,
  • le boulevard périphérique parisien,
  • les femmes dans les conseils municipaux,
  • la limitation de la responsabilité pénale des enfants,
  • l’école nationale d’administration (école des cadres d’Uriage)
  • le salaire minimum,
  • la retraite pour les vieux travailleurs,
  • le système de retraite par répartition,
  • les comités d’entreprise,
  • les tickets-repas,
  • l’ordre des médecins,
  • l’ordre des architectes,
  • l’ordre des experts-comptables,
  • les tickets-restaurants (ou tickets-repas),
  • la médecine du travail,
  • le meilleur ouvrier de France,
  • les appellations d’origine contrôlées,
  • l’inspection du travail,
  • la licence IV pour la vente d’alcool,
  • les cantines d’entreprise,
  • la profession de guide de haute montagne,
  • le rugby à XV,
  • la fête des mères,
  • le handball (mot allemand),
  • le judo,
  • l’épreuve du sport au baccalauréat,
  • les stations de sports d’hiver,
  • l’IDHEC (la FEMIS),
  • les fouilles archéologiques,
  • la réunion des musées nationaux,
  • l’accouchement sous X,
  • la visite médicale à l’école,
  • le carnet de santé,
  • la vaccination obligataire,


Un commentaire

  1. Les assurances scolaires obligatoires promulgées le 10/08/1943 et abrogées en décembre 2007 (loi 2007-1787), abrogation dont se contrefiche intégralement l’EN. De toute façon la Savinière étant définitivement fermée, il n’y a plus de classes transplantées donc plus de problème …

    L’arnaque sur le volume du bois : 1 stère de bois coupé à 50 cm = 0,75 m3 mesuré et certifié à Bayonne en 1941 ! Je n’ai malheureusement pas retrouvé la source.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.