Le Conseiller municipal Laurent LIEPCHITZ est décédé

Publié par

Je remercie le Savinien anonyme qui m’a appris l’information hier. C’est donc avec une certaine tristesse que je relaie l’annonce du décès du Conseiller municipal de Savigny-sur-Orge Laurent LIEPCHITZ (PCF) à l’âge de 52 ans. Un homme de convictions, chaleureux et certainement sincère dans ses idées, dans un monde politique si hypocrite.

Laurent LIEPCHITZ est un homme que j’avais découvert à l’occasion des élections municipales de mars 2014. Il était cinquième de la liste « Savigny notre ville » et il avait été élu. Il est décédé pendant l’exercice de ses fonctions et nous regretterons la fraicheur de ses interventions.

Sans jamais avoir trop discuté avec lui, je pense qu’il était un des rares politiques sincères lorsqu’il avait dit à un de mes colisiters, son voisin par ailleurs, qu’il nous félicitait pour notre score des dernières élections. Le communiste historique qui aurait pu me faire aimer le PCF.

Avec son accent, il émanait de lui une certaine bonhomie et une joie de vivre. Comme si cet homme croyait réellement à ses idées, que la dépense publique rendait heureux. Il était un des rares à faire le grand tour en Conseil municipal pour saluer tous les présents dans la salle.

Les autres n’auront jamais réussi à prononcer son nom correctement. Il le prenait avec humour (apparent). Il avait mûri au fil des Conseils municipaux. Ses interventions hors-sujets du début laissant la place à des communiqués plus institutionnels mais plus intéressants.

Il était remplaçant de Martial GAUTHIER (Morangis) pour les prochaines élections départementales. Il aura donc eu l’engagement chevillé au corps jusqu’au bout. Avec la difficulté de porter des valeurs qui ne sont plus très populaires aujourd’hui.

Il laisse une femme et au moins deux fils (peut-être aussi une petite fille ?) à qui j’adresse toutes mes condoléances. Ses obsèques auront lieu le jeudi 19 février 2015 à 11 h 00 au cimetière du Plateau de Savigny. Je terminerai en citant cette phrase d’ARAGON issue du poème Elsa :

« Nous étions faits pour être libres, Nous étions faits pour être heureux. Le monde l’est lui pour y vivre. Et tout le reste est de l’hébreu. »

J’ai découvert cette plate-forme de condoléances qui donne de plus amples informations.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.